zoom
Jacques Mikaélian, amoureux du centre ancien de Toulon. Jacques Mikaélian, amoureux du centre ancien de Toulon.
zoom
Jacques Mikaélian, amoureux du centre ancien de Toulon. Jacques Mikaélian, amoureux du centre ancien de Toulon.

Jacques Mikaélian, amoureux du centre ancien de Toulon.

    Partager sur :

En tant qu’ancien directeur de la SAGEM et au travers de sa société de promotion immobilière CARIM, Jacques Mikaélian est à l’initiative de nombreux projets d’envergure dans le Var. Il a notamment conduit la construction du quartier de la Planquette à La Garde, du Golf de Valgarde, et par la suite la réhabilitation du quartier Berthe . Acteur majeur du projet « La Rue des Arts», il nous parle de sa vision pour le quartier.

 

Comment est né le projet ?


Dès 2001, Hubert Falco a souhaité redynamiser, voire recréer, le Centre Ancien historique de Toulon. Ainsi en 2002, la place du Globe a accueilli la Maison de la Photographie.
Il y a cinq ans environ, la société VAD, concessionnaire pour la Ville de Toulon pour la réhabilitation du Centre Ancien, a décidé de lancer un appel à projet thématique, pour l’occupation des rez-de-chaussée commerciaux de la rue Pierre Sémard, et CARIM a été retenue pour sa proposition d’y implanter un ensemble d’activités liées à l’art et à l’art de vivre.
Puis, en accord avec VAD et la mairie de Toulon, nous avons décidé d’élargir le projet en incluant la place de l’Equerre. En effet, pour faire vivre de façon perrenne un tel lieu, il était indispensable d’y inclure un volet animation, afin que les visiteurs reviennent réguilèrement.
A partir de ce moment, nous avons acquis les rez-de-chaussée et réhabilité les devantures, laissant aux commerçants le soin d’aménager les intérieurs.
Aujourd’hui, ce sont plus de vingt-cinq commerçants qui sont concernés par l’opération.
En outre, avec mon ami Gilles Altieri, ancien directeur de l’Hôtel des Arts à Toulon, nous avons ouvert la Galerie du Canon dédiée à des artistes contemporains de réputation internationale.


Vous avez mis en place un fonctionnement précis pour les commerçants de la rue...


En effet, avec les associés de la SCI, afin d’insuffler un élan important dès le départ, nous avons souhaité favoriser les commerçants qui s’installaient. Ainsi, ils bénéficient de la gratuité du loyer pendant trois mois, puis les neuf mois suivants d’une remise de 50%, et de 33% les deuxième et troisième années.
En contrepartie j’ai demandé aux commerçants de respecter un cahier des charges précis, qui me semble garantir une animation continue du quartier : horaires d’ouverture communs, de 11h à 19h non-stop du mardi au samedi, et nocturne tous les jeudis soirs avec une animation par un des commerçants. Nous avons consacré un budget important pour l’organisation et la communication. Nous pouvons également faire des partenariats avec des entreprises privées pour organiser leurs événements.


Pouvez-vous nous parler des prochaines animations ?


Le mois de septembre est riche en animations qui sont programmées en partenariat avec le Port des Créateurs. En addition aux jeudis Be Arty tous les jeudis, nous aurons le 14 les vernissages de la Galerie du Canon et de la Galerie 15, et de la nouvelle exposition photo sur les murs : « Amorce d’un récit », et du 15 au 17 septembre le C’Hyber Rallye, une chasse au trésor initiée par l’Ecole Supérieure d’Art et de Design TPM et le Port des Créateurs, autour des oeuvres de l’artiste français Fabrice Hyber, reconnu mondialement, où le public pourra gagner une de ses oeuvres, d’une grande valeur.

Site web de la Rue des Arts

Site web de la Galerie du Canon

 


Discipline: Articles, Initiatives



Catégories : Articles, Initiatives

Retour

En tant qu’ancien directeur de la SAGEM et au travers de sa société de promotion immobilière CARIM, Jacques Mikaélian est à l’initiative de nombreux projets d’envergure dans le Var. Il a notamment conduit la construction du quartier de la Planquette à La Garde, du Golf de Valgarde, et par la suite la réhabilitation du quartier Berthe . Acteur majeur du projet « La Rue des Arts», il nous parle de sa vision pour le quartier.

 

Comment est né le projet ?


Dès 2001, Hubert Falco a souhaité redynamiser, voire recréer, le Centre Ancien historique de Toulon. Ainsi en 2002, la place du Globe a accueilli la Maison de la Photographie.
Il y a cinq ans environ, la société VAD, concessionnaire pour la Ville de Toulon pour la réhabilitation du Centre Ancien, a décidé de lancer un appel à projet thématique, pour l’occupation des rez-de-chaussée commerciaux de la rue Pierre Sémard, et CARIM a été retenue pour sa proposition d’y implanter un ensemble d’activités liées à l’art et à l’art de vivre.
Puis, en accord avec VAD et la mairie de Toulon, nous avons décidé d’élargir le projet en incluant la place de l’Equerre. En effet, pour faire vivre de façon perrenne un tel lieu, il était indispensable d’y inclure un volet animation, afin que les visiteurs reviennent réguilèrement.
A partir de ce moment, nous avons acquis les rez-de-chaussée et réhabilité les devantures, laissant aux commerçants le soin d’aménager les intérieurs.
Aujourd’hui, ce sont plus de vingt-cinq commerçants qui sont concernés par l’opération.
En outre, avec mon ami Gilles Altieri, ancien directeur de l’Hôtel des Arts à Toulon, nous avons ouvert la Galerie du Canon dédiée à des artistes contemporains de réputation internationale.


Vous avez mis en place un fonctionnement précis pour les commerçants de la rue...


En effet, avec les associés de la SCI, afin d’insuffler un élan important dès le départ, nous avons souhaité favoriser les commerçants qui s’installaient. Ainsi, ils bénéficient de la gratuité du loyer pendant trois mois, puis les neuf mois suivants d’une remise de 50%, et de 33% les deuxième et troisième années.
En contrepartie j’ai demandé aux commerçants de respecter un cahier des charges précis, qui me semble garantir une animation continue du quartier : horaires d’ouverture communs, de 11h à 19h non-stop du mardi au samedi, et nocturne tous les jeudis soirs avec une animation par un des commerçants. Nous avons consacré un budget important pour l’organisation et la communication. Nous pouvons également faire des partenariats avec des entreprises privées pour organiser leurs événements.


Pouvez-vous nous parler des prochaines animations ?


Le mois de septembre est riche en animations qui sont programmées en partenariat avec le Port des Créateurs. En addition aux jeudis Be Arty tous les jeudis, nous aurons le 14 les vernissages de la Galerie du Canon et de la Galerie 15, et de la nouvelle exposition photo sur les murs : « Amorce d’un récit », et du 15 au 17 septembre le C’Hyber Rallye, une chasse au trésor initiée par l’Ecole Supérieure d’Art et de Design TPM et le Port des Créateurs, autour des oeuvres de l’artiste français Fabrice Hyber, reconnu mondialement, où le public pourra gagner une de ses oeuvres, d’une grande valeur.

Site web de la Rue des Arts

Site web de la Galerie du Canon