zoom
Eva Lepetit - Raconter l'humain.

Eva Lepetit - Raconter l'humain.

    Partager sur :

THÉÂTRE               

Ouverture de saison     
le 1er octobre au théâtre
Marelios de La Valette. 

Eva, est chargée par la municipalité de La Valette de réaliser la programmation du Théâtre Marelios. Malgré les difficultés actuelles, elle a réussi à nous concocter une saison variée centrée sur l'humain, et à reprogrammer les spectacles qui n'avaient pas eu lieu

Tu as réussi à reprogrammer divers spectacles de la saison dernière…

Le Théâtre Marelios fait partie de l’espace Albert Camus, qui compte le cinéma Henri Verneuil dirigé par les Petits Ecrans, les archives, et la médiathèque. Il est piloté par le service Culture et Patrimoine de la municipalité de la Valette. Nous faisons le 1er octobre notre ouverture de saison en extérieur sur l’Esplanade d’Albert Camus, avec le concert reprogrammé de Soneros del Caribe, que l’on aurait dû recevoir pendant le festival Scènes du Monde. C’est du son, les racines de la salsa, avec des sonorités afro-antillaises, caraïbéenne, et des classiques. Nous avons également pu reporter notre date du festival Présences Féminines, le « Tarot du grand tout » en jeune public, et « Hip hop or not » une conférence hip hop dansée.

Peux-tu nous présenter tes coups de cœur de la saison ?

Notre fil rouge cette année est l’humain, la société, l’engagement. Le 9 octobre, Jean-Jérôme Esposito, seul en scène dans « Récits de mon quartier », raconte son enfance dans une cité des quartiers nord de Marseille,loin de l’image négative que l’on a. « Marys’à minuit », le 6 novembre est une pièce de Serge Valetti, auteur marseillais qui écrit sur les rapports humains. On y découvre la folie douce d’une femme, que l’on pourrait tous avoir un jour. « No woman’s land », soutenu par Amnesty International, le 11 décembre, raconte ces femmes qui essaient de migrer du Mexique vers les Etats-Unis, et sont confrontées au féminicide et aux cartels. Le 29 janvier, dans « 1336 (parole de Fralibs) », on retrouve les témoignages de ces employés des thés Lipton et Eléphant à Gémenos, qui après autant de jours de lutte ont fini par créer une SCOP et reprendre l’entreprise. « Utopie des Arbres », le 12 février, est mon coup de cœur, découvert à Avignon. Le comédien,auteur et metteur en scène, a grandi à la campagne au milieu des vieux grincheux du village,  qui, tout comme les arbres, sont tendres sous l’écorce. On traite de la nature aujourd’hui, d'écologie... « Là où vont nos pères », le 6 avril, est un BD-concert, à partir de l’œuvre de Shaun Tan. Les planches sont projetées, et Florent Hermet joue de la contrebasse en direct, avec une très belle alchimie. Un père pour fuir son travail et sa famille prend un bateau vers un nouveau pays. Il y découvrira de nouvelles cultures, de nouveaux animaux, une nouvelle vie. C’est à partir de huit ans et nous aurons des séances scolaires. Côté musique, des Musiques du Monde, de la chanson française avec Yves Jamait, le festival Scènes du Monde qui revient en avril avec un détour vers le Brésil et l’Afrique, et un apéroconcert autour de musiques de la Méditerranée dans le hall. Et pour boucler le panorama des différents genres, nous aurons Kosh en humour le 5 février.

Vos partenariats avec les structures locales continuent également...

Le festival Z de musique jeune public, organisé par Tandem, le Pôle, la ville de La Garde et nous-mêmes, devient « La belle Z », et s’étendra sur toute l’année. Nous, nous programmons « CaCHé » de Tom Poisson et Fred Pallem, le 12 janvier. C’est une belle fable musicale, avec un parallèle avec la période que nous vivons : le narrateur a passé sa vie enfermé dans une armoire, mais il s’est senti libre grâce à une boîte aux lettres magique, et plein de livres ! Toujours également notre partenariat avec le Fimé avec cette année « L’aurore » de Murnau, mis en musique par Christian Leroy et Pascal Ducourtioux, le 14 novembre. C’est son premier film aux Etats-Unis, reconnu comme un des plus beaux de l’histoire du cinéma. Enfin, nous aurons une sortie à Châteauvallon, et une au Liberté.

Site internet du théatre Marelios 

Page Facebook : Théâtre Marélios - la Valette du Var


Discipline: Articles, Événements



Catégories : Articles, Événements

Retour

THÉÂTRE               

Ouverture de saison     
le 1er octobre au théâtre
Marelios de La Valette. 

Eva, est chargée par la municipalité de La Valette de réaliser la programmation du Théâtre Marelios. Malgré les difficultés actuelles, elle a réussi à nous concocter une saison variée centrée sur l'humain, et à reprogrammer les spectacles qui n'avaient pas eu lieu

Tu as réussi à reprogrammer divers spectacles de la saison dernière…

Le Théâtre Marelios fait partie de l’espace Albert Camus, qui compte le cinéma Henri Verneuil dirigé par les Petits Ecrans, les archives, et la médiathèque. Il est piloté par le service Culture et Patrimoine de la municipalité de la Valette. Nous faisons le 1er octobre notre ouverture de saison en extérieur sur l’Esplanade d’Albert Camus, avec le concert reprogrammé de Soneros del Caribe, que l’on aurait dû recevoir pendant le festival Scènes du Monde. C’est du son, les racines de la salsa, avec des sonorités afro-antillaises, caraïbéenne, et des classiques. Nous avons également pu reporter notre date du festival Présences Féminines, le « Tarot du grand tout » en jeune public, et « Hip hop or not » une conférence hip hop dansée.

Peux-tu nous présenter tes coups de cœur de la saison ?

Notre fil rouge cette année est l’humain, la société, l’engagement. Le 9 octobre, Jean-Jérôme Esposito, seul en scène dans « Récits de mon quartier », raconte son enfance dans une cité des quartiers nord de Marseille,loin de l’image négative que l’on a. « Marys’à minuit », le 6 novembre est une pièce de Serge Valetti, auteur marseillais qui écrit sur les rapports humains. On y découvre la folie douce d’une femme, que l’on pourrait tous avoir un jour. « No woman’s land », soutenu par Amnesty International, le 11 décembre, raconte ces femmes qui essaient de migrer du Mexique vers les Etats-Unis, et sont confrontées au féminicide et aux cartels. Le 29 janvier, dans « 1336 (parole de Fralibs) », on retrouve les témoignages de ces employés des thés Lipton et Eléphant à Gémenos, qui après autant de jours de lutte ont fini par créer une SCOP et reprendre l’entreprise. « Utopie des Arbres », le 12 février, est mon coup de cœur, découvert à Avignon. Le comédien,auteur et metteur en scène, a grandi à la campagne au milieu des vieux grincheux du village,  qui, tout comme les arbres, sont tendres sous l’écorce. On traite de la nature aujourd’hui, d'écologie... « Là où vont nos pères », le 6 avril, est un BD-concert, à partir de l’œuvre de Shaun Tan. Les planches sont projetées, et Florent Hermet joue de la contrebasse en direct, avec une très belle alchimie. Un père pour fuir son travail et sa famille prend un bateau vers un nouveau pays. Il y découvrira de nouvelles cultures, de nouveaux animaux, une nouvelle vie. C’est à partir de huit ans et nous aurons des séances scolaires. Côté musique, des Musiques du Monde, de la chanson française avec Yves Jamait, le festival Scènes du Monde qui revient en avril avec un détour vers le Brésil et l’Afrique, et un apéroconcert autour de musiques de la Méditerranée dans le hall. Et pour boucler le panorama des différents genres, nous aurons Kosh en humour le 5 février.

Vos partenariats avec les structures locales continuent également...

Le festival Z de musique jeune public, organisé par Tandem, le Pôle, la ville de La Garde et nous-mêmes, devient « La belle Z », et s’étendra sur toute l’année. Nous, nous programmons « CaCHé » de Tom Poisson et Fred Pallem, le 12 janvier. C’est une belle fable musicale, avec un parallèle avec la période que nous vivons : le narrateur a passé sa vie enfermé dans une armoire, mais il s’est senti libre grâce à une boîte aux lettres magique, et plein de livres ! Toujours également notre partenariat avec le Fimé avec cette année « L’aurore » de Murnau, mis en musique par Christian Leroy et Pascal Ducourtioux, le 14 novembre. C’est son premier film aux Etats-Unis, reconnu comme un des plus beaux de l’histoire du cinéma. Enfin, nous aurons une sortie à Châteauvallon, et une au Liberté.

Site internet du théatre Marelios 

Page Facebook : Théâtre Marélios - la Valette du Var