zoom
Le Var, terre de festivals.                                                                         Le Var, terre de festivals.
zoom
Le Var, terre de festivals.                                                                         Le Var, terre de festivals.
zoom
Le Var, terre de festivals.                                                                         Le Var, terre de festivals.

Le Var, terre de festivals.

    Partager sur :

Le renouveau de la culture est là. Nous le sentons bien. Cet été a été riche en nouveautés, en retours, en événements majeurs, dans tous les domaines artistiques, dans tout le Var et surtout dans notre métropole. Les festivals surtout se sont multipliés. Retour en images.

 

L’immense concert de Cerrone, Place de l’Equerre avait en quelque sorte donné le ton d’une saison de festivals, gratuits ou pas, d’une qualité et d’une opulence sans précédent, qui réinvestissent des lieux mythiques. La Fête de la Musique montrait un dynamisme retrouvé, Rockorama sur le site majestueux de la Tour Royale nous électrisait. Et que dire de ces deux dates gratuites du Pointu Festival, au Brusc, mises en places par l’équipe de l’Espace Malraux, avec des artistes majeurs comme Dinausor Jr., qui nous font tant espérer un retour des légendaires Voix du Gaou. Juillet était également marqué par les concerts de Jazz à Toulon avec des pointures telles Biréli Lagrene, ou Natalia M. King, contrebalancés par la programmation pointue du Midi Festival de Hyères, avec notamment François and the Atlas Mountains. Sans oublier le Festival de Néoules avec Birdy Nam Nam ou Israël Vibration, et les Nuits du Château avec Jain, Superbus, ou même Michel Sardou.


Août n’était pas en reste : une création, le festival Lunallena à Bandol, faisait revenir des artistes majeurs sur nos terres : Phoenix, Alpha Blondy, Horace Andy, Vitalic... Le TLN Festival, avec ses DJ endiablés, quant à lui, renaissait en réinvestissant le Centre Ancien sur la Place de l’Equerre, alors que le Liberté Scène Nationale sortait de ses murs et nous offrait trois dates technos sur les plages du Mourillon avec Kungs, qui attira plus de 16.000 personnes, Feder et Ofenbach. Entre temps, la municipalité de Toulon nous concoctait une date empreinte de poésie, dans ce lieu enchanteur qu’est le Théâtre de verdure du Faron : El Botcho ouvrait le concert, suivi par une lecture de Charles Berling accompagné en impro par Hifi Klub, qui se produisaient ensuite seuls. Mais, puisque personne ne souhaite que l’été se termine, NO/ID* nous offre trois jours de concerts gratuits avec le Yes Week-end à partir du 8 septembre, alors que Tandem SMAC se devait de clôturer tout ça en apothéose, avec son Rade Side avec des dates aussi fortes que Isaac Delusion, Troy Von Balthazar ou Oh ! Tiger Mountain, du 11 au 15 octobre 2017.


Discipline: Articles, Musique



Catégories : Articles, Musique

Retour

Le renouveau de la culture est là. Nous le sentons bien. Cet été a été riche en nouveautés, en retours, en événements majeurs, dans tous les domaines artistiques, dans tout le Var et surtout dans notre métropole. Les festivals surtout se sont multipliés. Retour en images.

 

L’immense concert de Cerrone, Place de l’Equerre avait en quelque sorte donné le ton d’une saison de festivals, gratuits ou pas, d’une qualité et d’une opulence sans précédent, qui réinvestissent des lieux mythiques. La Fête de la Musique montrait un dynamisme retrouvé, Rockorama sur le site majestueux de la Tour Royale nous électrisait. Et que dire de ces deux dates gratuites du Pointu Festival, au Brusc, mises en places par l’équipe de l’Espace Malraux, avec des artistes majeurs comme Dinausor Jr., qui nous font tant espérer un retour des légendaires Voix du Gaou. Juillet était également marqué par les concerts de Jazz à Toulon avec des pointures telles Biréli Lagrene, ou Natalia M. King, contrebalancés par la programmation pointue du Midi Festival de Hyères, avec notamment François and the Atlas Mountains. Sans oublier le Festival de Néoules avec Birdy Nam Nam ou Israël Vibration, et les Nuits du Château avec Jain, Superbus, ou même Michel Sardou.


Août n’était pas en reste : une création, le festival Lunallena à Bandol, faisait revenir des artistes majeurs sur nos terres : Phoenix, Alpha Blondy, Horace Andy, Vitalic... Le TLN Festival, avec ses DJ endiablés, quant à lui, renaissait en réinvestissant le Centre Ancien sur la Place de l’Equerre, alors que le Liberté Scène Nationale sortait de ses murs et nous offrait trois dates technos sur les plages du Mourillon avec Kungs, qui attira plus de 16.000 personnes, Feder et Ofenbach. Entre temps, la municipalité de Toulon nous concoctait une date empreinte de poésie, dans ce lieu enchanteur qu’est le Théâtre de verdure du Faron : El Botcho ouvrait le concert, suivi par une lecture de Charles Berling accompagné en impro par Hifi Klub, qui se produisaient ensuite seuls. Mais, puisque personne ne souhaite que l’été se termine, NO/ID* nous offre trois jours de concerts gratuits avec le Yes Week-end à partir du 8 septembre, alors que Tandem SMAC se devait de clôturer tout ça en apothéose, avec son Rade Side avec des dates aussi fortes que Isaac Delusion, Troy Von Balthazar ou Oh ! Tiger Mountain, du 11 au 15 octobre 2017.