zoom
Claude-Henri Bonnet - Une programmation prestigieuse.

Claude-Henri Bonnet - Une programmation prestigieuse.

    Partager sur :

Saison culturelle de l'Opéra de Toulon

Après l'annulation de la majeure partie des représentations l’année dernière, l’Opéra de Toulon nous a concocté cette année une programmation très ambitieuse, mais aussi très variée, avec de nombreuses disciplines proposées et publics visés. Nous avons interrogé son directeur qui nous détaille ses spectacles.

Vous programmez de grands noms cette année…
Nous avons des metteurs en scène internationaux, des chefs prestigieux, des solistes qui viennent de grandes maisons internationales. Le listing des œuvres parle de lui-même : Mozart, Ravel, Puccini, Offenbach, Tchaïkovski. J’en suis fier, et c’est un travail d’équipe.
Côté concerts, on leur donne un titre et un thème, c'est très sympa. En quelques années, nous avons réussi à créer un vrai public de musique symphonique. Notre prochain concert est "Mozart et Salieri", un opéra en version concert, dont Milos Forman a repris le scénario pour son film "Amadeus", et pour l’accompagner quoi de mieux qu’un concerto pour piano de Mozart. C’est dirigé par Pierre Bleuse, très bon chef français, avec deux très bons chanteurs. "Au bord du Monde", dirigé par notre nouvelle directrice musicale Marzena Diakun, est du grand métier symphonique, avec Prokofiev et Tchaïkovski notamment. "Mystery Galaxy" est une création mondiale, entre jazz et classique, par le célèbre contrebassiste Riccardo del Fra. "Liberté 1945" sera dirigé par Mihhail Gerts, avec au violon Sayaka Shoji, pour une œuvre contemporaine d’Elfrida Andrée, du Brahms et du Chostakovitch avec sa très connue symphonie n°9. Dans la "Nuit américaine", nous aurons du Bernstein, avec le prélude de "West Side Story", du Tower, du Daugherty, et du Copland avec le formidable "Billy the kid". Enfin, dans "Contes de fées", on retrouvera "Princesse lointaine", "La Belle au Bois Dormant", "Le Lac des Cygnes" ou encore "Shéhérazade"…
Côté lyrique, nous démarrons fort avec "Don Giovanni", du grand Mozart, avec une mise en scène très originale et esthétique de Daniel Benoit, directeur du théâtre d’Antibes. "Les Petites Noces" est du Mozart également, mais adapté pour les enfants à partir de six ans. Il est important pour nous d'initier le jeune public au monde de l’Opéra. "L’Heure Espagnole" de Ravel, dirigé par notre nouveau chef, Valerio Galli, est proposée en collaboration avec l’Académie de l’Opéra de Lyon et sa jeune génération de chanteurs. Il y a beaucoup de jeux de scènes, avec l’orchestre au plateau derrière une tulle sur lequel sont projetées des vidéos. Pour les fêtes, "La Chauve-souris" de Strauss est une vraie opérette viennoise avec des portes qui claquent, des gens en prison… En janvier, de nouveau du grand répertoire, avec "La Bohème" de Puccini, avec une mise en scène de Ms. Barbe et Doucet, de grands metteurs en scène, et une très belle distribution : Davide Giusti, Adriana Gonzalez… "La Petite Balade aux enfers", de Gluck est de nouveau une adaptation pour le jeune public. C’est très drôle et poétique, avec les chanteurs et leurs répliques en marionnettes ! Puis notre grande création : "South Pacific". Nous travaillons depuis plus de dix ans à adapter des comédies musicales jamais jouées en France. Là, c’est une pièce de Rodgers et Hammerstein, célèbres pour "La Mélodie du Bonheur", ou "Le Roi et Moi", mise en scène par Olivier Benezech, avec une belle distribution anglo-américaine, et quelques français. On termine avec l’ouvrage magnifique de Tchaïkovski : "La Dame de Pique", monté par les quatre opéras provençaux, Avignon, Nice, Marseille et Toulon, et mis en scène par le grand Olivier Py, directeur du Festival d’Avignon.

Quelles seront les autres propositions ?
Les propositions sont variées : un ciné-concert de Chaplin en collaboration avec le FiMé ; les concerts du "Festival de Musique de Toulon", avec notamment "La Nuit du Piano"; de la danse avec trois pièces très demandées : "Le Lac des Cygnes", "Casse-Noisettes" et "Rock the ballet". "Mayol, Le Prince de la chanson", le spectacle de Luc Benito, m’intéresse particulièrement : je suis toujours étonné par la méconnaissance des toulonnais de ce personnage qu’était Félix Mayol, chanteur vedette du début du XXème siècle. Il était très à la mode, et en tant que tintinophile, je suis fier que ce soit un Toulonnais qui ait inspiré la fameuse houppette de Tintin. Nous aurons également trois concerts de la Musique des Equipages de la Flotte, ainsi qu’une belle programmation de théâtre, avec, entre autres Michel Sardou, Chantal Ladessou, Josiane Balasko, Patrick Chesnais ou Estelle Lefébure.
Je tiens également à préciser que, pour la quinzième année consécutive, nous n’avons pas augmenté les tarifs des places, et que les places au Paradis seront dorénavant numérotées.

Fabrice Lo Piccolo

Octobre 2021

https://www.operadetoulon.fr/ 


Discipline: Articles, Sur les planches



Catégories : Articles, Sur les planches

Retour

Saison culturelle de l'Opéra de Toulon

Après l'annulation de la majeure partie des représentations l’année dernière, l’Opéra de Toulon nous a concocté cette année une programmation très ambitieuse, mais aussi très variée, avec de nombreuses disciplines proposées et publics visés. Nous avons interrogé son directeur qui nous détaille ses spectacles.

Vous programmez de grands noms cette année…
Nous avons des metteurs en scène internationaux, des chefs prestigieux, des solistes qui viennent de grandes maisons internationales. Le listing des œuvres parle de lui-même : Mozart, Ravel, Puccini, Offenbach, Tchaïkovski. J’en suis fier, et c’est un travail d’équipe.
Côté concerts, on leur donne un titre et un thème, c'est très sympa. En quelques années, nous avons réussi à créer un vrai public de musique symphonique. Notre prochain concert est "Mozart et Salieri", un opéra en version concert, dont Milos Forman a repris le scénario pour son film "Amadeus", et pour l’accompagner quoi de mieux qu’un concerto pour piano de Mozart. C’est dirigé par Pierre Bleuse, très bon chef français, avec deux très bons chanteurs. "Au bord du Monde", dirigé par notre nouvelle directrice musicale Marzena Diakun, est du grand métier symphonique, avec Prokofiev et Tchaïkovski notamment. "Mystery Galaxy" est une création mondiale, entre jazz et classique, par le célèbre contrebassiste Riccardo del Fra. "Liberté 1945" sera dirigé par Mihhail Gerts, avec au violon Sayaka Shoji, pour une œuvre contemporaine d’Elfrida Andrée, du Brahms et du Chostakovitch avec sa très connue symphonie n°9. Dans la "Nuit américaine", nous aurons du Bernstein, avec le prélude de "West Side Story", du Tower, du Daugherty, et du Copland avec le formidable "Billy the kid". Enfin, dans "Contes de fées", on retrouvera "Princesse lointaine", "La Belle au Bois Dormant", "Le Lac des Cygnes" ou encore "Shéhérazade"…
Côté lyrique, nous démarrons fort avec "Don Giovanni", du grand Mozart, avec une mise en scène très originale et esthétique de Daniel Benoit, directeur du théâtre d’Antibes. "Les Petites Noces" est du Mozart également, mais adapté pour les enfants à partir de six ans. Il est important pour nous d'initier le jeune public au monde de l’Opéra. "L’Heure Espagnole" de Ravel, dirigé par notre nouveau chef, Valerio Galli, est proposée en collaboration avec l’Académie de l’Opéra de Lyon et sa jeune génération de chanteurs. Il y a beaucoup de jeux de scènes, avec l’orchestre au plateau derrière une tulle sur lequel sont projetées des vidéos. Pour les fêtes, "La Chauve-souris" de Strauss est une vraie opérette viennoise avec des portes qui claquent, des gens en prison… En janvier, de nouveau du grand répertoire, avec "La Bohème" de Puccini, avec une mise en scène de Ms. Barbe et Doucet, de grands metteurs en scène, et une très belle distribution : Davide Giusti, Adriana Gonzalez… "La Petite Balade aux enfers", de Gluck est de nouveau une adaptation pour le jeune public. C’est très drôle et poétique, avec les chanteurs et leurs répliques en marionnettes ! Puis notre grande création : "South Pacific". Nous travaillons depuis plus de dix ans à adapter des comédies musicales jamais jouées en France. Là, c’est une pièce de Rodgers et Hammerstein, célèbres pour "La Mélodie du Bonheur", ou "Le Roi et Moi", mise en scène par Olivier Benezech, avec une belle distribution anglo-américaine, et quelques français. On termine avec l’ouvrage magnifique de Tchaïkovski : "La Dame de Pique", monté par les quatre opéras provençaux, Avignon, Nice, Marseille et Toulon, et mis en scène par le grand Olivier Py, directeur du Festival d’Avignon.

Quelles seront les autres propositions ?
Les propositions sont variées : un ciné-concert de Chaplin en collaboration avec le FiMé ; les concerts du "Festival de Musique de Toulon", avec notamment "La Nuit du Piano"; de la danse avec trois pièces très demandées : "Le Lac des Cygnes", "Casse-Noisettes" et "Rock the ballet". "Mayol, Le Prince de la chanson", le spectacle de Luc Benito, m’intéresse particulièrement : je suis toujours étonné par la méconnaissance des toulonnais de ce personnage qu’était Félix Mayol, chanteur vedette du début du XXème siècle. Il était très à la mode, et en tant que tintinophile, je suis fier que ce soit un Toulonnais qui ait inspiré la fameuse houppette de Tintin. Nous aurons également trois concerts de la Musique des Equipages de la Flotte, ainsi qu’une belle programmation de théâtre, avec, entre autres Michel Sardou, Chantal Ladessou, Josiane Balasko, Patrick Chesnais ou Estelle Lefébure.
Je tiens également à préciser que, pour la quinzième année consécutive, nous n’avons pas augmenté les tarifs des places, et que les places au Paradis seront dorénavant numérotées.

Fabrice Lo Piccolo

Octobre 2021

https://www.operadetoulon.fr/