zoom
Elena bosco, En avant la Compagnie. Elena bosco, En avant la Compagnie.
zoom
Elena bosco, En avant la Compagnie. Elena bosco, En avant la Compagnie.

Elena bosco, En avant la Compagnie.

    Partager sur :

Lectures en médiathèques - Septembre

Elena Bosco est comédienne, marionnettiste et metteuse en scène. En 2015, elle crée la compagnie La Robe à l’envers à Ramatuelle, proposant des projets multicuturels en lien avec le public, des spectacles vivants et des ateliers artistiques dans le Var. Nous la retrouvons pour parler de la compagnie et de ses projets.

Que se cache-t-il derrière ce nom ?
Il y a un an que « L’Ephémere » existe. Le lieu est sédentaire mais les collections changent. Il ouvre sur des périodes données mais toujours au même endroit. Avant c’était nomade, là je reste Place du Globe. C’est une boutique de créateurs, une galerie d’art, et je propose également des ateliers artistiques. Ma sélection propose des créateurs de toute la France, je choisis ce que j’aime. Tout est fait à la main avec amour, ce sont la plupart du temps des créateurs qui n’ont jamais été représentés à Toulon et ses environs, de même pour les artistes. Mon but est de faire connaitre de nouveaux artistes, de dévoiler des talents. D’autre part, si j’ai une demande particulière d’un événement ou d’une entreprise, je peux créer un lieu éphémère, dans le même esprit, avec une déco particulière où tout est fait sur mesure.

Quelle est la collection du moment ?
Pour l’été j’ai fait une sélection de créateurs. Il y en a pour tous les publics, enfants, femmes et hommes. Je cible tous les âges à tous les prix, à partir de 5€. J’ai une dizaine de créateurs à chaque fois, ce qui fait énormément de choix. Là, c’est sur le thème de la mer, j’ai créé des Chiliennes , des décos cannes à pêche, en bois flotté, je chine pour décorer, ce sera à vendre ensuite. L’univers est très coloré. J’ai des souffleurs de verre : Atelier Tipii, de Toulouse, avec des vases, des bougeoirs en verre en forme de coussin. Egalement Mermaid avec sacs, pochettes, torchons, tabliers sur le thème de la mer, tout est sérigraphié. Tambour Bazar fait des attrape-rêves avec des biscuits de porcelaine, puisqu’ils sont de Limoges, avec un doux son de bord de mer qui ressemble au son des mâts des bateaux. Papier merveille fait des carnets de notes artistiques, Maison Abel des broches sur le thème de la mer également. Harris M. propose des kimonos unisexe et des sacs de plage avec des imprimés africain sur du wax. En bijoux, nous trouvons Minicyn, avec des boucles d’oreille, des colliers, c’est très raffiné, en or, argent ou vermeil. Madame Melon propose des bijoux plus ethniques : elle part en voyage et s’inspire, là c’était au Vietnam, elle a appris leurs techniques. Lalla de Moulati fait des coussins, des cartes, des sacs, des cahiers à dessin également, elle s’inspire beaucoup du Maroc. Enfin, Lsonge est une marque marseillaise avec des bijoux hommes, en argent ou or, des bijoux précieux sur le thème de la mer avec des perles, du cordon.

Tu as fait des animations pendant la Design Parade, c’est une autre corde à ton arc ?
C’était à l’occasion du marché du Design qui a eu lieu sur la Place du Globe. Le public a dessiné sur d‘anciennes diapos, je les ai diffusées. J’ai exposé également une tirette foraine créative comme quand nous étions enfants : à la place des cadeaux, on retrouve des objets de mes créateurs, dans ces boites mythiques : « plaisir d’offrir-joie de recevoir ». Quand il y a des événements mon souhait est de m’en inspirer, de proposer des objets en accord. Là pour la Design Parade, c’était beaucoup de décoration d’intérieur. Toulon est très animée en ce moment, ce sont des occasions de renouveler les collections. J’aime Toulon, j’ai envie que le public découvre de nouveaux lieux, de nouveaux artistes. Cet été, je ferai des ateliers d’art, sur demande, avec des interventions d’artistes. Je peux créer des ateliers spécialisés. Et il y aura des ateliers bricolage vintage, le public peut venir avec d’anciennes lampes des petits meubles, et on les aide à remettre en valeur leurs objets. A la rentrée, je ferai une boutique de créations d’objets vintages chinés et restaurés.

Maya Trufaut

https://larobealenvers.com/


Discipline: Articles, Sur les planches,



Catégories : Articles, Sur les planches,

Retour

Lectures en médiathèques - Septembre

Elena Bosco est comédienne, marionnettiste et metteuse en scène. En 2015, elle crée la compagnie La Robe à l’envers à Ramatuelle, proposant des projets multicuturels en lien avec le public, des spectacles vivants et des ateliers artistiques dans le Var. Nous la retrouvons pour parler de la compagnie et de ses projets.

Que se cache-t-il derrière ce nom ?
Il y a un an que « L’Ephémere » existe. Le lieu est sédentaire mais les collections changent. Il ouvre sur des périodes données mais toujours au même endroit. Avant c’était nomade, là je reste Place du Globe. C’est une boutique de créateurs, une galerie d’art, et je propose également des ateliers artistiques. Ma sélection propose des créateurs de toute la France, je choisis ce que j’aime. Tout est fait à la main avec amour, ce sont la plupart du temps des créateurs qui n’ont jamais été représentés à Toulon et ses environs, de même pour les artistes. Mon but est de faire connaitre de nouveaux artistes, de dévoiler des talents. D’autre part, si j’ai une demande particulière d’un événement ou d’une entreprise, je peux créer un lieu éphémère, dans le même esprit, avec une déco particulière où tout est fait sur mesure.

Quelle est la collection du moment ?
Pour l’été j’ai fait une sélection de créateurs. Il y en a pour tous les publics, enfants, femmes et hommes. Je cible tous les âges à tous les prix, à partir de 5€. J’ai une dizaine de créateurs à chaque fois, ce qui fait énormément de choix. Là, c’est sur le thème de la mer, j’ai créé des Chiliennes , des décos cannes à pêche, en bois flotté, je chine pour décorer, ce sera à vendre ensuite. L’univers est très coloré. J’ai des souffleurs de verre : Atelier Tipii, de Toulouse, avec des vases, des bougeoirs en verre en forme de coussin. Egalement Mermaid avec sacs, pochettes, torchons, tabliers sur le thème de la mer, tout est sérigraphié. Tambour Bazar fait des attrape-rêves avec des biscuits de porcelaine, puisqu’ils sont de Limoges, avec un doux son de bord de mer qui ressemble au son des mâts des bateaux. Papier merveille fait des carnets de notes artistiques, Maison Abel des broches sur le thème de la mer également. Harris M. propose des kimonos unisexe et des sacs de plage avec des imprimés africain sur du wax. En bijoux, nous trouvons Minicyn, avec des boucles d’oreille, des colliers, c’est très raffiné, en or, argent ou vermeil. Madame Melon propose des bijoux plus ethniques : elle part en voyage et s’inspire, là c’était au Vietnam, elle a appris leurs techniques. Lalla de Moulati fait des coussins, des cartes, des sacs, des cahiers à dessin également, elle s’inspire beaucoup du Maroc. Enfin, Lsonge est une marque marseillaise avec des bijoux hommes, en argent ou or, des bijoux précieux sur le thème de la mer avec des perles, du cordon.

Tu as fait des animations pendant la Design Parade, c’est une autre corde à ton arc ?
C’était à l’occasion du marché du Design qui a eu lieu sur la Place du Globe. Le public a dessiné sur d‘anciennes diapos, je les ai diffusées. J’ai exposé également une tirette foraine créative comme quand nous étions enfants : à la place des cadeaux, on retrouve des objets de mes créateurs, dans ces boites mythiques : « plaisir d’offrir-joie de recevoir ». Quand il y a des événements mon souhait est de m’en inspirer, de proposer des objets en accord. Là pour la Design Parade, c’était beaucoup de décoration d’intérieur. Toulon est très animée en ce moment, ce sont des occasions de renouveler les collections. J’aime Toulon, j’ai envie que le public découvre de nouveaux lieux, de nouveaux artistes. Cet été, je ferai des ateliers d’art, sur demande, avec des interventions d’artistes. Je peux créer des ateliers spécialisés. Et il y aura des ateliers bricolage vintage, le public peut venir avec d’anciennes lampes des petits meubles, et on les aide à remettre en valeur leurs objets. A la rentrée, je ferai une boutique de créations d’objets vintages chinés et restaurés.

Maya Trufaut

https://larobealenvers.com/