zoom
Claude-Henri Bonnet - Continuer à célébrer la musique.

Claude-Henri Bonnet - Continuer à célébrer la musique.

    Partager sur :

OPERA         

Saison 2020-2021.

Comme chaque année, l’Opéra de Toulon nous a préparé une saison remplie de grandes oeuvres, mais aussi de surprises, et de mise en avant des festivals locaux. Son emblématique directeur nous détaille cette programmation. Souhaitons que les conditions sanitaires rentrent dans l’ordre au plus vite pour pouvoir en profiter pleinement.

Dans quelles conditions cette saison démarre-t-elle ?

Nous respectons les conditions sanitaires et avons dû aménager la programmation, comme « Semiramis » en ouverture de saison remplacé par un grand gala lyrique avec les mêmes chanteurs. En 2021, nous espérons pouvoir jouer les oeuvres programmées normalement.

Vous avez une nouvelle production cette année : « Si j’étais roi », parlez-nous de cet oeuvre.

C’est un opéra-comique français d’Adolphe Adam. Ca ne veut pas dire drôle, mais théâtral, avec des passages parlés, comme Carmen par exemple. Ennery et Brésil, les livrettistes étaient très talentueux. L’orchestre sera dirigé par un excellent chef, Robert Tuohy, et la mise en scène est effectuée par Marc Adam, qui a dirigé l’opéra de Rouen et celui de Bern. Il y a une jolie distribution, dont Valentin Thill, qui habite à Toulon et va faire une très belle carrière. Nous reprendrons également Wonderful town, mais sous forme d’un concert autour de Broadway.

Pour les opéras, vous avez choisi des oeuvres majeures…

Nous donnons les deux opéras les plus joués au monde, « Carmen » et « La Traviata ». Carmen sera en version concert, en gardant les grands airs, comme cela se faisait souvent naguère. Ce sont des chefs d’oeuvre, idéals pour accéder à l’art lyrique, tout comme « Così fan tutte » de Mozart, que nous jouerons en mars. « Le voyage dans la lune », quant à lui, est un ouvrage collectif créé par treize opéras en France, pour célébrer le cinquantième anniversaire du premier homme sur la lune. C’est une oeuvre magnifique d’Offenbach drôle et très poétique.

Vous organisez les concerts autour de thèmes…

Oui, nous débutons avec les « concertos déconcertants», peu joués et magnifiques, pour clarinettes, guitares, et marimbas. Ensuite « Un air de famille » sera consacré à la famille Mozart et interprété par Marie Vermeulin, une grande pianiste. Puis nous retrouvons Beethoven, avec trois concertos et trois très bon solistes : Milstein, Bismuth, et Brautigam, au piano, et notre chef Jurjen Hempel. Pour « Nouveaux mondes », nous aurons notamment un compositeur que j’adore, Korngold, trop peu connu en France. « Le Chant de la terre » mettra en avant ce poème lyrique magnifique composé par Mahler, chanté par une très belle mezzo-soprano : Fleur Barron. Dans « Printemps nordique », on pourra entendre une oeuvre de la grande compositrice française trop négligée, Lili Boulanger, et un concerto pour violon de Prokofiev, avec une belle violoniste, Karina Gomyo, et Tabita Berglund, une grande cheffe à la direction musicale. Enfin, dans « Hollywood music », vous reconnaitrez de grandes musiques de films connus, de John Williams à Michel Legrand.

Vous reprenez de nouveaux vos partenariats historiques avec les structures locales…

Nous collaborons avec le FiMé depuis leur première édition. J’étais adjoint à la Culture et leur avais proposé de monter un ciné-concert à l’Opéra. Cette année, on continue dans les grands ouvrages de Chaplin avec « Le cirque » pendant le festival, et « Charlot et cie » en mars. Quant au Festival de Musique de Toulon, nous accueillons la « Nuit du piano » avec « Tableaux de Russie », autour de Rachmaninov, Prokofiev, Tchaïkovski et Stravinsky, et joués par la nouvelle génération des grands pianistes. Depuis 1947, nous avons eu les plus grands. Nous proposons aussi entre autres « Les préludes de Debussy » en concert-conférence à l’Espace Comédia, et « Grand piano » avec Nelson Goerner au Palais Neptune.

Site internet : https://www.operadetoulon.fr/ 

Page Facebook : Opéra de Toulon 

Présentation de la saison 2020/2021 - Opéra de Toulon


Discipline: Articles, Musique, Sur les planches



Catégories : Articles, Musique, Sur les planches

Retour

OPERA         

Saison 2020-2021.

Comme chaque année, l’Opéra de Toulon nous a préparé une saison remplie de grandes oeuvres, mais aussi de surprises, et de mise en avant des festivals locaux. Son emblématique directeur nous détaille cette programmation. Souhaitons que les conditions sanitaires rentrent dans l’ordre au plus vite pour pouvoir en profiter pleinement.

Dans quelles conditions cette saison démarre-t-elle ?

Nous respectons les conditions sanitaires et avons dû aménager la programmation, comme « Semiramis » en ouverture de saison remplacé par un grand gala lyrique avec les mêmes chanteurs. En 2021, nous espérons pouvoir jouer les oeuvres programmées normalement.

Vous avez une nouvelle production cette année : « Si j’étais roi », parlez-nous de cet oeuvre.

C’est un opéra-comique français d’Adolphe Adam. Ca ne veut pas dire drôle, mais théâtral, avec des passages parlés, comme Carmen par exemple. Ennery et Brésil, les livrettistes étaient très talentueux. L’orchestre sera dirigé par un excellent chef, Robert Tuohy, et la mise en scène est effectuée par Marc Adam, qui a dirigé l’opéra de Rouen et celui de Bern. Il y a une jolie distribution, dont Valentin Thill, qui habite à Toulon et va faire une très belle carrière. Nous reprendrons également Wonderful town, mais sous forme d’un concert autour de Broadway.

Pour les opéras, vous avez choisi des oeuvres majeures…

Nous donnons les deux opéras les plus joués au monde, « Carmen » et « La Traviata ». Carmen sera en version concert, en gardant les grands airs, comme cela se faisait souvent naguère. Ce sont des chefs d’oeuvre, idéals pour accéder à l’art lyrique, tout comme « Così fan tutte » de Mozart, que nous jouerons en mars. « Le voyage dans la lune », quant à lui, est un ouvrage collectif créé par treize opéras en France, pour célébrer le cinquantième anniversaire du premier homme sur la lune. C’est une oeuvre magnifique d’Offenbach drôle et très poétique.

Vous organisez les concerts autour de thèmes…

Oui, nous débutons avec les « concertos déconcertants», peu joués et magnifiques, pour clarinettes, guitares, et marimbas. Ensuite « Un air de famille » sera consacré à la famille Mozart et interprété par Marie Vermeulin, une grande pianiste. Puis nous retrouvons Beethoven, avec trois concertos et trois très bon solistes : Milstein, Bismuth, et Brautigam, au piano, et notre chef Jurjen Hempel. Pour « Nouveaux mondes », nous aurons notamment un compositeur que j’adore, Korngold, trop peu connu en France. « Le Chant de la terre » mettra en avant ce poème lyrique magnifique composé par Mahler, chanté par une très belle mezzo-soprano : Fleur Barron. Dans « Printemps nordique », on pourra entendre une oeuvre de la grande compositrice française trop négligée, Lili Boulanger, et un concerto pour violon de Prokofiev, avec une belle violoniste, Karina Gomyo, et Tabita Berglund, une grande cheffe à la direction musicale. Enfin, dans « Hollywood music », vous reconnaitrez de grandes musiques de films connus, de John Williams à Michel Legrand.

Vous reprenez de nouveaux vos partenariats historiques avec les structures locales…

Nous collaborons avec le FiMé depuis leur première édition. J’étais adjoint à la Culture et leur avais proposé de monter un ciné-concert à l’Opéra. Cette année, on continue dans les grands ouvrages de Chaplin avec « Le cirque » pendant le festival, et « Charlot et cie » en mars. Quant au Festival de Musique de Toulon, nous accueillons la « Nuit du piano » avec « Tableaux de Russie », autour de Rachmaninov, Prokofiev, Tchaïkovski et Stravinsky, et joués par la nouvelle génération des grands pianistes. Depuis 1947, nous avons eu les plus grands. Nous proposons aussi entre autres « Les préludes de Debussy » en concert-conférence à l’Espace Comédia, et « Grand piano » avec Nelson Goerner au Palais Neptune.

Site internet : https://www.operadetoulon.fr/ 

Page Facebook : Opéra de Toulon 

Présentation de la saison 2020/2021 - Opéra de Toulon