zoom
Entre pierres et mer - Dixième cycle de concerts. Entre pierres et mer - Dixième cycle de concerts.
zoom
Entre pierres et mer - Dixième cycle de concerts. Entre pierres et mer - Dixième cycle de concerts.

Entre pierres et mer - Dixième cycle de concerts.

    Partager sur :

Concerts

La Tour Royale, Toulon
Abbaye du Thoronet
église Anglicane, Hyères
Août et septembre

 

C’est un anniversaire que Les Voix Animées célèbrent en cet été 2021, en partenariat avec le Centre des monuments nationaux et l’Abbaye du Thoronet, grâce au précieux soutien de la commune du Thoronet, à celui de la Ville de Toulon, ainsi que ceux de la Spedidam, de la Sacem et de leur mécène principal Mécénat Musical Société Générale.

Dix ans de dialogue entre le patrimoine architectural et le patrimoine musical, dix ans de créations de programmes de concert (près d’une trentaine) allant à la découverte des compositeurs d’hier et de leur musique. « Entre pierres et mer » c’est également de nombreuses commandes passées à des compositeurs d’aujourd’hui qui trouvent grâce au cycle de concerts un champ d’inspiration propice aux expérimentations sonores.
Au fil du temps, au fil des hommes, la transmission artistique est faite de continuité et de rupture, de rencontres et d’oppositions. Ce dixième cycle témoigne de la relation du maître à l’élève auprès de trois grandes sources : la romaine de Palestrina à Victoria, la londonienne de Tallis à Byrd et la nomade de Josquin des Près, « Prince de la musique » et figure tutélaire de la musique de la Renaissance dont nous commémorons les 500 ans de la disparition. Au cours de ces programmes nous ré-entendrons en contrepoint à la musique de la Renaissance des créations de notre XXIe siècle, composées pour l’acoustique exceptionnelle de l’Abbaye du Thoronet et pour Les Voix Animées.
« Filiatio 1 : Josquin & co »
Premier volet du cycle de concerts
1521/2021 Requiescas in pace Josquinus de Prato.
Josquin des Près fût en son temps considéré comme le « Prince de la musique ». Martin Luther dit à son propos : « Josquin était maître des notes ; celles-ci ont dû faire ce qu’il voulait, tandis que d’autres compositeurs sont obligés de faire ce que veulent les notes ». Que voulait Josquin ? Seule sa musique peut nous en porter témoignage. La pratique régulière de son répertoire permet non seulement de côtoyer un univers mélodique tout à fait exceptionnel mais surtout de vivre une expérience rythmique hors du temps. Avec Josquin, les mélodies se déploient, les lignes se tissent sur les ailes du temps contrapuntique et notre écoute contemporaine s’en trouve interpelée voire bouleversée…
Motets de Josquin des Près et de ses disciples,
« Ave Regina caelorum » de Karol Beffa (création 2012), « Sicut cervus », « Haec recordatus sum » et « Dicam deo » de Dimitri Tchesnokov (création 2014 et 2015).
Vendredi 6 août à 21h, Tour Royale, Toulon
Samedi 7 août à 18h15 Abbaye du Thoronet
Dimanche 8 août à 18h15 Abbaye du Thoronet
« Filiatio 2 : Palestrina & Victoria »
Deuxième volet du cycle de concerts
Quand la pureté du contrepoint palestrinien dialogue avec le néoplatonisme de la voûte de Michel Ange.
La chapelle pontificale est le centre musical le plus attractif des XVe et XVIe siècles. Les compositeurs de l’Europe entière affluent vers la ville éternelle pour travailler au service et à la gloire du souverain pontife. Victoria, jeune chantre originaire d’Avila, est envoyé à Rome au Collegium Germanicum afin d’y parfaire sa formation théologique. Il y fait la connaissance des deux fils de Giovanni Pierluigi da Palestrina et rencontre le maître qui aura une influence majeure sur son écriture.
Motets de Giovanni Pierluigi da Palestrina et de Tomás Luis de Victoria.
Vendredi 20 août à 21h, Tour Royale, Toulon
Samedi 21 août à 18h15, Abbaye du Thoronet
Dimanche 22 août à 18h15, Abbaye du Thoronet
« Filiatio 3 : Tallis & Byrd »
Troisième volet du cycle de concerts
Dans les chapelles et les palais de l’Angleterre du XVIe siècle, la musique témoigne de la flamboyance du règne des Tudor.
Thomas Tallis et William Byrd, son cadet de près de quarante ans, partagent un intime compagnonnage musical et personnel. Tous deux sont organistes de la chapelle royale et Thomas Tallis est le parrain du fils Thomas de William Byrd. Leur étroite collaboration éditoriale s’exprime à travers le recueil « Cantiones quae ab argumento sacrae vocantur ». Ce recueil de trente-quatre motets (dix-sept de Tallis, dix-sept de Byrd) est dédié à la Reine Elisabeth 1re et publié en 1575. Une lignée de compositeurs, tous très inspirés par la « musica transalpina », participera à l’avènement du madrigal Elisabéthain, parangon de l’évolution internationale d’un style apparu à Florence dans les années 1520.
Motets et madrigaux de Thomas Tallis, William Byrd, Thomas Weelkes, John Bennet, John Ward, Alonso Ferrabosco, « Ego flos campi » de Tomás Bordalejo (création 2015), « Salve Regina » de Romain Bastard (création 2018).
Vendredi 10 septembre à 21h, Église Anglicane, Hyères
Samedi 11 septembre à 18h15 Abbaye du Thoronet
Dimanche 12 septembre à 18h15 Abbaye du Thoronet

Juillet


Discipline: Articles, Musique



Catégories : Articles, Musique

Retour

Concerts

La Tour Royale, Toulon
Abbaye du Thoronet
église Anglicane, Hyères
Août et septembre

 

C’est un anniversaire que Les Voix Animées célèbrent en cet été 2021, en partenariat avec le Centre des monuments nationaux et l’Abbaye du Thoronet, grâce au précieux soutien de la commune du Thoronet, à celui de la Ville de Toulon, ainsi que ceux de la Spedidam, de la Sacem et de leur mécène principal Mécénat Musical Société Générale.

Dix ans de dialogue entre le patrimoine architectural et le patrimoine musical, dix ans de créations de programmes de concert (près d’une trentaine) allant à la découverte des compositeurs d’hier et de leur musique. « Entre pierres et mer » c’est également de nombreuses commandes passées à des compositeurs d’aujourd’hui qui trouvent grâce au cycle de concerts un champ d’inspiration propice aux expérimentations sonores.
Au fil du temps, au fil des hommes, la transmission artistique est faite de continuité et de rupture, de rencontres et d’oppositions. Ce dixième cycle témoigne de la relation du maître à l’élève auprès de trois grandes sources : la romaine de Palestrina à Victoria, la londonienne de Tallis à Byrd et la nomade de Josquin des Près, « Prince de la musique » et figure tutélaire de la musique de la Renaissance dont nous commémorons les 500 ans de la disparition. Au cours de ces programmes nous ré-entendrons en contrepoint à la musique de la Renaissance des créations de notre XXIe siècle, composées pour l’acoustique exceptionnelle de l’Abbaye du Thoronet et pour Les Voix Animées.
« Filiatio 1 : Josquin & co »
Premier volet du cycle de concerts
1521/2021 Requiescas in pace Josquinus de Prato.
Josquin des Près fût en son temps considéré comme le « Prince de la musique ». Martin Luther dit à son propos : « Josquin était maître des notes ; celles-ci ont dû faire ce qu’il voulait, tandis que d’autres compositeurs sont obligés de faire ce que veulent les notes ». Que voulait Josquin ? Seule sa musique peut nous en porter témoignage. La pratique régulière de son répertoire permet non seulement de côtoyer un univers mélodique tout à fait exceptionnel mais surtout de vivre une expérience rythmique hors du temps. Avec Josquin, les mélodies se déploient, les lignes se tissent sur les ailes du temps contrapuntique et notre écoute contemporaine s’en trouve interpelée voire bouleversée…
Motets de Josquin des Près et de ses disciples,
« Ave Regina caelorum » de Karol Beffa (création 2012), « Sicut cervus », « Haec recordatus sum » et « Dicam deo » de Dimitri Tchesnokov (création 2014 et 2015).
Vendredi 6 août à 21h, Tour Royale, Toulon
Samedi 7 août à 18h15 Abbaye du Thoronet
Dimanche 8 août à 18h15 Abbaye du Thoronet
« Filiatio 2 : Palestrina & Victoria »
Deuxième volet du cycle de concerts
Quand la pureté du contrepoint palestrinien dialogue avec le néoplatonisme de la voûte de Michel Ange.
La chapelle pontificale est le centre musical le plus attractif des XVe et XVIe siècles. Les compositeurs de l’Europe entière affluent vers la ville éternelle pour travailler au service et à la gloire du souverain pontife. Victoria, jeune chantre originaire d’Avila, est envoyé à Rome au Collegium Germanicum afin d’y parfaire sa formation théologique. Il y fait la connaissance des deux fils de Giovanni Pierluigi da Palestrina et rencontre le maître qui aura une influence majeure sur son écriture.
Motets de Giovanni Pierluigi da Palestrina et de Tomás Luis de Victoria.
Vendredi 20 août à 21h, Tour Royale, Toulon
Samedi 21 août à 18h15, Abbaye du Thoronet
Dimanche 22 août à 18h15, Abbaye du Thoronet
« Filiatio 3 : Tallis & Byrd »
Troisième volet du cycle de concerts
Dans les chapelles et les palais de l’Angleterre du XVIe siècle, la musique témoigne de la flamboyance du règne des Tudor.
Thomas Tallis et William Byrd, son cadet de près de quarante ans, partagent un intime compagnonnage musical et personnel. Tous deux sont organistes de la chapelle royale et Thomas Tallis est le parrain du fils Thomas de William Byrd. Leur étroite collaboration éditoriale s’exprime à travers le recueil « Cantiones quae ab argumento sacrae vocantur ». Ce recueil de trente-quatre motets (dix-sept de Tallis, dix-sept de Byrd) est dédié à la Reine Elisabeth 1re et publié en 1575. Une lignée de compositeurs, tous très inspirés par la « musica transalpina », participera à l’avènement du madrigal Elisabéthain, parangon de l’évolution internationale d’un style apparu à Florence dans les années 1520.
Motets et madrigaux de Thomas Tallis, William Byrd, Thomas Weelkes, John Bennet, John Ward, Alonso Ferrabosco, « Ego flos campi » de Tomás Bordalejo (création 2015), « Salve Regina » de Romain Bastard (création 2018).
Vendredi 10 septembre à 21h, Église Anglicane, Hyères
Samedi 11 septembre à 18h15 Abbaye du Thoronet
Dimanche 12 septembre à 18h15 Abbaye du Thoronet

Juillet