zoom
Eva Brucato, Le Royal - Les cinémas réouvriront à partir du 22 juin !

Eva Brucato, Le Royal - Les cinémas réouvriront à partir du 22 juin !

    Partager sur :

Cité des Arts est partenaire des Petits Ecrans, structure associative qui exploite les salles de la Valette, du Pradet et de Saint-Mandrier, du cinéma d’art et d’essai Le Royal de Toulon, ainsi que du Pathé Liberté dans cette même ville. Toutes ces salles vont réouvrir prochainement. Nous vous détaillons les conditions de réouverture.

Comment ton cinéma va-t-il s’adapter aux conditions sanitaires ?

Pour l’instant, c’est encore flou. Au niveau des sorties, certains films changent encore de dates, et il n’y aura pas assez de sorties en juillet. Au niveau des mesures sanitaires, c’est assez contraignant. Nous devons organiser une circulation pour que le public se croise le moins possible, les horaires sont en décalé, il faut aérer les salles entre les séances, nous en aurons donc moins. La file d’attente doit respecter la distanciation, donc pour nous elle sera à l’extérieur du cinéma, et les salles doivent être accessibles au moins vingt minutes avant. Recommandation sera faite aux spectateurs de porter le masque. Côté climatisation, nous avons changé les blocs en mars, et tout le circuit a été désinfecté. Il y aura également du gel hydroalcoolique à disposition. La jauge est réduite de cinquante pour cent et nous devons laisser un siège entre chaque groupe. Pour la grande salle, on est rarement plein l’été, donc ça ne pose pas vraiment de problème pour l’instant. Il y aura bien sûr des mesures sanitaires particulières pour le personnel. C’est très strict, mais on s’y pliera, et c’est très important, les spectateurs doivent être en sécurité.

Quels films vas-tu proposer ?

Sur la première semaine, on va reprendre quelques films de mars, « La bonne épouse », « Un fils ». Comme prévu, je vais proposer le festival Play it again, qui propose de reprogrammer des grands classiques. Nous aurons « Elephant Man », « Ragtime », « Shining », « Et quand passent les cigognes », « Stromboli ». Nous devions recevoir des intervenants pour le festival, mais ce ne sera pas possible, nous programmerons simplement les films. Du point de vue des sorties cet été, nous aurons au début « L’ombre de Staline », « Benni », et un film brésilien, « Trois étés ». Puis le 15 juillet, le film très attendu de François Ozon, « Eté 85 » qui a reçu le label Festival de Cannes 2020, « Hotel by the river », d’Hong Sang Soo, et « The Climb », une comédie acide, une belle histoire d’amitié.

A ton avis, comment le cinéma d’auteur va-t-il ressortir de cette crise ?

Pour le moment des films d’auteurs il y en a, même si beaucoup ont été reportés à plus tard. A partir de la rentrée, nous aurons de fortes propositions, avec tous les films qui ont reçu le label Cannes 2020 qui vont sortir. Bien sûr, il y aura un embouteillage, comme chaque année, ce sera simplement un peu plus fort. Côté public on pense que les fans de cinéma reviendront, mais on table sur une reprise lente.

 

Site internet : Cinéma Le Royal


Discipline: Articles, Cinéma, Événements,



Catégories : Articles, Cinéma, Événements,

Retour

Cité des Arts est partenaire des Petits Ecrans, structure associative qui exploite les salles de la Valette, du Pradet et de Saint-Mandrier, du cinéma d’art et d’essai Le Royal de Toulon, ainsi que du Pathé Liberté dans cette même ville. Toutes ces salles vont réouvrir prochainement. Nous vous détaillons les conditions de réouverture.

Comment ton cinéma va-t-il s’adapter aux conditions sanitaires ?

Pour l’instant, c’est encore flou. Au niveau des sorties, certains films changent encore de dates, et il n’y aura pas assez de sorties en juillet. Au niveau des mesures sanitaires, c’est assez contraignant. Nous devons organiser une circulation pour que le public se croise le moins possible, les horaires sont en décalé, il faut aérer les salles entre les séances, nous en aurons donc moins. La file d’attente doit respecter la distanciation, donc pour nous elle sera à l’extérieur du cinéma, et les salles doivent être accessibles au moins vingt minutes avant. Recommandation sera faite aux spectateurs de porter le masque. Côté climatisation, nous avons changé les blocs en mars, et tout le circuit a été désinfecté. Il y aura également du gel hydroalcoolique à disposition. La jauge est réduite de cinquante pour cent et nous devons laisser un siège entre chaque groupe. Pour la grande salle, on est rarement plein l’été, donc ça ne pose pas vraiment de problème pour l’instant. Il y aura bien sûr des mesures sanitaires particulières pour le personnel. C’est très strict, mais on s’y pliera, et c’est très important, les spectateurs doivent être en sécurité.

Quels films vas-tu proposer ?

Sur la première semaine, on va reprendre quelques films de mars, « La bonne épouse », « Un fils ». Comme prévu, je vais proposer le festival Play it again, qui propose de reprogrammer des grands classiques. Nous aurons « Elephant Man », « Ragtime », « Shining », « Et quand passent les cigognes », « Stromboli ». Nous devions recevoir des intervenants pour le festival, mais ce ne sera pas possible, nous programmerons simplement les films. Du point de vue des sorties cet été, nous aurons au début « L’ombre de Staline », « Benni », et un film brésilien, « Trois étés ». Puis le 15 juillet, le film très attendu de François Ozon, « Eté 85 » qui a reçu le label Festival de Cannes 2020, « Hotel by the river », d’Hong Sang Soo, et « The Climb », une comédie acide, une belle histoire d’amitié.

A ton avis, comment le cinéma d’auteur va-t-il ressortir de cette crise ?

Pour le moment des films d’auteurs il y en a, même si beaucoup ont été reportés à plus tard. A partir de la rentrée, nous aurons de fortes propositions, avec tous les films qui ont reçu le label Cannes 2020 qui vont sortir. Bien sûr, il y aura un embouteillage, comme chaque année, ce sera simplement un peu plus fort. Côté public on pense que les fans de cinéma reviendront, mais on table sur une reprise lente.

 

Site internet : Cinéma Le Royal