zoom
FABIAN AUBRY - Défendre les musiques actuelles. FABIAN AUBRY - Défendre les musiques actuelles.
zoom
FABIAN AUBRY - Défendre les musiques actuelles. FABIAN AUBRY - Défendre les musiques actuelles.
zoom
FABIAN AUBRY - Défendre les musiques actuelles. FABIAN AUBRY - Défendre les musiques actuelles.
zoom
FABIAN AUBRY - Défendre les musiques actuelles. FABIAN AUBRY - Défendre les musiques actuelles.
zoom
FABIAN AUBRY - Défendre les musiques actuelles. FABIAN AUBRY - Défendre les musiques actuelles.
zoom
FABIAN AUBRY - Défendre les musiques actuelles. FABIAN AUBRY - Défendre les musiques actuelles.
zoom
FABIAN AUBRY - Défendre les musiques actuelles. FABIAN AUBRY - Défendre les musiques actuelles.

FABIAN AUBRY - Défendre les musiques actuelles.

    Partager sur :

MUSIQUE
Festival Du Moulin
11 et 12 septembre
Bormes-Les-Mimosas

Chanteur, guitariste et songwriter, Fabian travaille sur un nouvel album. En parallèle, il a souhaité mettre en lumières ces musiques actuelles très actives sur notre territoire en fondant l’association Global Art.

Comment est née ton envie d’organiser cet événement ?
Cette période nous a donné le temps de réfléchir. Je viens de Bormes et ma mère a intégré l’équipe du Maire aux dernières municipales. J’ai rencontré Michel Gonzalez, adjoint à l’événementiel et lui ai parlé d’organiser des événements qui pourraient s’inscrire dans la culture alternative, en étendant ce qui se fait sur TPM, qui représentent le territoire et s’inscrivent dans les dynamiques de Tandem SMAC, de Toolong Records, de Radio Active, de Cité des Arts… Il a été très enthousiaste, je lui ai donc proposé un festival sur deux jours, avec des groupes de la région un peu élargie, et le maire François Arizzi a accepté.

Quelle est la ligne artistique du festival ?
C’est un festival de musiques actuelles, plutôt dans une tradition rock guitare, du folk au punk. En tant qu’artiste suivi par Tandem, j’ai sollicité Charlie Maurin et Marc Bodinot de cette association. Ils nous ont appuyé sur l’aspect technique et le suivi administratif. Côté mairie, j’ai travaillé avec Candice Héritier. Nous avons fait une réunion tripartite pour décider du site et des dates, afin de pouvoir profiter du beau temps en extérieur, du tourisme qualitatif de septembre et intéresser les locaux. J’ai sollicité les acteurs locaux qui se bougent pour la musique : Damien de la Cellule Records, Hervé et Marc de Radio Active, Fabrice de Cité des Arts, Alex de Toolong Records, et tout le monde a répondu présent. Mon association porte le projet mais sans Tandem et la mairie nous n’aurions pas réussi. Le festival s’inscrit dans l’élan des cultures alternatives dans le Var, avec un côté militant. Notre territoire est riche d’individus, de groupes, de structures et de gens talentueux. C’est notre pierre à l’édifice et nous sommes très ouvert aux partenariats.

Alors, quelle est la programmation ?
Je l’ai réalisée avec l’aide de Charlie Maurin qui m’a proposé Hal Manhar. Je cherchais une programmation de fin d’été avec de la bonne humeur. J’ai tout de suite pensé aux Spitters (cf notre interview), groupe de garage punk toulonnais qui sort son quatrième album. Le samedi soir, nous attaquons avec le projet de Sarah Amiel, Par le hublot, que j’ai rencontré l’année dernière dans un atelier de songwrting dirigé par Piers Faccini. Elle fait du théâtre, de la flute, joue de divers instruments... C’est de la musique française matinée de Bossa Nova, et un peu mon coup de coeur. Musicalement, ça ouvre. Hal Manhar est un groupe de surf rock signé chez Toolong. C’est un projet monté par Sébastien Poggioli et Anthony Herbin pour créer la BO de Varlifornia Dreamin’ (documentaire de Toolong Records ndlr), qui, devant le succès rencontré, ont continué. Imane El Halouat, que j’ai découverte via une Tandem Sessions, fait une pop folk assez éthérée, et clôturera la soirée. Le dimanche, j’ouvre la soirée, sous mon propre nom, avec un folk rock qui peut presque ouvrir sur l’Americana. Le leader de Flashing Teeth est l’ex chanteur et leader de Mina May. C’est un groupe electro rock de très haut niveau, qui travaille sur un nouveau disque. En clôture, nous aurons les Spitters. Côté restauration, un foodtruck, Le Zèbre vert, et la Bière des Maures côté bar.

https://www.tandem83.com/festival-du-moulin-bormes-les-mimosas-2021/ 

Septembre 2021


Discipline: Articles, Musique



Catégories : Articles, Musique

Retour

MUSIQUE
Festival Du Moulin
11 et 12 septembre
Bormes-Les-Mimosas

Chanteur, guitariste et songwriter, Fabian travaille sur un nouvel album. En parallèle, il a souhaité mettre en lumières ces musiques actuelles très actives sur notre territoire en fondant l’association Global Art.

Comment est née ton envie d’organiser cet événement ?
Cette période nous a donné le temps de réfléchir. Je viens de Bormes et ma mère a intégré l’équipe du Maire aux dernières municipales. J’ai rencontré Michel Gonzalez, adjoint à l’événementiel et lui ai parlé d’organiser des événements qui pourraient s’inscrire dans la culture alternative, en étendant ce qui se fait sur TPM, qui représentent le territoire et s’inscrivent dans les dynamiques de Tandem SMAC, de Toolong Records, de Radio Active, de Cité des Arts… Il a été très enthousiaste, je lui ai donc proposé un festival sur deux jours, avec des groupes de la région un peu élargie, et le maire François Arizzi a accepté.

Quelle est la ligne artistique du festival ?
C’est un festival de musiques actuelles, plutôt dans une tradition rock guitare, du folk au punk. En tant qu’artiste suivi par Tandem, j’ai sollicité Charlie Maurin et Marc Bodinot de cette association. Ils nous ont appuyé sur l’aspect technique et le suivi administratif. Côté mairie, j’ai travaillé avec Candice Héritier. Nous avons fait une réunion tripartite pour décider du site et des dates, afin de pouvoir profiter du beau temps en extérieur, du tourisme qualitatif de septembre et intéresser les locaux. J’ai sollicité les acteurs locaux qui se bougent pour la musique : Damien de la Cellule Records, Hervé et Marc de Radio Active, Fabrice de Cité des Arts, Alex de Toolong Records, et tout le monde a répondu présent. Mon association porte le projet mais sans Tandem et la mairie nous n’aurions pas réussi. Le festival s’inscrit dans l’élan des cultures alternatives dans le Var, avec un côté militant. Notre territoire est riche d’individus, de groupes, de structures et de gens talentueux. C’est notre pierre à l’édifice et nous sommes très ouvert aux partenariats.

Alors, quelle est la programmation ?
Je l’ai réalisée avec l’aide de Charlie Maurin qui m’a proposé Hal Manhar. Je cherchais une programmation de fin d’été avec de la bonne humeur. J’ai tout de suite pensé aux Spitters (cf notre interview), groupe de garage punk toulonnais qui sort son quatrième album. Le samedi soir, nous attaquons avec le projet de Sarah Amiel, Par le hublot, que j’ai rencontré l’année dernière dans un atelier de songwrting dirigé par Piers Faccini. Elle fait du théâtre, de la flute, joue de divers instruments... C’est de la musique française matinée de Bossa Nova, et un peu mon coup de coeur. Musicalement, ça ouvre. Hal Manhar est un groupe de surf rock signé chez Toolong. C’est un projet monté par Sébastien Poggioli et Anthony Herbin pour créer la BO de Varlifornia Dreamin’ (documentaire de Toolong Records ndlr), qui, devant le succès rencontré, ont continué. Imane El Halouat, que j’ai découverte via une Tandem Sessions, fait une pop folk assez éthérée, et clôturera la soirée. Le dimanche, j’ouvre la soirée, sous mon propre nom, avec un folk rock qui peut presque ouvrir sur l’Americana. Le leader de Flashing Teeth est l’ex chanteur et leader de Mina May. C’est un groupe electro rock de très haut niveau, qui travaille sur un nouveau disque. En clôture, nous aurons les Spitters. Côté restauration, un foodtruck, Le Zèbre vert, et la Bière des Maures côté bar.

https://www.tandem83.com/festival-du-moulin-bormes-les-mimosas-2021/ 

Septembre 2021