zoom
Deluxe, Éclectiquement Moustachus !  Deluxe, Éclectiquement Moustachus !
zoom
Deluxe, Éclectiquement Moustachus !  Deluxe, Éclectiquement Moustachus !

Deluxe, Éclectiquement Moustachus !

    Partager sur :

Sortie de l'album en juin -  18.07 Festival de Néoules

 

Deluxe c’est le groupe qui annonce le retour de l’été, la liberté avec une musique festive qui active notre grain de folie! Les six amis Kilo, Kaya, Pietre, Soubri, Pépé et sans oublier la chanteuse Liliboy font cette année leur retour sur scène, plus motivés et colorés que jamais, pour nous dévoiler leur nouvel album. C’est Kilo, le batteur du groupe qui nous présente ces nouveautés. Nous les retrouverons au Festival de Néoules, partenaire de Cité des Arts. Alors, pour reprendre leur slogan : « Si ça t’a plu, reviens moustachu ! »

 

Les cinq aixois de Deluxe débutent leur carrière en 2007. Kaya à la basse, Kilo à la batterie, Pépé au saxophone, Pietre à la guitare et au piano, Soubri aux percussions...Mais c’est en 2010 quand ils rencontrent Liliboy, leur chanteuse au timbre de voix unique que leur carrière décolle. Leur recette ? Un mélange de hip hop, d’electro, de soul, de funk, de jazz... Résultat : un style unique, toujours groovy, dont ils ont le secret. Après le succès de leurs deux premiers albums «the Deluxe Family Show» et «Stachelight», et des tournées en France et à l’international, les six membres s’accordent une pause de deux ans pour préparer leur nouvel album, qui sortira en juin. Ils viennent d’en dévoiler le premier single : Egoraphobia, qui prouve qu’ils n’ont rien perdu de leur superbe ! David Anne, le programmateur du Festival de Néoules a réussi à les convaincre de faire un tour vers chez nous en juillet. Alors, on s’y voit ?


Comment s’est formée l’équipe ?
Cela remonte à loin ! Pour certains d’entre nous, nous nous connaissons depuis l’école primaire. On s’est découvert une passion commune pour la musique et on n’a rien lâché jusqu’à que cela se concrétise. Cela fait dix ans maintenant que nous jouons.

Le groupe compte six membres, comment procédez-vous pour composer vos musiques ?
Nous sommes tous des compositeurs, chacun écrit de son côté, puis nous nous réunissons et chacun propose ses projets, ses morceaux. Parfois, la musique vient lorsqu’on joue, Il n’y a pas vraiment de recette.

Beaucoup de nouveautés pour ce printemps ! Nouvel album, nouvelle tournée, nouveaux costumes. C’est le résultat d’un long travail ?
Oui, nous avions vraiment envie de rentrer dans un processus de création d’album et pour cela, nous avons décidé de faire une pause pendant deux ans,. Aucune tournée pour nous distraire, que de la composition. Tous les jours, nous avons travaillé, sans relâche. De plus, nous l’avons autoproduit avec notre label NaNaNa production, c’est un nouveau tournant dans notre carrière. On est vraiment fier et on a très hâte de présenter ce nouvel album à l’image du groupe : encore plus de Deluxe, plus de nous ! On va garder un peu de mystère mais je peux vous dire qu’il sortira courant juin.

Egoraphobia est le titre de votre nouveau single, quel est sa signification ?
C’est un jeu de mot. La phobie c’est « la peur de… ». Tout le monde a peur de quelque chose et la nôtre c’est l’ego. On essaie de ne pas en avoir trop. Le clip est sorti il y a peu de temps ; c’est un premier extrait de l’album où nous dévoilons un peu ce nouvel univers, plus déjanté. Le scénario a été écrit au fil de la composition et on imaginait déjà pour le clip des chevaux courant dans un désert. Nous avons proposé l’idée à Transfuges à Marseille, avec qui nous avions déjà travaillé auparavant, et qui nous a de nouveau accompagnés dans le développement et la réalisation du projet.

Vous allez électriser la scène du Festival de Néoules en juillet ?
Oui, nous sommes impatients de repartir en tournée et bien sûr de passer par Néoules !
Nous sommes encore en répétition pour être fin prêts pour cette nouvelle tournée qui débute en juin. Nous allons faire découvrir au public nos nouveaux morceaux, nos nouveaux costumes et une nouvelle scénographie avec, bien évidemment, une nouvelle, grande et belle moustache sur scène ! Dans les festivals, le public est toujours sur-bouillant et cela correspond parfaitement à notre style de musique. Ça va être génial !

Alors, quelle valeur ajoutée pensez-vous que la moustache apporte à un homme ?
Ça rend beau ! J’en porte une depuis dix-quinze ans et je ne veux plus jamais l’enlever. (C’est aussi simple que cela

Léa Muller

 

2puikan ? Dix ans.

Yssondou ?? D’Aix-en-Provence.

SAJOUKOI ?! Electro, Groove, Hip-hop, Pop, Funk.

Mékicé ? Une déjantée (Lili Boy), un Footballeur (Pietre), un Circacien (Soubri), un Triathlonien (Pépé), un Beau Gosse (Kaya) et un Colonel (Kilo).

Tithistoir’... Après les attentats, on a fait un concert à l’Olympia et on ne s’attendait pas à ce que le public soit au rendez-vous. Ça nous a motivé et on a encore plus envie de continuer ! On revient prochainement sur la scène de l’Olympia à Paris.

 

Facebook Officiel de Deluxe

Site Officiel du Festival de Néoules

Chaine Youtube de Deluxe

 

 


Discipline: Articles, Musique,



Catégories : Articles, Musique,

Retour

Sortie de l'album en juin -  18.07 Festival de Néoules

 

Deluxe c’est le groupe qui annonce le retour de l’été, la liberté avec une musique festive qui active notre grain de folie! Les six amis Kilo, Kaya, Pietre, Soubri, Pépé et sans oublier la chanteuse Liliboy font cette année leur retour sur scène, plus motivés et colorés que jamais, pour nous dévoiler leur nouvel album. C’est Kilo, le batteur du groupe qui nous présente ces nouveautés. Nous les retrouverons au Festival de Néoules, partenaire de Cité des Arts. Alors, pour reprendre leur slogan : « Si ça t’a plu, reviens moustachu ! »

 

Les cinq aixois de Deluxe débutent leur carrière en 2007. Kaya à la basse, Kilo à la batterie, Pépé au saxophone, Pietre à la guitare et au piano, Soubri aux percussions...Mais c’est en 2010 quand ils rencontrent Liliboy, leur chanteuse au timbre de voix unique que leur carrière décolle. Leur recette ? Un mélange de hip hop, d’electro, de soul, de funk, de jazz... Résultat : un style unique, toujours groovy, dont ils ont le secret. Après le succès de leurs deux premiers albums «the Deluxe Family Show» et «Stachelight», et des tournées en France et à l’international, les six membres s’accordent une pause de deux ans pour préparer leur nouvel album, qui sortira en juin. Ils viennent d’en dévoiler le premier single : Egoraphobia, qui prouve qu’ils n’ont rien perdu de leur superbe ! David Anne, le programmateur du Festival de Néoules a réussi à les convaincre de faire un tour vers chez nous en juillet. Alors, on s’y voit ?


Comment s’est formée l’équipe ?
Cela remonte à loin ! Pour certains d’entre nous, nous nous connaissons depuis l’école primaire. On s’est découvert une passion commune pour la musique et on n’a rien lâché jusqu’à que cela se concrétise. Cela fait dix ans maintenant que nous jouons.

Le groupe compte six membres, comment procédez-vous pour composer vos musiques ?
Nous sommes tous des compositeurs, chacun écrit de son côté, puis nous nous réunissons et chacun propose ses projets, ses morceaux. Parfois, la musique vient lorsqu’on joue, Il n’y a pas vraiment de recette.

Beaucoup de nouveautés pour ce printemps ! Nouvel album, nouvelle tournée, nouveaux costumes. C’est le résultat d’un long travail ?
Oui, nous avions vraiment envie de rentrer dans un processus de création d’album et pour cela, nous avons décidé de faire une pause pendant deux ans,. Aucune tournée pour nous distraire, que de la composition. Tous les jours, nous avons travaillé, sans relâche. De plus, nous l’avons autoproduit avec notre label NaNaNa production, c’est un nouveau tournant dans notre carrière. On est vraiment fier et on a très hâte de présenter ce nouvel album à l’image du groupe : encore plus de Deluxe, plus de nous ! On va garder un peu de mystère mais je peux vous dire qu’il sortira courant juin.

Egoraphobia est le titre de votre nouveau single, quel est sa signification ?
C’est un jeu de mot. La phobie c’est « la peur de… ». Tout le monde a peur de quelque chose et la nôtre c’est l’ego. On essaie de ne pas en avoir trop. Le clip est sorti il y a peu de temps ; c’est un premier extrait de l’album où nous dévoilons un peu ce nouvel univers, plus déjanté. Le scénario a été écrit au fil de la composition et on imaginait déjà pour le clip des chevaux courant dans un désert. Nous avons proposé l’idée à Transfuges à Marseille, avec qui nous avions déjà travaillé auparavant, et qui nous a de nouveau accompagnés dans le développement et la réalisation du projet.

Vous allez électriser la scène du Festival de Néoules en juillet ?
Oui, nous sommes impatients de repartir en tournée et bien sûr de passer par Néoules !
Nous sommes encore en répétition pour être fin prêts pour cette nouvelle tournée qui débute en juin. Nous allons faire découvrir au public nos nouveaux morceaux, nos nouveaux costumes et une nouvelle scénographie avec, bien évidemment, une nouvelle, grande et belle moustache sur scène ! Dans les festivals, le public est toujours sur-bouillant et cela correspond parfaitement à notre style de musique. Ça va être génial !

Alors, quelle valeur ajoutée pensez-vous que la moustache apporte à un homme ?
Ça rend beau ! J’en porte une depuis dix-quinze ans et je ne veux plus jamais l’enlever. (C’est aussi simple que cela

Léa Muller

 

2puikan ? Dix ans.

Yssondou ?? D’Aix-en-Provence.

SAJOUKOI ?! Electro, Groove, Hip-hop, Pop, Funk.

Mékicé ? Une déjantée (Lili Boy), un Footballeur (Pietre), un Circacien (Soubri), un Triathlonien (Pépé), un Beau Gosse (Kaya) et un Colonel (Kilo).

Tithistoir’... Après les attentats, on a fait un concert à l’Olympia et on ne s’attendait pas à ce que le public soit au rendez-vous. Ça nous a motivé et on a encore plus envie de continuer ! On revient prochainement sur la scène de l’Olympia à Paris.

 

Facebook Officiel de Deluxe

Site Officiel du Festival de Néoules

Chaine Youtube de Deluxe