zoom
Galerie Lisa, que l’Art-fête  soit belle. Galerie Lisa, que l’Art-fête  soit belle.
zoom
Galerie Lisa, que l’Art-fête  soit belle. Galerie Lisa, que l’Art-fête  soit belle.
zoom
Galerie Lisa, que l’Art-fête  soit belle. Galerie Lisa, que l’Art-fête  soit belle.
zoom
Galerie Lisa, que l’Art-fête  soit belle. Galerie Lisa, que l’Art-fête  soit belle.
zoom
Galerie Lisa, que l’Art-fête  soit belle. Galerie Lisa, que l’Art-fête  soit belle.
zoom
Galerie Lisa, que l’Art-fête  soit belle. Galerie Lisa, que l’Art-fête  soit belle.
zoom
Galerie Lisa, que l’Art-fête  soit belle. Galerie Lisa, que l’Art-fête  soit belle.
zoom
Galerie Lisa, que l’Art-fête  soit belle. Galerie Lisa, que l’Art-fête  soit belle.

Galerie Lisa, que l’Art-fête soit belle.

    Partager sur :

Dans l’espace chic et chaleureux de leur galerie de la Rue des Arts, Jean-François Ruiz et sa compagne Pascale assument avec la même passion leur rôle de dénicheur de pépites. Ils nous transmettent leur passion.

 

Comment est né le projet ?


En tant que Président du SMAC Festival, qui existe depuis sept ans, je ne pouvais manquer l’opportunité de la création de la Rue des Arts. Une coincidence de dates a fait que j’étais disponible dès novembre 2016, et m’a permis d’ouvrir la Galerie Lisa. Il se trouve que nous avons été la première boutique créée dans la rue, et nous en sommes très fiers.
Quel est votre concept ?
Nous souhaitons avant tout développer et pérenniser l’accès à l’Art Contemporain. Nous voulons créer une passerelle et offrir aux artistes un site d’expression et de partage où les visiteurs et les artistes échangent et s’accompagnent. Notre but est de permettre au grand public de découvrir le travail d’artistes à des prix accessibles, dans les domaines de la peinture, de la photographie, du graphisme, du dessin, de la gravure, de l’illustration... Permettre à tout un chacun de ressentir le frisson d’accorcher une oeuvre chez soi, c’est ce que la Galerie Lisa s’engage à faire au quotidien. Plus qu’une galerie, nous avons voulu créer une ambiance, visuelle, sonore, olfactive. Ainsi, nous avons une fragrance particulière pour la boutique. Souhaitant établir une relation privilégiée avec notre clientèle, nous voulons que le public ait plaisir à venir nous rendre visite encore et encore.


Quels artistes présentez-vous ?


Faire vivre une galerie, c’est aussi avoir l’occasion de faire des rencontres avec des artistes étonnants. Aujourd’hui, nous travaillons avec une trentaine d’artistes de la scène contemporaine. Nous avons des artistes français et internationaux, confirmés ou prometteurs. Des centaines d’oeuvre, signées et numérotées, sont présentées en pièces uniques ou en série limitée.


Quels sont vos prochains événements ?


Une part de notre réputation s’est faite sur notre capacité à proposer de nombreux événements et vernissages, dans la galerie, ou hors les murs, puisque nous sommes partenaires notamment du Liberté Scène Nationale et du SMAC Festival.
En addition du lancement le 6 septembre du magazine culturel cîtédesarts, nous aurons le vernissage d’Esther Marlot le vendredi 29 septembre au Chantilly, place Puget. Bien entendu, le week-end du 3 et 4 novembre sera riche en surprises et animations, puisque nous fêtons les 1 an de la galerie. Nous prévoyons également des fêtes de fin d’année animées, avec notamment des nocturnes en week-end.
Grâce à cette politique, nous avons pu créer un lieu reconnu d’exploration artistique autant que de rencontres, d’échanges et de vernissages, connus et reconnus.

La Galerie Lisa

Facebook


Discipline: Articles, Arts graphiques,



Catégories : Articles, Arts graphiques,

Retour

Dans l’espace chic et chaleureux de leur galerie de la Rue des Arts, Jean-François Ruiz et sa compagne Pascale assument avec la même passion leur rôle de dénicheur de pépites. Ils nous transmettent leur passion.

 

Comment est né le projet ?


En tant que Président du SMAC Festival, qui existe depuis sept ans, je ne pouvais manquer l’opportunité de la création de la Rue des Arts. Une coincidence de dates a fait que j’étais disponible dès novembre 2016, et m’a permis d’ouvrir la Galerie Lisa. Il se trouve que nous avons été la première boutique créée dans la rue, et nous en sommes très fiers.
Quel est votre concept ?
Nous souhaitons avant tout développer et pérenniser l’accès à l’Art Contemporain. Nous voulons créer une passerelle et offrir aux artistes un site d’expression et de partage où les visiteurs et les artistes échangent et s’accompagnent. Notre but est de permettre au grand public de découvrir le travail d’artistes à des prix accessibles, dans les domaines de la peinture, de la photographie, du graphisme, du dessin, de la gravure, de l’illustration... Permettre à tout un chacun de ressentir le frisson d’accorcher une oeuvre chez soi, c’est ce que la Galerie Lisa s’engage à faire au quotidien. Plus qu’une galerie, nous avons voulu créer une ambiance, visuelle, sonore, olfactive. Ainsi, nous avons une fragrance particulière pour la boutique. Souhaitant établir une relation privilégiée avec notre clientèle, nous voulons que le public ait plaisir à venir nous rendre visite encore et encore.


Quels artistes présentez-vous ?


Faire vivre une galerie, c’est aussi avoir l’occasion de faire des rencontres avec des artistes étonnants. Aujourd’hui, nous travaillons avec une trentaine d’artistes de la scène contemporaine. Nous avons des artistes français et internationaux, confirmés ou prometteurs. Des centaines d’oeuvre, signées et numérotées, sont présentées en pièces uniques ou en série limitée.


Quels sont vos prochains événements ?


Une part de notre réputation s’est faite sur notre capacité à proposer de nombreux événements et vernissages, dans la galerie, ou hors les murs, puisque nous sommes partenaires notamment du Liberté Scène Nationale et du SMAC Festival.
En addition du lancement le 6 septembre du magazine culturel cîtédesarts, nous aurons le vernissage d’Esther Marlot le vendredi 29 septembre au Chantilly, place Puget. Bien entendu, le week-end du 3 et 4 novembre sera riche en surprises et animations, puisque nous fêtons les 1 an de la galerie. Nous prévoyons également des fêtes de fin d’année animées, avec notamment des nocturnes en week-end.
Grâce à cette politique, nous avons pu créer un lieu reconnu d’exploration artistique autant que de rencontres, d’échanges et de vernissages, connus et reconnus.

La Galerie Lisa

Facebook