zoom
Booder, Je reviens à mes premières amours Booder, Je reviens à mes premières amours
zoom
Booder, Je reviens à mes premières amours Booder, Je reviens à mes premières amours

Booder, Je reviens à mes premières amours

    Partager sur :

19.04 au Théâtre Daudet à Six-Fours-Les-Plages

20.04 au Zenith Omega de Toulon

 

Après de nombreux films et son passage sur la scène théâtrale, Booder revient avec un tout nouveau spectacle intitulé « Booder is back ». Il nous parle de ses révoltes, de sa vie privée et inquiétudes avec humour, tout ça... dans sa chambre ! Préparez-vous Booder est de retour le 19 avril au Théâtre Daudet et le 20 avril à l’Omega Live.

 

Après quatre ans sur la scène théâtrale, vous revenez avec un tout nouveau One Man Show : « Booder is back », cela vous a manqué ?
Oui ça m’a manqué. Pendant tout ce temps j’ai fait du cinéma, du théâtre… Et maintenant je reviens à mes premières amours car j’ai commencé par un One Man Show. Cela fait toujours bizarre dans un premier temps mais après on y reprend goût et je suis très heureux de revenir avec un tout nouveau spectacle.


Comment s’est passée l’écriture de ce spectacle ?
J’avais le spectacle plus ou moins écrit dans ma tête. J’écris en m’inspirant de moi-même, de ma vie et du regard que j’ai sur la société dans laquelle on vit. Tout ces passages de ma vie, je les raconte sur scène et notamment des tas de choses qui me révoltent actuellement de façon humoristique. C’est un moyen de faire passer quelques messages et faire rire un peu tout le monde.


Vous dénoncez la société de beaux-gosses dans laquelle on vit actuellement…
Hé oui ! On vit dans un monde où les gens ne s’acceptent pas comme ils sont surtout au niveau physique. On pense qu’il y a un physique idéal qu’il faudrait avoir, soit tu es beau soit tu es moche. Mais on est beau par rapport à qui et par rapport à quoi ? Et ça j’ai du mal à l’accepter. Je parle aussi du fait que je viens d’être papa : ces inquiétudes que peut avoir un père au vu du monde actuel. Qu’est ce qu’on va laisser à nos enfants comme avenir ? Je parle de moi en tant que père mais c’est l’inquiétude que tous les parents ont. Il y a plein de questions que l’on se pose quotidiennement en voyant notre enfant grandir et ces questions j’y réponds avec humour. Le spectacle se passe dans ma chambre. J’avais envie de mettre un décor un peu rigolo pour casser cette mode du stand-up qui consiste à mettre un tabouret et une bouteille d’eau sur scène. J’ai voulu apporter une patte théâtrale car après les pièces auxquelles j’ai participé, j’ai vu comment se construisaient les décors. C’est rare chez les stand-upeurs et j’espère que cela va en inspirer plus d’un.


Quels sont vos projets pour l’avenir : le théâtre, la réalisation de films ?
Le théâtre je pense. J’aimerais beaucoup jouer une autre pièce. Le One Man Show, c’est quand j’en ai envie et quand j’ai des choses à dire. J’espère que cette aventure avec ce nouveau spectacle sera longue. Tant que ça marche je continuerais à écrire de mon côté.


Avez-vous aimé cette expérience de créer une pièce de théâtre ?
J’ai adoré. Justement je le raconte sur scène. Le théâtre c’est partager son texte avec d’autres gens. C’est comme si le public regardait un film en direct. Pour moi, c’était vraiment une expérience extraordinaire que je souhaite renouveler.

Stellie Poirrier

Site Officiel du Zenith Omega

 

 

 


Discipline: Articles, Sur les planches



Catégories : Articles, Sur les planches

Retour

19.04 au Théâtre Daudet à Six-Fours-Les-Plages

20.04 au Zenith Omega de Toulon

 

Après de nombreux films et son passage sur la scène théâtrale, Booder revient avec un tout nouveau spectacle intitulé « Booder is back ». Il nous parle de ses révoltes, de sa vie privée et inquiétudes avec humour, tout ça... dans sa chambre ! Préparez-vous Booder est de retour le 19 avril au Théâtre Daudet et le 20 avril à l’Omega Live.

 

Après quatre ans sur la scène théâtrale, vous revenez avec un tout nouveau One Man Show : « Booder is back », cela vous a manqué ?
Oui ça m’a manqué. Pendant tout ce temps j’ai fait du cinéma, du théâtre… Et maintenant je reviens à mes premières amours car j’ai commencé par un One Man Show. Cela fait toujours bizarre dans un premier temps mais après on y reprend goût et je suis très heureux de revenir avec un tout nouveau spectacle.


Comment s’est passée l’écriture de ce spectacle ?
J’avais le spectacle plus ou moins écrit dans ma tête. J’écris en m’inspirant de moi-même, de ma vie et du regard que j’ai sur la société dans laquelle on vit. Tout ces passages de ma vie, je les raconte sur scène et notamment des tas de choses qui me révoltent actuellement de façon humoristique. C’est un moyen de faire passer quelques messages et faire rire un peu tout le monde.


Vous dénoncez la société de beaux-gosses dans laquelle on vit actuellement…
Hé oui ! On vit dans un monde où les gens ne s’acceptent pas comme ils sont surtout au niveau physique. On pense qu’il y a un physique idéal qu’il faudrait avoir, soit tu es beau soit tu es moche. Mais on est beau par rapport à qui et par rapport à quoi ? Et ça j’ai du mal à l’accepter. Je parle aussi du fait que je viens d’être papa : ces inquiétudes que peut avoir un père au vu du monde actuel. Qu’est ce qu’on va laisser à nos enfants comme avenir ? Je parle de moi en tant que père mais c’est l’inquiétude que tous les parents ont. Il y a plein de questions que l’on se pose quotidiennement en voyant notre enfant grandir et ces questions j’y réponds avec humour. Le spectacle se passe dans ma chambre. J’avais envie de mettre un décor un peu rigolo pour casser cette mode du stand-up qui consiste à mettre un tabouret et une bouteille d’eau sur scène. J’ai voulu apporter une patte théâtrale car après les pièces auxquelles j’ai participé, j’ai vu comment se construisaient les décors. C’est rare chez les stand-upeurs et j’espère que cela va en inspirer plus d’un.


Quels sont vos projets pour l’avenir : le théâtre, la réalisation de films ?
Le théâtre je pense. J’aimerais beaucoup jouer une autre pièce. Le One Man Show, c’est quand j’en ai envie et quand j’ai des choses à dire. J’espère que cette aventure avec ce nouveau spectacle sera longue. Tant que ça marche je continuerais à écrire de mon côté.


Avez-vous aimé cette expérience de créer une pièce de théâtre ?
J’ai adoré. Justement je le raconte sur scène. Le théâtre c’est partager son texte avec d’autres gens. C’est comme si le public regardait un film en direct. Pour moi, c’était vraiment une expérience extraordinaire que je souhaite renouveler.

Stellie Poirrier

Site Officiel du Zenith Omega