zoom
Luc Benito, Les Petits écrans - Les cinémas réouvriront à partir du 22 juin !

Luc Benito, Les Petits écrans - Les cinémas réouvriront à partir du 22 juin !

    Partager sur :

Cité des Arts est partenaire des Petits Ecrans, structure associative qui exploite les salles de la Valette, du Pradet et de Saint-Mandrier, du cinéma d’art et d’essai Le Royal de Toulon, ainsi que du Pathé Liberté dans cette même ville. Toutes ces salles vont réouvrir prochainement. Nous vous détaillons les conditions de réouverture.

Dans quelles conditions tes cinémas vont-ils réouvrir ?

On pense reprendre le 1er juillet. On va reprogrammer des films prévus fin mars : « Degaulle », « La bonne épouse ». Les distributeurs jouent le jeu de ne pas les mettre en VOD pour l’instant. Il faut que ces films aient leur chance auprès du public, et il faut aussi aider les distributeurs qui sont en difficulté. Je ne sais pas encore quels retours nous aurons. Nous savons qu’il y a une attente du public, à travers les messages reçus. Je ne crois pas du tout au fait que le cinéma va mourir, parce que les gens étaient confinés et ont pris l’habitude de regarder la télé et les plateformes de streaming. Cela fait cent ans que l’on prédit la mort du cinéma : il y a eu la télé, la VHS, le DVD... Mais aller au cinéma, c’est une sortie culturelle, un divertissement. Quand tu regardes un film chez toi, tu ne sors pas ! Je pense que dans un premier temps, nous aurons moins de public, avec peut-être un impact sur la fréquence, à cause de la peur de sortir dans un endroit confiné. Mais les annonces sont plutôt positives depuis quelques temps, c’est encourageant.

Le monde du cinéma sera-t-il fortement impacté ?

Au niveau des productions, je pense que les artistes et techniciens intermittents auraient pu être impactés. Grâce au dispositif d’année blanche, cela va sauver beaucoup de monde. Côté films, il va y avoir un embouteillage à l’automne. Beaucoup de sorties vont être reportées à ce moment et s’ajouter à celles prévues qui seront nombreuses, comme tous les ans. Si bien sûr, il n’y a pas de retour du virus. Par contre dans un an et demi, il va y avoir un moment de vide dans les nouveaux films, à cause de l’arrêt des tournages pendant le confinement.

Quels films attends-tu particulièrement pour cette fin d’année ?

Il y a plusieurs films que l’on a envie de montrer : le nouveau Christopher Nolan, « Tenet » en juillet, Villeneuve qui adapte « Dune » à la fin de l’année, le Wes Anderson, « French dispatch », le nouveau James Bond… On attend les sorties des réalisateurs qu’on adore.

Site internet : Les Petits écrans

 


Discipline: Articles, Cinéma, Événements,



Catégories : Articles, Cinéma, Événements,

Retour

Cité des Arts est partenaire des Petits Ecrans, structure associative qui exploite les salles de la Valette, du Pradet et de Saint-Mandrier, du cinéma d’art et d’essai Le Royal de Toulon, ainsi que du Pathé Liberté dans cette même ville. Toutes ces salles vont réouvrir prochainement. Nous vous détaillons les conditions de réouverture.

Dans quelles conditions tes cinémas vont-ils réouvrir ?

On pense reprendre le 1er juillet. On va reprogrammer des films prévus fin mars : « Degaulle », « La bonne épouse ». Les distributeurs jouent le jeu de ne pas les mettre en VOD pour l’instant. Il faut que ces films aient leur chance auprès du public, et il faut aussi aider les distributeurs qui sont en difficulté. Je ne sais pas encore quels retours nous aurons. Nous savons qu’il y a une attente du public, à travers les messages reçus. Je ne crois pas du tout au fait que le cinéma va mourir, parce que les gens étaient confinés et ont pris l’habitude de regarder la télé et les plateformes de streaming. Cela fait cent ans que l’on prédit la mort du cinéma : il y a eu la télé, la VHS, le DVD... Mais aller au cinéma, c’est une sortie culturelle, un divertissement. Quand tu regardes un film chez toi, tu ne sors pas ! Je pense que dans un premier temps, nous aurons moins de public, avec peut-être un impact sur la fréquence, à cause de la peur de sortir dans un endroit confiné. Mais les annonces sont plutôt positives depuis quelques temps, c’est encourageant.

Le monde du cinéma sera-t-il fortement impacté ?

Au niveau des productions, je pense que les artistes et techniciens intermittents auraient pu être impactés. Grâce au dispositif d’année blanche, cela va sauver beaucoup de monde. Côté films, il va y avoir un embouteillage à l’automne. Beaucoup de sorties vont être reportées à ce moment et s’ajouter à celles prévues qui seront nombreuses, comme tous les ans. Si bien sûr, il n’y a pas de retour du virus. Par contre dans un an et demi, il va y avoir un moment de vide dans les nouveaux films, à cause de l’arrêt des tournages pendant le confinement.

Quels films attends-tu particulièrement pour cette fin d’année ?

Il y a plusieurs films que l’on a envie de montrer : le nouveau Christopher Nolan, « Tenet » en juillet, Villeneuve qui adapte « Dune » à la fin de l’année, le Wes Anderson, « French dispatch », le nouveau James Bond… On attend les sorties des réalisateurs qu’on adore.

Site internet : Les Petits écrans