zoom
Jean-Louis Maes Régis Laugier - Un partenariat historique. Jean-Louis Maes Régis Laugier - Un partenariat historique.
zoom
Jean-Louis Maes Régis Laugier - Un partenariat historique. Jean-Louis Maes Régis Laugier - Un partenariat historique.

Jean-Louis Maes Régis Laugier - Un partenariat historique.

    Partager sur :

ESPACE DES ARTS               

Mercredi 18 novembre à 18h au Pradet

Ils sont respectivement directeur et directeur adjoint du Conservatoire TPM, premier conservatoire de France en terme de nombre d’élèves. Grâce aux partenariats développés avec les institutions culturelles de notre département et à leur intégration dans la politique de la Métropole, ils veulent diversifier au mieux l’enseignement distillé par l’institution. Cette année, avec Jean-François Zygel, le Conservatoire TPM participe à l’atelier cinéphonique.

Les relations entre le FiMé et le Conservatoire TPM sont historiques…

Dès la première édition, nous avons été partenaires, en accueillant Jean-François Zygel pour deux ciné-concerts et une conférence musicale. Il accompagnait les films « Le Voyage imaginaire » et « Paris qui dort » de René Clair, et a fait une conférence sur l’accompagnement du cinéma muet, sous forme d’échange avec Luc Benito, directeur du festival. Lors d’une autre édition, nous avons encadré de jeunes élèves du Conservatoire qui avaient composé, avec leurs professeurs, la musique d’accompagnement
de films d’animation des premiers temps du cinéma dans un programme intitulé « Charlot, octaves et vieilles bobines ». Le troisième concert a eu lieu à l’Auditorium du Conservatoire de Toulon : un ensemble mixte professeurs et élèves accompagnaient « Entr’acte » de René Clair autour de la musique du film composée par Satie. Un autre travail de composition à l’image avait également été réalisé en collaboration avec  la classe d’écriture sur le film « La Cité foudroyée ». Mais ces relations entre le FiMé et le Conservatoire TPM dataient d’il y a plus de dix ans, il était temps  de les réactiver. Nous nous sommes appuyés sur la venue de Jean-François Zygel, une nouvelle fois, l’année dernière, dans notre programme « Transmission » où il est intervenu sur la question du ciné-concert et du rapport à l’image, avec des conférences proposées au public, et un ciné-concert sur le film « Le Fantôme de l’Opéra » à l’Opéra de Toulon.

Cette année, vous participez à l’atelier cinéphonique, cher à Luc…

Notre participation rassemblera des élèves du conservatoire TPM et de l’IESM d’Aix-en-Provence. En amont, les élèves seront guidés par Jean-François Zygel lors d’ateliers d’improvisation à l’image, et présenteront le fruit de cette collaboration à l’Espacedes Arts, en accompagnant publiquement le film de Buster Keaton, « Les Trois âges ».

En quoi ce type de concert s’intègre-t-il à l’enseignement du Conservatoire ?

Le Conservatoire propose aujourd’hui des parcours très diversifiés. Les parcours classiques restent importants, mais de plus en plus d’élèves touchent à tout, cirque, théâtre, musique classique, jazz… Et nous devons les faire avancer vers des situations diplômantes. Aujourd’hui on associe musique, cinéma, arts plastiques… L’écriture se fait sur table ou assistée par ordinateur alors que l’improvisation ressort également de l’oubli. Lors de notre premier programme « Transmission », nous avions accueilli Barre Phillips, maître de l’improvisation totalement libre. Le rapport à l’image aussi fait donc partie de la palette utile du musicien, qu’il soit professionnel ou amateur. Également nous nous associons aux choix annuels déterminés par la Métropole, et sommes intégrés à son actualité culturelle. Côté diffusion, nous avons des propositions qui s’intègrent aux saisons de nos partenaires : le Festival de Musique de Toulon, Tandem… Côté pédagogique nous profitons de la programmation de nos partenaires, opéras, spectacles au Liberté ou à Châteauvallon, pour favoriser les rencontres avec les artistes, ou mieux des masterclasses. Le FiMé, à travers la venue de Jean-François Zygel, nous permet d’associer les deux, diffusion et pédagogique. Cette reprise des relations nous laisse imaginer de nouvelles perspectives : l’orchestre du troisième cycle par exemple est tout à fait capable de jouer sur un film du FiMé.

LES TROIS AGES

DE BUSTER KEATON 

Film muet – USA - Noir & Blanc – 65 min.
Avec Buster Keaton, Margaret Leahy, Wallace Beery

Durant l’âge de pierre, la Rome Antique et les Années folles, un jeune amoureux tente de gagner le cœur d’une belle jeune femme. Mais ses plans sont constamment contrecarrés par la présence de son rival, bien plus à son avantage que lui. Le film reprend et parodie ainsi « Intolérance », le film de D.W. Griffith qui eut pour ambition en 1916 d’embrasser en une œuvre ultime toute l’histoire de l’humanité. Premier long-métrage de Keaton en tant qu’auteur, réalisateur et acteur, le ressort comique du film repose en grande partie sur les anachronismes et le ridicule des costumes.

L’atelier cinéphonique

Depuis trois ans, le FiMé invite des musiciens de la scène toulonnaise à mettre en musique des films muets. L’année dernière, le festival avait donné sa chance à des DJ et cette année, c’est le piano qui est mis à l’honneur. Le défi sera relevé par de jeunes pianistes du Conservatoire TPM et de l’IESM - Institut d’Enseignement Supérieur de la Musique d’Aix-en-Provence. Chacun d’entre eux accompagnera l’une des quatre séquences du célèbre film « Les Trois Âges » de Buster Keaton. Ils seront préparés à cet exercice virtuose par l’un des grands spécialistes du genre, le pianiste, improvisateur et compositeur Jean-François Zygel.

Page Facebook de : Régis Laugier- Conservatoire TPM

Site internet du : Conservatoire TPM


Discipline: Articles, Musique, Cinéma



Catégories : Articles, Musique, Cinéma

Retour

ESPACE DES ARTS               

Mercredi 18 novembre à 18h au Pradet

Ils sont respectivement directeur et directeur adjoint du Conservatoire TPM, premier conservatoire de France en terme de nombre d’élèves. Grâce aux partenariats développés avec les institutions culturelles de notre département et à leur intégration dans la politique de la Métropole, ils veulent diversifier au mieux l’enseignement distillé par l’institution. Cette année, avec Jean-François Zygel, le Conservatoire TPM participe à l’atelier cinéphonique.

Les relations entre le FiMé et le Conservatoire TPM sont historiques…

Dès la première édition, nous avons été partenaires, en accueillant Jean-François Zygel pour deux ciné-concerts et une conférence musicale. Il accompagnait les films « Le Voyage imaginaire » et « Paris qui dort » de René Clair, et a fait une conférence sur l’accompagnement du cinéma muet, sous forme d’échange avec Luc Benito, directeur du festival. Lors d’une autre édition, nous avons encadré de jeunes élèves du Conservatoire qui avaient composé, avec leurs professeurs, la musique d’accompagnement
de films d’animation des premiers temps du cinéma dans un programme intitulé « Charlot, octaves et vieilles bobines ». Le troisième concert a eu lieu à l’Auditorium du Conservatoire de Toulon : un ensemble mixte professeurs et élèves accompagnaient « Entr’acte » de René Clair autour de la musique du film composée par Satie. Un autre travail de composition à l’image avait également été réalisé en collaboration avec  la classe d’écriture sur le film « La Cité foudroyée ». Mais ces relations entre le FiMé et le Conservatoire TPM dataient d’il y a plus de dix ans, il était temps  de les réactiver. Nous nous sommes appuyés sur la venue de Jean-François Zygel, une nouvelle fois, l’année dernière, dans notre programme « Transmission » où il est intervenu sur la question du ciné-concert et du rapport à l’image, avec des conférences proposées au public, et un ciné-concert sur le film « Le Fantôme de l’Opéra » à l’Opéra de Toulon.

Cette année, vous participez à l’atelier cinéphonique, cher à Luc…

Notre participation rassemblera des élèves du conservatoire TPM et de l’IESM d’Aix-en-Provence. En amont, les élèves seront guidés par Jean-François Zygel lors d’ateliers d’improvisation à l’image, et présenteront le fruit de cette collaboration à l’Espacedes Arts, en accompagnant publiquement le film de Buster Keaton, « Les Trois âges ».

En quoi ce type de concert s’intègre-t-il à l’enseignement du Conservatoire ?

Le Conservatoire propose aujourd’hui des parcours très diversifiés. Les parcours classiques restent importants, mais de plus en plus d’élèves touchent à tout, cirque, théâtre, musique classique, jazz… Et nous devons les faire avancer vers des situations diplômantes. Aujourd’hui on associe musique, cinéma, arts plastiques… L’écriture se fait sur table ou assistée par ordinateur alors que l’improvisation ressort également de l’oubli. Lors de notre premier programme « Transmission », nous avions accueilli Barre Phillips, maître de l’improvisation totalement libre. Le rapport à l’image aussi fait donc partie de la palette utile du musicien, qu’il soit professionnel ou amateur. Également nous nous associons aux choix annuels déterminés par la Métropole, et sommes intégrés à son actualité culturelle. Côté diffusion, nous avons des propositions qui s’intègrent aux saisons de nos partenaires : le Festival de Musique de Toulon, Tandem… Côté pédagogique nous profitons de la programmation de nos partenaires, opéras, spectacles au Liberté ou à Châteauvallon, pour favoriser les rencontres avec les artistes, ou mieux des masterclasses. Le FiMé, à travers la venue de Jean-François Zygel, nous permet d’associer les deux, diffusion et pédagogique. Cette reprise des relations nous laisse imaginer de nouvelles perspectives : l’orchestre du troisième cycle par exemple est tout à fait capable de jouer sur un film du FiMé.

LES TROIS AGES

DE BUSTER KEATON 

Film muet – USA - Noir & Blanc – 65 min.
Avec Buster Keaton, Margaret Leahy, Wallace Beery

Durant l’âge de pierre, la Rome Antique et les Années folles, un jeune amoureux tente de gagner le cœur d’une belle jeune femme. Mais ses plans sont constamment contrecarrés par la présence de son rival, bien plus à son avantage que lui. Le film reprend et parodie ainsi « Intolérance », le film de D.W. Griffith qui eut pour ambition en 1916 d’embrasser en une œuvre ultime toute l’histoire de l’humanité. Premier long-métrage de Keaton en tant qu’auteur, réalisateur et acteur, le ressort comique du film repose en grande partie sur les anachronismes et le ridicule des costumes.

L’atelier cinéphonique

Depuis trois ans, le FiMé invite des musiciens de la scène toulonnaise à mettre en musique des films muets. L’année dernière, le festival avait donné sa chance à des DJ et cette année, c’est le piano qui est mis à l’honneur. Le défi sera relevé par de jeunes pianistes du Conservatoire TPM et de l’IESM - Institut d’Enseignement Supérieur de la Musique d’Aix-en-Provence. Chacun d’entre eux accompagnera l’une des quatre séquences du célèbre film « Les Trois Âges » de Buster Keaton. Ils seront préparés à cet exercice virtuose par l’un des grands spécialistes du genre, le pianiste, improvisateur et compositeur Jean-François Zygel.

Page Facebook de : Régis Laugier- Conservatoire TPM

Site internet du : Conservatoire TPM