zoom
Claude Pinet, le classique n'est pas une musique savante. Claude Pinet, le classique n'est pas une musique savante.
zoom
Claude Pinet, le classique n'est pas une musique savante. Claude Pinet, le classique n'est pas une musique savante.
zoom
Claude Pinet, le classique n'est pas une musique savante. Claude Pinet, le classique n'est pas une musique savante.
zoom
Claude Pinet, le classique n'est pas une musique savante. Claude Pinet, le classique n'est pas une musique savante.
zoom
Claude Pinet, le classique n'est pas une musique savante. Claude Pinet, le classique n'est pas une musique savante.
zoom
Claude Pinet, le classique n'est pas une musique savante. Claude Pinet, le classique n'est pas une musique savante.
zoom
Claude Pinet, le classique n'est pas une musique savante. Claude Pinet, le classique n'est pas une musique savante.

Claude Pinet, le classique n'est pas une musique savante.

    Partager sur :

Claude Pinet est Président du Festival de musique de Toulon et sa Région qui existe depuis près de soixante-dix ans. Il fait cette année peau neuve en proposant deux saisons : l’Hivernal, et l’Estival. Les meilleurs artistes internationaux sont rassemblés cet hiver pour des concerts à l’Opéra et à la Cathédrale autour du thème « Les Rives du Rhin ».

 

Quels seront les temps forts de l’Hivernal?
Le festival propose aux toulonnais une saison hivernale, c’est la première année. Le thème est « Les Rives du Rhin ». Nous regroupons nos concerts sur deux week-ends de février qui précèdent les vacances scolaires. Il y aura également un festival estival.
Nous aurons plusieurs temps forts. Un concert le 10 février à l’opéra avec le quatuor Prazak. Ils seront accompagnés d’un clarinettiste : Raphael Sévère, qui a eu une Victoire de la Musique en 2010 et se produit sur toutes les scènes internationales. C’est un quatuor à cordes hongrois mondialement connu. Avec Raphaël, ils interpréteront un quintet de Mozart, une perle rare. 
Le 11 nous avons le Calmus Ensemble à la cathédrale à 15h. Ce sont cinq chanteurs a cappella, issus du chœur de Leipzig. La première partie sera dédiée à la musique sacrée Purcell, Bach, puis ce sera plus éclectique avec deux chœurs romantiques de Mendelssohn et du contemporain : Elton John, Sting, Manu Chao. 
Le 16, un récital de piano à l’Opéra à 20h du jeune pianiste prodige américain : Kit Armstrong. C’est un artiste étrange : compositeur, scientifique, il a un master en mathématiques, et amateur de vieux monuments, il a rénové une église dans l’Aisne dont il a fait un lieu de concerts. Il va interpréter les transcriptions du Ring de Wagner faites par Liszt.
Puis, la Troisième Nuit du Piano qui va se dérouler le samedi 17 à l’Opéra de 18h à 23h avec quatre pianistes : François Dumont, Natalia Milstein, Jean-Paul Gasparian et Judith Jaurégui. Il y aura vingt minutes de récital puis dix minutes de pause, et ainsi de suite jusqu’à 23h avec possibilité de se restaurer dans le foyer Campra avec une retransmission en direct. Le thème sera respecté avec la Loreley de Liszt, les Fantaisies de Brahms, du Schumann. 
 
Vous avez des actions d’éducation de la jeunesse, en quoi est-ce important ?
Cela fait partie des actions culturelles du Festival. Tout au long du festival, nous souhaitons faire découvrir la musique classique, en partenariat avec l’Opéra de Toulon, le Conservatoire TPM, la Ville de Toulon, le Conseil Départemental et le Conseil Régional. Nous avons deux concerts en mai pour le printemps des jeunes à l’Opéra. Nous faisons une résidence d’artistes avec l’ensemble C barré au lycée Dumont d’Urville. Nous avons également un partenariat très important avec Cultures du Cœur 83, où des bénéficiaires de l’association, en situation difficile, peuvent se rendre aux concerts.
 
Quel est l’état de la musique classique en France aujourd’hui ?
Elle est toujours considérée comme de la musique savante. Nous souhaitons que le public en prenne connaissance, l’apprécie. Il est très difficile de ramener à nous le jeune public, c’est pourquoi nous faisons toutes ces actions culturelles.
 
Est-il difficile de faire venir des artistes aussi reconnus dans la région ?
Non, le Festival de Musique de Toulon et sa Région est reconnu. Il a été créé en 1951. Nous essayons toujours de le faire connaitre plus, nous avons cette année un partenariat avec Radio Classique. La principale difficulté est la disponibilité des artistes, mais aussi leurs cachets qui peuvent être élevés, car nous essayons de faire venir un maximum d’artistes internationaux.
 
 
 
 
 
 
 


Discipline: Articles, Musique



Catégories : Articles, Musique

Retour

Claude Pinet est Président du Festival de musique de Toulon et sa Région qui existe depuis près de soixante-dix ans. Il fait cette année peau neuve en proposant deux saisons : l’Hivernal, et l’Estival. Les meilleurs artistes internationaux sont rassemblés cet hiver pour des concerts à l’Opéra et à la Cathédrale autour du thème « Les Rives du Rhin ».

 

Quels seront les temps forts de l’Hivernal?
Le festival propose aux toulonnais une saison hivernale, c’est la première année. Le thème est « Les Rives du Rhin ». Nous regroupons nos concerts sur deux week-ends de février qui précèdent les vacances scolaires. Il y aura également un festival estival.
Nous aurons plusieurs temps forts. Un concert le 10 février à l’opéra avec le quatuor Prazak. Ils seront accompagnés d’un clarinettiste : Raphael Sévère, qui a eu une Victoire de la Musique en 2010 et se produit sur toutes les scènes internationales. C’est un quatuor à cordes hongrois mondialement connu. Avec Raphaël, ils interpréteront un quintet de Mozart, une perle rare. 
Le 11 nous avons le Calmus Ensemble à la cathédrale à 15h. Ce sont cinq chanteurs a cappella, issus du chœur de Leipzig. La première partie sera dédiée à la musique sacrée Purcell, Bach, puis ce sera plus éclectique avec deux chœurs romantiques de Mendelssohn et du contemporain : Elton John, Sting, Manu Chao. 
Le 16, un récital de piano à l’Opéra à 20h du jeune pianiste prodige américain : Kit Armstrong. C’est un artiste étrange : compositeur, scientifique, il a un master en mathématiques, et amateur de vieux monuments, il a rénové une église dans l’Aisne dont il a fait un lieu de concerts. Il va interpréter les transcriptions du Ring de Wagner faites par Liszt.
Puis, la Troisième Nuit du Piano qui va se dérouler le samedi 17 à l’Opéra de 18h à 23h avec quatre pianistes : François Dumont, Natalia Milstein, Jean-Paul Gasparian et Judith Jaurégui. Il y aura vingt minutes de récital puis dix minutes de pause, et ainsi de suite jusqu’à 23h avec possibilité de se restaurer dans le foyer Campra avec une retransmission en direct. Le thème sera respecté avec la Loreley de Liszt, les Fantaisies de Brahms, du Schumann. 
 
Vous avez des actions d’éducation de la jeunesse, en quoi est-ce important ?
Cela fait partie des actions culturelles du Festival. Tout au long du festival, nous souhaitons faire découvrir la musique classique, en partenariat avec l’Opéra de Toulon, le Conservatoire TPM, la Ville de Toulon, le Conseil Départemental et le Conseil Régional. Nous avons deux concerts en mai pour le printemps des jeunes à l’Opéra. Nous faisons une résidence d’artistes avec l’ensemble C barré au lycée Dumont d’Urville. Nous avons également un partenariat très important avec Cultures du Cœur 83, où des bénéficiaires de l’association, en situation difficile, peuvent se rendre aux concerts.
 
Quel est l’état de la musique classique en France aujourd’hui ?
Elle est toujours considérée comme de la musique savante. Nous souhaitons que le public en prenne connaissance, l’apprécie. Il est très difficile de ramener à nous le jeune public, c’est pourquoi nous faisons toutes ces actions culturelles.
 
Est-il difficile de faire venir des artistes aussi reconnus dans la région ?
Non, le Festival de Musique de Toulon et sa Région est reconnu. Il a été créé en 1951. Nous essayons toujours de le faire connaitre plus, nous avons cette année un partenariat avec Radio Classique. La principale difficulté est la disponibilité des artistes, mais aussi leurs cachets qui peuvent être élevés, car nous essayons de faire venir un maximum d’artistes internationaux.