zoom
Le Pôle Arts Plastiques se met en quatre Le Pôle Arts Plastiques se met en quatre
zoom
Le Pôle Arts Plastiques se met en quatre Le Pôle Arts Plastiques se met en quatre

Le Pôle Arts Plastiques se met en quatre

    Partager sur :

Depuis sa création, il y a dix-huit ans, le Pôle Arts Plastiques dont dépend la Maison du Cygne propose, tout au long de l’année, différentes expositions et événements de qualité qui font sa renommée. Rencontre avec son directeur Dominique Bavièra et l’adjointe au Maire déléguée à la Culture Dominique Ducasse.

 

La Maison du Cygne fait partie du Pôle Arts Plastiques de Six-Fours. Pouvez-vous nous parler du fonctionnement de ce service municipal et des différents sites dont vous avez la gestion ?
Quatre sites à gestion communale composent le Pôle Arts Plastiques. Il s’agit de la Maison du Cygne - Centre d’Art, de la Maison du Patrimoine, de la Batterie du Cap Nègre - Centre muséologique et de l’Espace Jules de Greling. Chacun possède sa propre spécificité mais aussi sa propre histoire. Nous y réalisons une cinquantaine d’événements par an, tous différents les uns des autres, afin d’élargir toujours plus l’offre culturelle et artistique. Nous proposons des expositions à thème, des découvertes d’artistes contemporains reconnus mais aussi disparus. Toutes les approches et les disciplines artistiques sont mises en exergue grâce à une programmation soutenue et diversifiée qui permet aussi d’aborder des aspects plus patrimoniaux ou historiques pour ne pas dire muséaux. C’est le cas notamment à la Batterie du Cap Nègre. Nous participons par ailleurs à des temps forts comme la Nuit des Musées, les Journées Nationales de l’Archéologie, les Journées Européennes du Patrimoine et bien entendu les Rendez-Vous aux Jardins qui sont à eux-seuls, un brassage des disciplines et des publics ; le tout animé d’un état d’esprit très convivial. Nous avons aussi une action hors les murs avec des visites d’ateliers, des interventions au sein des Résidences autonomie et depuis peu, nous proposons des expositions photographiques à l’extérieur de la Maison du Cygne, sur le chemin piétonnier rénové de La Coudoulière. »


Comment s’effectue le choix des artistes et la mise en place des événements ?
Les choix sont souvent difficiles à effectuer. Il y a de trop nombreuses sollicitations auxquelles nous ne pouvons pas toujours répondre favorablement ; et ce, pour diverses raisons. Les choix sont souvent instinctifs. Pour autant, nous ne faisons pas des expositions par hasard et pour nous faire plaisir. Il y a toujours un projet ou un concept à la clé. Avec Dominique Ducasse, adjointe à la Culture, nous cherchons sans cesse à créer de l’émotion basée sur le partage, la découverte, l’originalité et la qualité. Nous privilégions aussi la notion de lien social à travers notre action... Nos sites d’expositions possèdent des atouts majeurs que d’autres lieux n’ont pas la chance de posséder ; leurs cadres environnementaux sont assez exceptionnels.


Vous parlez de cadres particuliers de chacun des lieux d’exposition. La Maison du Cygne est depuis plus d’un an labellisée Jardin Remarquable ?
C’est un nouveau et beau label qui vient se marier à celui des arts plastiques. Il s’agit là encore du fruit d’un effort communal afin de préserver et d’embellir le cadre de vie. Ceci est général, à Six-Fours. Le caractère particulier du jardin avec ses sculptures et les actions pluriculturelles qui y sont menées ont séduit le jury de la DRAC comme d’ailleurs les personnes qui le fréquentent régulièrement. Le Service Environnement a réalisé un beau travail d’extension du site désormais reconnu par tous. Mais il faut toujours innover et parfaire. C’est l’objectif de chacun d’entre nous.


La médiation fait partie des nombreux points forts du Pôle Arts Plastiques et de la Maison du Cygne ; pouvez-vous nous en parler ?
C’est une chose à laquelle nous attachons une importance capitale. Faire découvrir l’art et la culture, les rendre accessibles à toutes et tous de manière simple, gratuite et efficace, est une priorité. Nous avons pour cela mis en place, depuis fort longtemps, bon nombre d’actions comme les visites guidées, les ateliers pédagogiques pour enfants - public de demain - et personnes atteintes d’un handicap, les rencontres avec les artistes, les projets à l’année avec les écoles maternelles, primaires et les écoles des Beaux-Arts ; le suivi des Classes Patrimoine et les divers partenariats publics mais aussi privés ou associatifs ... Tout ceci fonctionne parfaitement... Les personnels du Pôle Arts Plastiques sont très efficaces afin de mener à bien les diverses missions qui leur sont confiées. La cohésion d’équipe, la passion et l’engagement de chacun, c’est aussi cela qui permet d’être toujours opérationnel.

 

Site Officiel du Pôle Arts Plastiques

Maison du Cygne
04.94.10.49.90
Maison du Patrimoine
04.94.74.96.43
Batterie du Cap Nègre
04.94.25.53.84
Espace Jules-de-Greling
04.94.10.49.90
arts-plastiques@mairie-six-fours.fr


Discipline: Articles, Arts graphiques,



Catégories : Articles, Arts graphiques,

Retour

Depuis sa création, il y a dix-huit ans, le Pôle Arts Plastiques dont dépend la Maison du Cygne propose, tout au long de l’année, différentes expositions et événements de qualité qui font sa renommée. Rencontre avec son directeur Dominique Bavièra et l’adjointe au Maire déléguée à la Culture Dominique Ducasse.

 

La Maison du Cygne fait partie du Pôle Arts Plastiques de Six-Fours. Pouvez-vous nous parler du fonctionnement de ce service municipal et des différents sites dont vous avez la gestion ?
Quatre sites à gestion communale composent le Pôle Arts Plastiques. Il s’agit de la Maison du Cygne - Centre d’Art, de la Maison du Patrimoine, de la Batterie du Cap Nègre - Centre muséologique et de l’Espace Jules de Greling. Chacun possède sa propre spécificité mais aussi sa propre histoire. Nous y réalisons une cinquantaine d’événements par an, tous différents les uns des autres, afin d’élargir toujours plus l’offre culturelle et artistique. Nous proposons des expositions à thème, des découvertes d’artistes contemporains reconnus mais aussi disparus. Toutes les approches et les disciplines artistiques sont mises en exergue grâce à une programmation soutenue et diversifiée qui permet aussi d’aborder des aspects plus patrimoniaux ou historiques pour ne pas dire muséaux. C’est le cas notamment à la Batterie du Cap Nègre. Nous participons par ailleurs à des temps forts comme la Nuit des Musées, les Journées Nationales de l’Archéologie, les Journées Européennes du Patrimoine et bien entendu les Rendez-Vous aux Jardins qui sont à eux-seuls, un brassage des disciplines et des publics ; le tout animé d’un état d’esprit très convivial. Nous avons aussi une action hors les murs avec des visites d’ateliers, des interventions au sein des Résidences autonomie et depuis peu, nous proposons des expositions photographiques à l’extérieur de la Maison du Cygne, sur le chemin piétonnier rénové de La Coudoulière. »


Comment s’effectue le choix des artistes et la mise en place des événements ?
Les choix sont souvent difficiles à effectuer. Il y a de trop nombreuses sollicitations auxquelles nous ne pouvons pas toujours répondre favorablement ; et ce, pour diverses raisons. Les choix sont souvent instinctifs. Pour autant, nous ne faisons pas des expositions par hasard et pour nous faire plaisir. Il y a toujours un projet ou un concept à la clé. Avec Dominique Ducasse, adjointe à la Culture, nous cherchons sans cesse à créer de l’émotion basée sur le partage, la découverte, l’originalité et la qualité. Nous privilégions aussi la notion de lien social à travers notre action... Nos sites d’expositions possèdent des atouts majeurs que d’autres lieux n’ont pas la chance de posséder ; leurs cadres environnementaux sont assez exceptionnels.


Vous parlez de cadres particuliers de chacun des lieux d’exposition. La Maison du Cygne est depuis plus d’un an labellisée Jardin Remarquable ?
C’est un nouveau et beau label qui vient se marier à celui des arts plastiques. Il s’agit là encore du fruit d’un effort communal afin de préserver et d’embellir le cadre de vie. Ceci est général, à Six-Fours. Le caractère particulier du jardin avec ses sculptures et les actions pluriculturelles qui y sont menées ont séduit le jury de la DRAC comme d’ailleurs les personnes qui le fréquentent régulièrement. Le Service Environnement a réalisé un beau travail d’extension du site désormais reconnu par tous. Mais il faut toujours innover et parfaire. C’est l’objectif de chacun d’entre nous.


La médiation fait partie des nombreux points forts du Pôle Arts Plastiques et de la Maison du Cygne ; pouvez-vous nous en parler ?
C’est une chose à laquelle nous attachons une importance capitale. Faire découvrir l’art et la culture, les rendre accessibles à toutes et tous de manière simple, gratuite et efficace, est une priorité. Nous avons pour cela mis en place, depuis fort longtemps, bon nombre d’actions comme les visites guidées, les ateliers pédagogiques pour enfants - public de demain - et personnes atteintes d’un handicap, les rencontres avec les artistes, les projets à l’année avec les écoles maternelles, primaires et les écoles des Beaux-Arts ; le suivi des Classes Patrimoine et les divers partenariats publics mais aussi privés ou associatifs ... Tout ceci fonctionne parfaitement... Les personnels du Pôle Arts Plastiques sont très efficaces afin de mener à bien les diverses missions qui leur sont confiées. La cohésion d’équipe, la passion et l’engagement de chacun, c’est aussi cela qui permet d’être toujours opérationnel.

 

Site Officiel du Pôle Arts Plastiques

Maison du Cygne
04.94.10.49.90
Maison du Patrimoine
04.94.74.96.43
Batterie du Cap Nègre
04.94.25.53.84
Espace Jules-de-Greling
04.94.10.49.90
arts-plastiques@mairie-six-fours.fr