zoom
Coup de cœur cinéma du Cinéma Le Royal -

Coup de cœur cinéma du Cinéma Le Royal - "Sibel" de Guillaume Giovanetti & Çagla Zencirci

    Partager sur :

Sibel, vingt-cinq ans, vit avec son père et sa sœur dans un village isolé des montagnes de la mer noire en Turquie. Sibel est muette mais communique grâce à la langue sifflée ancestrale de la région. Rejetée par les autres habitants, elle traque sans relâche un loup qui rôderait dans la forêt voisine, objet de fantasmes et de craintes des femmes du village. C’est là que sa route croise un fugitif. Blessé, menaçant et vulnérable, il pose, pour la première fois, un regard neuf sur elle. Dans ce récit de résistance, le couple de cinéastes franco-turc a voulu souligner les effets du patriarcat aussi bien sur les femmes que sur les hommes et relever les questions de modernité et de tradition inhérentes à ce type de village reculé. Pour rendre les personnages véridiques, ils se sont inspirés des femmes de la région, de leur façon de se comporter, des règles sociales entre elles et ont fait appel à des acteurs non professionnels pour incarner les villageois, les rôles titres revenant à des acteurs professionnels. La grande réussite du film est bel et bien son personnage principal, une sorte de sauvageonne rejetée par la communauté en raison de son handicap mais aussi de la plus grande liberté que, finalement, il lui confère. Sibel est incarnée par la jeune actrice Damla Sönmez, rayonnante et débordante d’énergie, qui délivre une performance d’actrice remarquable et dont les spectateurs garderont longtemps à l’esprit le regard perçant.

Sortie le 6 mars

 

Site Web du Cinéma Le Royal


Discipline: Articles, Cinéma



Catégories : Articles, Cinéma

Retour

Sibel, vingt-cinq ans, vit avec son père et sa sœur dans un village isolé des montagnes de la mer noire en Turquie. Sibel est muette mais communique grâce à la langue sifflée ancestrale de la région. Rejetée par les autres habitants, elle traque sans relâche un loup qui rôderait dans la forêt voisine, objet de fantasmes et de craintes des femmes du village. C’est là que sa route croise un fugitif. Blessé, menaçant et vulnérable, il pose, pour la première fois, un regard neuf sur elle. Dans ce récit de résistance, le couple de cinéastes franco-turc a voulu souligner les effets du patriarcat aussi bien sur les femmes que sur les hommes et relever les questions de modernité et de tradition inhérentes à ce type de village reculé. Pour rendre les personnages véridiques, ils se sont inspirés des femmes de la région, de leur façon de se comporter, des règles sociales entre elles et ont fait appel à des acteurs non professionnels pour incarner les villageois, les rôles titres revenant à des acteurs professionnels. La grande réussite du film est bel et bien son personnage principal, une sorte de sauvageonne rejetée par la communauté en raison de son handicap mais aussi de la plus grande liberté que, finalement, il lui confère. Sibel est incarnée par la jeune actrice Damla Sönmez, rayonnante et débordante d’énergie, qui délivre une performance d’actrice remarquable et dont les spectateurs garderont longtemps à l’esprit le regard perçant.

Sortie le 6 mars

 

Site Web du Cinéma Le Royal