zoom
La direction du Conservatoire TPM - Le Festival des artistes-enseignants.

La direction du Conservatoire TPM - Le Festival des artistes-enseignants.

    Partager sur :

Du 15.11 au 07.12 - Diverses villes - TPM

 

Ce mois de novembre va culturellement être marqué par la réouverture de notre Musée d’Art à Toulon, avec une exposition très attendue : « Picasso et le paysage méditerranéen ». C’était l’occasion pour le Conservatoire TPM et son Festival d’Automne, créé et joué par ses enseignants-artistes de s’inscrire dans cette belle dynamique en nous faisant découvrir les liens qu’entretenait le peintre avec les univers de la musique et de la danse.

 

Le Festival d’Automne a cette année une couleur particulière…

C’est la sixième édition. Il commence le 15 novembre et participe à l’événement plus large sur notre métropole intitulé « Une Saison Picasso ». En effet, le Musée d’Art de Toulon réouvre avec une exposition ambitieuse sur Picasso et la Méditerranée, et la plupart des pôles culturels de TPM proposent des rendez-vous (concerts, film, expos…) autour du peintre. Nous nous insérons dans l’événement en l’enrichissant de huit concerts, gratuits, comme l’ensemble de la saison culturelle du conservatoire, mais sur réservation. Aujourd’hui, on peut d’ailleurs réserver en ligne. Les concerts sont proposés sur l’ensemble de la Métropole. C’est le festival des artistes-enseignants. Nous souhaitons dévoiler la richesse des enseignements de notre établissement, soixante-quinze disciplines enseignées, ainsi que sa large implantation à l’échelle de la Métropole.

 

Quel sont les liens qu’avaient Picasso avec les autres disciplines de son époque ?

Picasso et la musique, c’est une belle histoire. Il était très lié à une grande partie des compositeurs de son temps, amis ou collaborateurs. Les principaux furent Eric Satie et son Groupe des Six, Maurice Ravel, Claude Debussy, ou Stravinsky. Il a développé également des liens importants avec le monde de la danse, ayant travaillé sur de nombreux ballets en tant que scénographe et costumier.

 

Pouvez-vous nous détailler les concerts de ce festival ?

Tous les programmes ont été proposés par les enseignants. Le 15 novembre, nous débutons au Théâtre Marélios, avec un récital de piano à quatre mains autour d’œuvres de compositeurs ayant fréquenté Picasso : Satie, Stravinsky, de Falla, Debussy et Ravel. Le 16, nous serons à Saint Mandrier, avec de la Musique de chambre pour une illustration des différentes périodes artistiques de Picasso. Puis le 21, à l’Espace des Arts du Pradet, nous aurons « Correspon-danse » à propos de la rencontre improbable entre Picasso et Schönberg, sur des musiques de Tailleferre, Stravinsky, Honegger et Schönberg. Le 22, toujours au même endroit, nous donnerons « De la rencontre de l’âme espagnole à la musique russe », avec des compositions méconnues du grand public par des contemporains de Picasso : Turina, Mompou et Chostakovitch. Le 30 nous serons à Ollioules pour « Satie et le Groupe des Six », le 4 décembre à La Garde pour « Picasso : couleurs provençales et méditerranéennes », avec un quintette à vents et des pièces musicales à caractère « pictural » de compositeurs d’origine provençale ou méditerranéenne. Le 6, au Centre d’Art Villa Tamaris de La Seyne, nous donnerons des pièces de compositeurs espagnols et français contemporains de Picasso, avec une mise en correspondance avec son œuvre picturale. Et enfin le 7, au Théâtre Denis d’Hyères, pour célébrer Miles Davis, surnommé le Picasso du Jazz !

 

Plusieurs concerts sont à destination des scolaires…

Trois concerts font l’objet d’une double représentation : à La Valette, à Ollioules, et à Hyères. Dans les communes en question, les scolaires se déplacent pour une représentation spéciale. Nous recevons des élèves du primaire et du secondaire. Nous leur permettons souvent de découvrir un univers artistique qui peut être inédit car ce sont en général des concerts de musique classique. Cela nous permet aussi de créer des passerelles avec le conservatoire. Nous avons un retour très enthousiaste sur ces séances.


Discipline: Articles, Musique, Sur les planches,



Catégories : Articles, Musique, Sur les planches,

Retour

Du 15.11 au 07.12 - Diverses villes - TPM

 

Ce mois de novembre va culturellement être marqué par la réouverture de notre Musée d’Art à Toulon, avec une exposition très attendue : « Picasso et le paysage méditerranéen ». C’était l’occasion pour le Conservatoire TPM et son Festival d’Automne, créé et joué par ses enseignants-artistes de s’inscrire dans cette belle dynamique en nous faisant découvrir les liens qu’entretenait le peintre avec les univers de la musique et de la danse.

 

Le Festival d’Automne a cette année une couleur particulière…

C’est la sixième édition. Il commence le 15 novembre et participe à l’événement plus large sur notre métropole intitulé « Une Saison Picasso ». En effet, le Musée d’Art de Toulon réouvre avec une exposition ambitieuse sur Picasso et la Méditerranée, et la plupart des pôles culturels de TPM proposent des rendez-vous (concerts, film, expos…) autour du peintre. Nous nous insérons dans l’événement en l’enrichissant de huit concerts, gratuits, comme l’ensemble de la saison culturelle du conservatoire, mais sur réservation. Aujourd’hui, on peut d’ailleurs réserver en ligne. Les concerts sont proposés sur l’ensemble de la Métropole. C’est le festival des artistes-enseignants. Nous souhaitons dévoiler la richesse des enseignements de notre établissement, soixante-quinze disciplines enseignées, ainsi que sa large implantation à l’échelle de la Métropole.

 

Quel sont les liens qu’avaient Picasso avec les autres disciplines de son époque ?

Picasso et la musique, c’est une belle histoire. Il était très lié à une grande partie des compositeurs de son temps, amis ou collaborateurs. Les principaux furent Eric Satie et son Groupe des Six, Maurice Ravel, Claude Debussy, ou Stravinsky. Il a développé également des liens importants avec le monde de la danse, ayant travaillé sur de nombreux ballets en tant que scénographe et costumier.

 

Pouvez-vous nous détailler les concerts de ce festival ?

Tous les programmes ont été proposés par les enseignants. Le 15 novembre, nous débutons au Théâtre Marélios, avec un récital de piano à quatre mains autour d’œuvres de compositeurs ayant fréquenté Picasso : Satie, Stravinsky, de Falla, Debussy et Ravel. Le 16, nous serons à Saint Mandrier, avec de la Musique de chambre pour une illustration des différentes périodes artistiques de Picasso. Puis le 21, à l’Espace des Arts du Pradet, nous aurons « Correspon-danse » à propos de la rencontre improbable entre Picasso et Schönberg, sur des musiques de Tailleferre, Stravinsky, Honegger et Schönberg. Le 22, toujours au même endroit, nous donnerons « De la rencontre de l’âme espagnole à la musique russe », avec des compositions méconnues du grand public par des contemporains de Picasso : Turina, Mompou et Chostakovitch. Le 30 nous serons à Ollioules pour « Satie et le Groupe des Six », le 4 décembre à La Garde pour « Picasso : couleurs provençales et méditerranéennes », avec un quintette à vents et des pièces musicales à caractère « pictural » de compositeurs d’origine provençale ou méditerranéenne. Le 6, au Centre d’Art Villa Tamaris de La Seyne, nous donnerons des pièces de compositeurs espagnols et français contemporains de Picasso, avec une mise en correspondance avec son œuvre picturale. Et enfin le 7, au Théâtre Denis d’Hyères, pour célébrer Miles Davis, surnommé le Picasso du Jazz !

 

Plusieurs concerts sont à destination des scolaires…

Trois concerts font l’objet d’une double représentation : à La Valette, à Ollioules, et à Hyères. Dans les communes en question, les scolaires se déplacent pour une représentation spéciale. Nous recevons des élèves du primaire et du secondaire. Nous leur permettons souvent de découvrir un univers artistique qui peut être inédit car ce sont en général des concerts de musique classique. Cela nous permet aussi de créer des passerelles avec le conservatoire. Nous avons un retour très enthousiaste sur ces séances.