zoom
Coup de coeur Littérature des librairies Charlemagne - La solitude Caravage de Yannick Haenel

Coup de coeur Littérature des librairies Charlemagne - La solitude Caravage de Yannick Haenel

    Partager sur :

L’auteur a souffert, adolescent, de ses années de pensionnat militaire et la bibliothèque de l’établissement apparaissait comme seul échappatoire à la rigueur de mise et aux vilenies subies.
Au sein de ce refuge providentiel, il fut totalement saisi lorsqu’il découvrit dans un livre de peinture la Judith du Caravage et elle devint dès lors son idéal féminin.
L’on pourrait pratiquement parler d’une hagiographie, malgré toute l’antinomie inhérente à la vie du Maître milanais toute de feu et de sang, tant l’on sent la ferveur grande et une fascination à son acmé.
Cette somptueuse ode picturale ne cesse, de manière érudite, mais passionnante, d’interroger notre condition d’homme à travers son unique salut : l ‘Art rédempteur.


Frédéric Dette


Discipline: Articles, Littérature,



Catégories : Articles, Littérature,

Retour

L’auteur a souffert, adolescent, de ses années de pensionnat militaire et la bibliothèque de l’établissement apparaissait comme seul échappatoire à la rigueur de mise et aux vilenies subies.
Au sein de ce refuge providentiel, il fut totalement saisi lorsqu’il découvrit dans un livre de peinture la Judith du Caravage et elle devint dès lors son idéal féminin.
L’on pourrait pratiquement parler d’une hagiographie, malgré toute l’antinomie inhérente à la vie du Maître milanais toute de feu et de sang, tant l’on sent la ferveur grande et une fascination à son acmé.
Cette somptueuse ode picturale ne cesse, de manière érudite, mais passionnante, d’interroger notre condition d’homme à travers son unique salut : l ‘Art rédempteur.


Frédéric Dette