zoom
Coup de coeur littérature -

Coup de coeur littérature - "Les jours viennent et passent" - Hemley Boum

    Partager sur :

Voici l’histoire d’Abi, née au Cameroun et vivant en France depuis qu’elle y a fait ses études. Aujourd’hui elle accompagne sa mère, Anna, à l’hôpital. Aux service des soins palliatifs, très exactement, car Anna est en phase terminale d’un cancer.
Depuis qu’Anna est malade, Abi et elle ont développé une relation fusionnelle, même si elles n’avaient jamais été très proches auparavant. Sachant sa fin très proche, Anna ressent le besoin fondamental de raconter sa vie au Cameroun, l’histoire de sa mère, et de sa grand-mère.Le récit se transforme alors en grande fresque, dans laquelle l’histoire de la famille se mêle à l’Histoire du Cameroun.
Bien au-delà de la peur et de la souffrance, ce texte est d’une force et d’une vitalité incroyable, servi par une écriture magistrale.
On tourne les pages, on avance dans le texte sans s’en apercevoir et on arrive à la fin, essoufflé, sonné, bouleversé, mais heureux.

Par Anne Sportouch, libraire, Charlemagne Toulon.


Discipline: Articles, Littérature,



Catégories : Articles, Littérature,

Retour
Voici l’histoire d’Abi, née au Cameroun et vivant en France depuis qu’elle y a fait ses études. Aujourd’hui elle accompagne sa mère, Anna, à l’hôpital. Aux service des soins palliatifs, très exactement, car Anna est en phase terminale d’un cancer. Depuis qu’Anna est malade, Abi et elle ont développé une relation fusionnelle, même si elles n’avaient jamais été très proches auparavant. Sachant sa fin très proche, Anna ressent le besoin fondamental de raconter sa vie au Cameroun, l’histoire de sa mère, et de sa grand-mère.Le récit se transforme alors en grande fresque, dans laquelle l’histoire de la famille se mêle à l’Histoire du Cameroun. Bien au-delà de la peur et de la souffrance, ce texte est d’une force et d’une vitalité incroyable, servi par une écriture magistrale. On tourne les pages, on avance dans le texte sans s’en apercevoir et on arrive à la fin, essoufflé, sonné, bouleversé, mais heureux. Par Anne Sportouch, libraire, Charlemagne Toulon.