zoom
Leïdana Abdallah - Comme une évidence. Leïdana Abdallah - Comme une évidence.
zoom
Leïdana Abdallah - Comme une évidence. Leïdana Abdallah - Comme une évidence.
zoom
Leïdana Abdallah - Comme une évidence. Leïdana Abdallah - Comme une évidence.
zoom
Leïdana Abdallah - Comme une évidence. Leïdana Abdallah - Comme une évidence.
zoom
Leïdana Abdallah - Comme une évidence. Leïdana Abdallah - Comme une évidence.

Leïdana Abdallah - Comme une évidence.

    Partager sur :

THEATRE
Cie de l’Echo-  
Cie Le Cabinet de Curiosités 
Web-série « A la porte » sur YouTube -  Cie Nava Rasa « Tabula Rasa »

Vous la connaissez peut-être dans son rôle de responsable de Communication et Relations Publiques au sein de la Compagnie de l’Echo, et d’administratrice de la Compagnie Le Cabinet de Curiosités. Mais Leïdana est aussi récemment sortante du Conservatoire TPM, section théâtre, et incarne divers rôles dans différents projets. Nous l’avons interrogée sur ceux-ci et sur la façon dont les compagnies réagissent à cette (fin ??) de crise.

J’ai le grand plaisir de rencontrer… La Luxure !

C’est moi ! J’ai repris ce rôle, qu’incarnait Zoé Rivet, dans le spectacle « Tabula Rasa », créé par Emilie Rasseneur de la Compagnie Nava Rasa. J’avais vu ce spectacle au théâtre Liberté, qui avait été un succès et que j’avais beaucoup aimé. Quand Zoé a dû arrêter, Emilie m’a contactée et notre connexion a été instantanée. Le personnage était certes déjà écrit, mais on l’a réadapté. Nous avons fait beaucoup de travail de recherche en résidence, notamment au Conservatoire, à Châteauvallon, à l’Espace des Arts… En partant de ce que je suis, on a pu explorer de nouvelles pistes ... C’est du théâtre visuel, un travail complémentaire à ce que j’ai pu découvrir au Conservatoire.

Quel rôle as-tu dans « A la porte », le nouveau projet de Guillaume Cantillon ?

C’est une web-série en six épisodes créée par la Compagnie Le Cabinet de Curiosités, en résidence au théâtre du Rocher, avec l’aide et le soutien de la ville de la Garde. On voit évoluer une troupe de comédiens dans un théâtre, confrontée à la situation actuelle : quelles sont nos réactions ? Comment travaillons-nous ? Comment vivons-nous cette période ? Ce fut une expérience dense, formidable et drôle... Une première pour moi face à la caméra. L’écriture est réalisée à quatre mains : Guillaume Cantillon, Franck Magis, Stéphane Bault et Alexandre Dufour. En attendant, qui sait, une nouvelle saison, vous pouvez retrouver tous les épisodes sur la chaîne YouTube du Cabinet de Curiosités, et sur le site internet de la ville de la Garde.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de devenir comédienne ?

Peggy Mahieu et Xavier Hérédia, professeurs au Conservatoire et directeurs artistiques de la Compagnie de l’Echo, m’ont transmis leur passion. Après un an de travail à leur côté, j’ai ressenti l’envie de me mettre à l’épreuve au travers de textes, de personnages, de situations à chaque fois différentes. Je me découvre perpétuellement troublée et en quête de vérité. Je me suis inscrite dans le cours de Peggy au Conservatoire et ça a été une évidence : c’est devenu une vraie passion. Je vis de belles expériences théâtrales et humaines, baignée par de beaux textes : Falk Richter, Hanock Levin, Matéi Visniec et ... Molière !

Quel serait ton plus grand rêve de comédienne ?

Justement jouer une pièce d’un grand auteur vivant, Matéi Visniec, Joël Pommerat, Léonore Confino… et être dirigée par l’écrivain lui-même pourquoi pas ? Comment les compagnies avec qui tu collabores ont-elles vécu cette période ? C’était compliqué, nous étions frustrés comme beaucoup : programmer puis annuler, reporter… Le fait de ne plus pouvoir se projeter... Puis, on a compris que la reprise se ferait attendre, on s’est donc concentrés sur ce que l’on pouvait faire. Avec l’Écho nous continuons de tourner « Pulsions » dans les collèges et lycées, et on prépare la programmation de la saison 2021-2022. Avec la Compagnie Le Cabinet de Curiosités, en dehors de la web série, nous intervenons dans les établissements scolaires, et préparons de nouveaux projets.

EXTRAIT

« Camille Claudel, Vincent Van Gogh, Antonin Artaud...

Ce ne sont pas des rencontres réelles, mais elles sont pour moi très importantes, assemblant comme une cosmogonie d’artistes. Ce sont des présences amies que je côtoie, avec lesquelles je dialogue par intermittence dans un espace imaginaire ou à travers les traces de leurs passages ici-bas... »

Denis Lavant Echapées belles 

Mai 2021


Discipline: Articles, Sur les planches



Catégories : Articles, Sur les planches

Retour

THEATRE
Cie de l’Echo-  
Cie Le Cabinet de Curiosités 
Web-série « A la porte » sur YouTube -  Cie Nava Rasa « Tabula Rasa »

Vous la connaissez peut-être dans son rôle de responsable de Communication et Relations Publiques au sein de la Compagnie de l’Echo, et d’administratrice de la Compagnie Le Cabinet de Curiosités. Mais Leïdana est aussi récemment sortante du Conservatoire TPM, section théâtre, et incarne divers rôles dans différents projets. Nous l’avons interrogée sur ceux-ci et sur la façon dont les compagnies réagissent à cette (fin ??) de crise.

J’ai le grand plaisir de rencontrer… La Luxure !

C’est moi ! J’ai repris ce rôle, qu’incarnait Zoé Rivet, dans le spectacle « Tabula Rasa », créé par Emilie Rasseneur de la Compagnie Nava Rasa. J’avais vu ce spectacle au théâtre Liberté, qui avait été un succès et que j’avais beaucoup aimé. Quand Zoé a dû arrêter, Emilie m’a contactée et notre connexion a été instantanée. Le personnage était certes déjà écrit, mais on l’a réadapté. Nous avons fait beaucoup de travail de recherche en résidence, notamment au Conservatoire, à Châteauvallon, à l’Espace des Arts… En partant de ce que je suis, on a pu explorer de nouvelles pistes ... C’est du théâtre visuel, un travail complémentaire à ce que j’ai pu découvrir au Conservatoire.

Quel rôle as-tu dans « A la porte », le nouveau projet de Guillaume Cantillon ?

C’est une web-série en six épisodes créée par la Compagnie Le Cabinet de Curiosités, en résidence au théâtre du Rocher, avec l’aide et le soutien de la ville de la Garde. On voit évoluer une troupe de comédiens dans un théâtre, confrontée à la situation actuelle : quelles sont nos réactions ? Comment travaillons-nous ? Comment vivons-nous cette période ? Ce fut une expérience dense, formidable et drôle... Une première pour moi face à la caméra. L’écriture est réalisée à quatre mains : Guillaume Cantillon, Franck Magis, Stéphane Bault et Alexandre Dufour. En attendant, qui sait, une nouvelle saison, vous pouvez retrouver tous les épisodes sur la chaîne YouTube du Cabinet de Curiosités, et sur le site internet de la ville de la Garde.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de devenir comédienne ?

Peggy Mahieu et Xavier Hérédia, professeurs au Conservatoire et directeurs artistiques de la Compagnie de l’Echo, m’ont transmis leur passion. Après un an de travail à leur côté, j’ai ressenti l’envie de me mettre à l’épreuve au travers de textes, de personnages, de situations à chaque fois différentes. Je me découvre perpétuellement troublée et en quête de vérité. Je me suis inscrite dans le cours de Peggy au Conservatoire et ça a été une évidence : c’est devenu une vraie passion. Je vis de belles expériences théâtrales et humaines, baignée par de beaux textes : Falk Richter, Hanock Levin, Matéi Visniec et ... Molière !

Quel serait ton plus grand rêve de comédienne ?

Justement jouer une pièce d’un grand auteur vivant, Matéi Visniec, Joël Pommerat, Léonore Confino… et être dirigée par l’écrivain lui-même pourquoi pas ? Comment les compagnies avec qui tu collabores ont-elles vécu cette période ? C’était compliqué, nous étions frustrés comme beaucoup : programmer puis annuler, reporter… Le fait de ne plus pouvoir se projeter... Puis, on a compris que la reprise se ferait attendre, on s’est donc concentrés sur ce que l’on pouvait faire. Avec l’Écho nous continuons de tourner « Pulsions » dans les collèges et lycées, et on prépare la programmation de la saison 2021-2022. Avec la Compagnie Le Cabinet de Curiosités, en dehors de la web série, nous intervenons dans les établissements scolaires, et préparons de nouveaux projets.

EXTRAIT

« Camille Claudel, Vincent Van Gogh, Antonin Artaud...

Ce ne sont pas des rencontres réelles, mais elles sont pour moi très importantes, assemblant comme une cosmogonie d’artistes. Ce sont des présences amies que je côtoie, avec lesquelles je dialogue par intermittence dans un espace imaginaire ou à travers les traces de leurs passages ici-bas... »

Denis Lavant Echapées belles 

Mai 2021