zoom
Les Âmes offensées #3 - Châteauvallon - 20h

Les Âmes offensées #3 - Châteauvallon - 20h

    Partager sur :

Ce troisième volet de la série des Âmes offensées de Macha Makeïeff, après les Inuit, les Soussou, relate les séjours de l’ethnologue Philippe Geslin auprès des Massaï. Un spectacle ethnographique, un récit d’images pour conter des ailleurs qui nous rapprochent.

Globetrotter sensible et curieux, Philippe Geslin ramène de ses « terrains » des carnets de notes, des photos, des enregistrements de ses observations et de ses rencontres. Macha Makeïeff, qui est aussi plasticienne, transforme la scène en une petite planète où l’ethnologue devient conteur, poète et acteur de sa propre expérience. Des objets épars, les traces d’un monde qui s’efface, tout un univers visuel et sonore est déployé pour mettre en scène un discours scientifique vivant.
Pour Philippe Geslin, l’ethnologie c’est « déplier les territoires des êtres et des choses », explorer les croyances des Massaï et des Hadza, leurs premières migrations, la « modernité » qui les sédentarise et bouleverse leurs liens à la nature, aux animaux, aux plantes, aux esprits, aux ancêtres qui ont tout transmis et sont aujourd’hui « offensés » dans un monde qui se rétrécit. C’est dire aussi que nous sommes reliés dans ce qui disparaît et par la permanence de l’humanité.

https://www.chateauvallon-liberte.fr/evenement/les-ames-offensees-3/


Discipline: Agenda, Théâtre, Divers

Ville: Ollioules

Date: 22 mars 2022.



Catégories : Agenda, Théâtre, Divers

Retour
Ce troisième volet de la série des Âmes offensées de Macha Makeïeff, après les Inuit, les Soussou, relate les séjours de l’ethnologue Philippe Geslin auprès des Massaï. Un spectacle ethnographique, un récit d’images pour conter des ailleurs qui nous rapprochent. Globetrotter sensible et curieux, Philippe Geslin ramène de ses « terrains » des carnets de notes, des photos, des enregistrements de ses observations et de ses rencontres. Macha Makeïeff, qui est aussi plasticienne, transforme la scène en une petite planète où l’ethnologue devient conteur, poète et acteur de sa propre expérience. Des objets épars, les traces d’un monde qui s’efface, tout un univers visuel et sonore est déployé pour mettre en scène un discours scientifique vivant. Pour Philippe Geslin, l’ethnologie c’est « déplier les territoires des êtres et des choses », explorer les croyances des Massaï et des Hadza, leurs premières migrations, la « modernité » qui les sédentarise et bouleverse leurs liens à la nature, aux animaux, aux plantes, aux esprits, aux ancêtres qui ont tout transmis et sont aujourd’hui « offensés » dans un monde qui se rétrécit. C’est dire aussi que nous sommes reliés dans ce qui disparaît et par la permanence de l’humanité. https://www.chateauvallon-liberte.fr/evenement/les-ames-offensees-3/