zoom
Huit heures ne font pas un jour - Le Liberté - 20h30

Huit heures ne font pas un jour - Le Liberté - 20h30

    Partager sur :

Après Fanny et Alexandre d’Ingmar Bergman et Conte de Noël d’Arnaud Desplechin, Julie Deliquet revient à un texte issu du cinéma, écrit par un homme de théâtre, de cinéma et de télévision, Rainer Werner Fassbinder.

Huit heures ne font pas un jour est à l’origine une mini-série pour la télévision de 1972. D’une maturité prodigieuse, Fassbinder, à 27 ans, a déjà réalisé 10 films et subvertit le genre compassé de l’ordinaire télévisuel des années 70 en réalisant une fresque à la gloire des classes populaires. Chez une famille d’ouvriers allemands, les Krüger-Epp, Jochen travaille dans une usine d’outillage. Un jour de fête, il rencontre Marion dans la rue et l’amour va irradier. La grand-mère de Jochen, Luise, magnifique d’ingéniosité et d’entrain, est fiancée au lunaire Gregor. Autour d’eux, une pléiade de personnages. Par leurs actes, leur enthousiasme, leur solidarité, ils se mobilisent et s’engagent, ils changent quelque chose pour le bien de tous. Sans aucun misérabilisme, ils font face à l’adversité avec optimisme, dessinent une trajectoire heureuse. L’écriture de Fassbinder, en dialogues simples, précis et subtils, mêle mélodrame, humour et fantaisie.

https://www.chateauvallon-liberte.fr/evenement/huit-heures-ne-font-pas-un-jour/


Discipline: Agenda, Théâtre

Ville: Toulon

Date: 04 mars 2022.

Date de fin: 05 mars 2022.



Catégories : Agenda, Théâtre

Retour
Après Fanny et Alexandre d’Ingmar Bergman et Conte de Noël d’Arnaud Desplechin, Julie Deliquet revient à un texte issu du cinéma, écrit par un homme de théâtre, de cinéma et de télévision, Rainer Werner Fassbinder. Huit heures ne font pas un jour est à l’origine une mini-série pour la télévision de 1972. D’une maturité prodigieuse, Fassbinder, à 27 ans, a déjà réalisé 10 films et subvertit le genre compassé de l’ordinaire télévisuel des années 70 en réalisant une fresque à la gloire des classes populaires. Chez une famille d’ouvriers allemands, les Krüger-Epp, Jochen travaille dans une usine d’outillage. Un jour de fête, il rencontre Marion dans la rue et l’amour va irradier. La grand-mère de Jochen, Luise, magnifique d’ingéniosité et d’entrain, est fiancée au lunaire Gregor. Autour d’eux, une pléiade de personnages. Par leurs actes, leur enthousiasme, leur solidarité, ils se mobilisent et s’engagent, ils changent quelque chose pour le bien de tous. Sans aucun misérabilisme, ils font face à l’adversité avec optimisme, dessinent une trajectoire heureuse. L’écriture de Fassbinder, en dialogues simples, précis et subtils, mêle mélodrame, humour et fantaisie. https://www.chateauvallon-liberte.fr/evenement/huit-heures-ne-font-pas-un-jour/