zoom
Le Port des Créateurs, partenaire des artistes.

Le Port des Créateurs, partenaire des artistes.

    Partager sur :

Situé Place des Savonnières au coeur même du centre ville de Toulon, le Port des Créateurs est un point central du renouveau culturel toulonnais. Piloté par Julien Carbone, Yann Lasserre et Marion Fougerat, il apporte une aide précieuse aux initiatives culturelles toulonnaises. Nous avons rencontré Julien.

 

Quelle est votre mission ?


La vocation du Port des Créateurs est d’accompagner des initiatives culturelles venant d’artistes. Nous les aidons dans divers aspects de leurs projets, de la recherche de financements à un accompagnement logistique, communicationnel, la mise à disposition de locaux, de matériel, etc. Nous avons par exemple aidé le TLN Festival sur la régie technique de l’événement. Notre but est de faire en sorte que le microcosme culturel régional soit plus solide. Notre activité peut s’étendre sur le département entier.
Nous sommes une association avec un financement public, qui compte trois salariés, nous travaillons dans l’ombre.
Le Port Des Créateurs existe depuis juillet 2015 et a emporté un appel à projet pour la gestion d’un équipement à destination des associations culturelles et des artistes en juin 2016. Appel à projet lancé par la Ville de Toulon, d’autres partenaires publics sont venus accompagner financièrement le projet tels que TPM, le Conseil Départemental ou la Région PACA. Nous avons aidé depuis une trentaine d’associations. Nous nous adressons à tous types d’artistes, danseurs, chorégraphes, plasticiens, musiciens etc. Tous les espaces sont mutualisés pour favoriser les collaborations, créer une énergie commune, une communauté d’acteurs culturels. L’idée est que le turnover soit important pour multiplier les rencontres. Les artistes peuvent aussi bien travailler ici trois ans que rester trois jours. Nous pouvons également ponctuellement accueillir des artistes et équipes extérieures, nous avons par exemple aidé Arte ou Europa Corp.
Nous apportons sur les projets à la fois un regard culturel et un regard économique. Notre président est d’ailleurs Patrick Valverde le Directeur Général de TVT INNOVATION. Nous aidons les artistes à trouver des alternatives au financement public.


Quels sont vos projets actuels ?


Nous travaillons sur un projet d’artistes associés à la structure. Notre première artiste associée sera Régine Chopinot, chorégraphe française de renomée internationale, installée à Toulon, et qui a de nombreux projets ici. Elle pourra ajouter son expérience sur l’ensemble de nos travaux.
Actuellement, nous aidons également une association : « Le Potentiomètre ». Elle fonctionne comme un incubateur, mais uniquement sur des projets musicaux. Elle aide les artistes à développer leur production et leur diffusion. Nous les accompagnons pour créer un modèle économique viable.


De quelle manière participez-vous au développement de la Rue des Arts ?


Nous travaillons en étroite collaboration avec la Rue des Arts. Nous avons une fonction de community manager. Nous faisons vivre les réseaux sociaux et le site Internet de la rue. Nous faisons également office de conseil en événementiel. Nous sommes par exemple les initiateurs du C’Hyber Rallye qui aura lieu du 15 au 17 septembre. Notre localisation n’est pas anodine. Nous faisons partie intégrante du projet de revitalisation du centre ville toulonnais par l’art. Je crois pour ma part que sans la culture une ville ne peut avoir d’économie.


Discipline: Articles, Initiatives



Catégories : Articles, Initiatives

Retour

Situé Place des Savonnières au coeur même du centre ville de Toulon, le Port des Créateurs est un point central du renouveau culturel toulonnais. Piloté par Julien Carbone, Yann Lasserre et Marion Fougerat, il apporte une aide précieuse aux initiatives culturelles toulonnaises. Nous avons rencontré Julien.

 

Quelle est votre mission ?


La vocation du Port des Créateurs est d’accompagner des initiatives culturelles venant d’artistes. Nous les aidons dans divers aspects de leurs projets, de la recherche de financements à un accompagnement logistique, communicationnel, la mise à disposition de locaux, de matériel, etc. Nous avons par exemple aidé le TLN Festival sur la régie technique de l’événement. Notre but est de faire en sorte que le microcosme culturel régional soit plus solide. Notre activité peut s’étendre sur le département entier.
Nous sommes une association avec un financement public, qui compte trois salariés, nous travaillons dans l’ombre.
Le Port Des Créateurs existe depuis juillet 2015 et a emporté un appel à projet pour la gestion d’un équipement à destination des associations culturelles et des artistes en juin 2016. Appel à projet lancé par la Ville de Toulon, d’autres partenaires publics sont venus accompagner financièrement le projet tels que TPM, le Conseil Départemental ou la Région PACA. Nous avons aidé depuis une trentaine d’associations. Nous nous adressons à tous types d’artistes, danseurs, chorégraphes, plasticiens, musiciens etc. Tous les espaces sont mutualisés pour favoriser les collaborations, créer une énergie commune, une communauté d’acteurs culturels. L’idée est que le turnover soit important pour multiplier les rencontres. Les artistes peuvent aussi bien travailler ici trois ans que rester trois jours. Nous pouvons également ponctuellement accueillir des artistes et équipes extérieures, nous avons par exemple aidé Arte ou Europa Corp.
Nous apportons sur les projets à la fois un regard culturel et un regard économique. Notre président est d’ailleurs Patrick Valverde le Directeur Général de TVT INNOVATION. Nous aidons les artistes à trouver des alternatives au financement public.


Quels sont vos projets actuels ?


Nous travaillons sur un projet d’artistes associés à la structure. Notre première artiste associée sera Régine Chopinot, chorégraphe française de renomée internationale, installée à Toulon, et qui a de nombreux projets ici. Elle pourra ajouter son expérience sur l’ensemble de nos travaux.
Actuellement, nous aidons également une association : « Le Potentiomètre ». Elle fonctionne comme un incubateur, mais uniquement sur des projets musicaux. Elle aide les artistes à développer leur production et leur diffusion. Nous les accompagnons pour créer un modèle économique viable.


De quelle manière participez-vous au développement de la Rue des Arts ?


Nous travaillons en étroite collaboration avec la Rue des Arts. Nous avons une fonction de community manager. Nous faisons vivre les réseaux sociaux et le site Internet de la rue. Nous faisons également office de conseil en événementiel. Nous sommes par exemple les initiateurs du C’Hyber Rallye qui aura lieu du 15 au 17 septembre. Notre localisation n’est pas anodine. Nous faisons partie intégrante du projet de revitalisation du centre ville toulonnais par l’art. Je crois pour ma part que sans la culture une ville ne peut avoir d’économie.