zoom
Deborah Lollivier - Nuances de grès.

Deborah Lollivier - Nuances de grès.

    Partager sur :

ARTS GRAPHIQUES
Exposition du 22 mai au 12 juin
Galerie de l'Olivier - Ollioules

Céramiste d’origine américaine, Deborah a installé son atelier à Ollioules il y a vingt-cinq ans ! Elle exposera ses pièces à la Galerie de l’Olivier à l’occasion des journées des créateurs. Passionnée, artisane de la céramique, elle crée ses couleurs et matériaux. Mais, elle est également professeur d’anglais, alors passez la voir, elle pourra vous faire un petit cours de céramique en anglais !

Quand on est devant chez vous, au 38 rue Marcellin Berthelot, on sent immédiatement les choses qui vous passionnent dans la vie. Au-dessus de votre porte, sur son crochet en fer forgé le panneau qui indique la présence de votre atelier de poterie. On remarque tout de suite l’inscription sur la porte « Toute notre production est tournée, décorée et émaillée sur place. » C’est votre credo ?

En effet, la poterie artisanale est vraiment ma passion, et j’en fais même profession. C’est donc un aboutissement

Depuis quand exercez-vous ?

Je suis potière de profession depuis 1994. Je me suis d’abord installée à Toulon, puis à Ollioules depuis 1996.

Vous avez un accent très sympathique, venez-vous de loin ?

Je suis d’origine américaine, née dans le désert du Mojave en Californie. Là-bas la terre nue est partout, et souvent vierge de végétation.. C’est une terre brute et colorée. C’est surement dès l’enfance que j’ai acquis ce goût de la terre, qui s’est ensuite développé. J’ai fait des études en céramique et LEA. J’ai reçu le label Maître-artisan en Métiers d’Art en 2008. J’ai eu l’opportunité d’ habiter en Provence, origine de mon époux, dans une terre de potiers. Avec Aubagne, Moustiers et Varage, la région est bien pourvue en traditions céramiques.

En quoi consiste votre activité ? Pouvez-vous nous décrire vos domaines de travail ?

La poterie céramique offre un champ de réalisation très vaste. Je fabrique des objets utilitaires, tels que plats, assiettes et objets décoratifs... Je travaille au tour, c’est ce que je préfère, mais aussi à la plaque. Quant à mes matériaux, je fais tout moi-même. A partir d’oxydes, je crée mes propres émaux colorés. Quand on maitrise ces techniques, on peut travailler de A à Z avec ce qu’on produit ! Audelà de la production utilitaire, je me suis aussi tournée avec le temps vers une forme d’art que j’apprécie beaucoup : des fresques en céramique. Je reproduis ou crée sur des plaques de grés des dessins et photographies. Il m’arrive de répondre à des commandes de personnes qui souhaitent créer des motifs de carrelages, muraux ou autres.

L’autre partie de votre temps est consacrée à l’enseignement...

C’est exact. En premier lieu, j’organise des stages de découverte pour les adultes ou d’initiation pour les enfants pendant les vacances scolaires. Dans un second temps, je suis professeur à Chalucet. Dans un cas comme dans l’autre, c’est l’échange reciproque et la transmission qui importent. Si vous voulez apprendre l’anglais et la céramique en même temps, c’est à moi qu’il faut s’adresser ! Vous êtes à la bonne adresse ! Catherine Buisson - Directrice de la Communication - Ville d’Ollioules

Avril 2021


Discipline: Articles, Arts graphiques



Catégories : Articles, Arts graphiques

Retour

ARTS GRAPHIQUES
Exposition du 22 mai au 12 juin
Galerie de l'Olivier - Ollioules

Céramiste d’origine américaine, Deborah a installé son atelier à Ollioules il y a vingt-cinq ans ! Elle exposera ses pièces à la Galerie de l’Olivier à l’occasion des journées des créateurs. Passionnée, artisane de la céramique, elle crée ses couleurs et matériaux. Mais, elle est également professeur d’anglais, alors passez la voir, elle pourra vous faire un petit cours de céramique en anglais !

Quand on est devant chez vous, au 38 rue Marcellin Berthelot, on sent immédiatement les choses qui vous passionnent dans la vie. Au-dessus de votre porte, sur son crochet en fer forgé le panneau qui indique la présence de votre atelier de poterie. On remarque tout de suite l’inscription sur la porte « Toute notre production est tournée, décorée et émaillée sur place. » C’est votre credo ?

En effet, la poterie artisanale est vraiment ma passion, et j’en fais même profession. C’est donc un aboutissement

Depuis quand exercez-vous ?

Je suis potière de profession depuis 1994. Je me suis d’abord installée à Toulon, puis à Ollioules depuis 1996.

Vous avez un accent très sympathique, venez-vous de loin ?

Je suis d’origine américaine, née dans le désert du Mojave en Californie. Là-bas la terre nue est partout, et souvent vierge de végétation.. C’est une terre brute et colorée. C’est surement dès l’enfance que j’ai acquis ce goût de la terre, qui s’est ensuite développé. J’ai fait des études en céramique et LEA. J’ai reçu le label Maître-artisan en Métiers d’Art en 2008. J’ai eu l’opportunité d’ habiter en Provence, origine de mon époux, dans une terre de potiers. Avec Aubagne, Moustiers et Varage, la région est bien pourvue en traditions céramiques.

En quoi consiste votre activité ? Pouvez-vous nous décrire vos domaines de travail ?

La poterie céramique offre un champ de réalisation très vaste. Je fabrique des objets utilitaires, tels que plats, assiettes et objets décoratifs... Je travaille au tour, c’est ce que je préfère, mais aussi à la plaque. Quant à mes matériaux, je fais tout moi-même. A partir d’oxydes, je crée mes propres émaux colorés. Quand on maitrise ces techniques, on peut travailler de A à Z avec ce qu’on produit ! Audelà de la production utilitaire, je me suis aussi tournée avec le temps vers une forme d’art que j’apprécie beaucoup : des fresques en céramique. Je reproduis ou crée sur des plaques de grés des dessins et photographies. Il m’arrive de répondre à des commandes de personnes qui souhaitent créer des motifs de carrelages, muraux ou autres.

L’autre partie de votre temps est consacrée à l’enseignement...

C’est exact. En premier lieu, j’organise des stages de découverte pour les adultes ou d’initiation pour les enfants pendant les vacances scolaires. Dans un second temps, je suis professeur à Chalucet. Dans un cas comme dans l’autre, c’est l’échange reciproque et la transmission qui importent. Si vous voulez apprendre l’anglais et la céramique en même temps, c’est à moi qu’il faut s’adresser ! Vous êtes à la bonne adresse ! Catherine Buisson - Directrice de la Communication - Ville d’Ollioules

Avril 2021