zoom
Luc Coadou - Naissance d’un projet Luc Coadou - Naissance d’un projet
zoom
Luc Coadou - Naissance d’un projet Luc Coadou - Naissance d’un projet
zoom
Luc Coadou - Naissance d’un projet Luc Coadou - Naissance d’un projet
zoom
Luc Coadou - Naissance d’un projet Luc Coadou - Naissance d’un projet
zoom
Luc Coadou - Naissance d’un projet Luc Coadou - Naissance d’un projet
zoom
Luc Coadou - Naissance d’un projet Luc Coadou - Naissance d’un projet

Luc Coadou - Naissance d’un projet

    Partager sur :

1514, le voyage musico-temporel des Voix Animées

Luc Coadou - Naissance d’un projet

Forts du succès de notre première web-série réalisée en 2014, « La vidéo de promotion des Voix Animées », nous avons proposé à nos auteurs Denis Baronnet et Jean-Christophe Mast de nous écrire un deuxième opus. Commence alors une nouvelle aventure : « 1514 ». Pour un Toulonnais, 1514, c’est l’année de la construction de la Tour Royale, mais pour l’histoire de France, c’est une année passionnante, celle de la fin du règne de Louis XII. Certes elle est moins connue que la suivante, 1515, mais pas moins riche en événements. D’après le scénario, force est de constater que l’entreprise s’avère « hollywoodienne ». Impossible à mettre en œuvre pour notre structure alors en plein essor et archi-bookée ! La solution sera « Space O », une autre histoire du tandem Mast & Baronnet qui cette fois nous envoie dans l’espace. Morale de l’histoire, voyager dans l’espace est moins coûteux que voyager dans le temps ! En octobre 2019, Les Voix Animées participent à l’émission « Générations France Musique, le live » de Clément Rochefort. Lors du cocktail suivant cette émission, j’ai le plaisir de discuter avec Marc Voinchet le directeur de France Musique, qui, ravi de notre prestation me propose de rester en lien. Aussitôt dit aussitôt fait, Laurence Recchia envoie un mail pour organiser une rencontre à la Maison de la Radio et de la Musique. Que pourrais-je bien amener dans ma gibecière lors de ce rendez-vous ? Mais « 1514 » bien sûr… pourquoi pas une série musicale pour les oreilles, une fiction radiophonique ! À suivre…

Sterenn Boulbin

Dans la série, je suis Sterenn, soprano, et on peut dire que je ne suis pas aussi ravie que Luc d’atterrir au XVIe siècle ! Pour autant, je sais apprécier l’agréable compagnie de Marguerite, la sœur du futur roi François Ier. J’essaie aussi de militer à ma manière pour que les femmes puissent chanter aux offices religieux mais cela s’avèrera plutôt compliqué et source de tracas… La semaine de tournage à Ambronay a été un moment particulièrement joyeux. Nous étions quasiment au complet, comédiens, chanteurs, équipe de réalisation et, après ces longs mois de crise, se réunir autour d’un projet aussi passionnant tenait du miracle ! Avec Élodie Fiat, la bruiteuse, nous avons pu découvrir les coulisses de ce métier assez peu connu et qui pourtant, constitue une part majeure dans la création d’une série radiophonique. Elle sait recréer, à partir de toutes sortes de matériaux récupérés, tour à tour, les bruits d’une poignée de porte, d’une chute, d’un rat qui court sur le sol, d’une calèche et tant d’autres !...

Laurence Recchia 

Depuis la première web-série concoctée sur-mesure par nos deux auteurs favoris, à chaque tournage, je prends plaisir à me glisser dans le rôle de... Laurence Recchia ! Pas trop compliqué me direz-vous ? Eh bien ce n’est pas si facile car évidemment, les
situations cocasses imaginées par nos auteurs ne correspondent pas vraiment à notre quotidien ! « 1514 », c’est presque
devenu une formule magique ! En 2015, lorsque nous avons découvert le scénario, nous n’aurions pas imaginé le long chemin que nous allions parcourir avec le texte sous le bras... la preuve qu’un projet peut se concrétiser dans le temps : inutile de courir, il faut rester confiant et saisir l’opportunité quand elle se présente ! En effet, notre projet a pu être réalisé grâce au précieux partenariat tissé par France Musique avec l’Abbaye d’Ambronay, Centre culturel de rencontre. Un partenariat rendu possible par la fermeture des lieux culturels au printemps dernier : une fenêtre inespérée s’ouvre dans le calendrier... et nous voilà tous installés, immergés pour une semaine à Ambronay ! Ce lieu paisible est animé par une équipe chaleureuse qui nous accueille merveilleusement, les meilleures conditions sont réunies ! Quelle chance inouïe de pouvoir bénéficier des espaces du site, si riches en acoustiques... Un terrain de jeu idéal pour Louise Loubrieu et son équipe qui ont réussi à donner à « 1514 » des reliefs sonores remarquables. Imaginez... c’est du véritable « cinéma pour les oreilles » !

Raphaël Pongy

Pour « 1514 », les auteurs se sont paraît-il inspirés de nos traits de caractère pour créer nos personnages... cependant le Raphaël que j’y campe apparaît tour à tour stupide car incrédule, puis couard et enfin amoureux irréfléchi, alors j’aime à croire qu’il s’agit plutôt d’un rôle de composition ! Mais ce qui m’a fasciné durant les diverses phases d’enregistrement, c’est d’observer l’excellence du travail de l’équipe réalisation de Radio France. Cyrielle Weber qui supervisait la partie musicale de l’enregistrement a envisagé toutes les interactions futures avec la partie théâtrale ; Louise Loubrieu la réalisatrice a déployé une énergie folle pour concentrer celles de chacun et nous emmener ensemble dans sa vision d’une aventure la plus crédible et la plus drôle possible, assistée à chaque instant par Aurélie Miermont qui tenait, en plus d’un rôle dans la série, le poste d’assistante à la réalisation. Enfin, Djaïsan Taouss, chef-opérateur et Valentin Azan-Zielinski, opérateur du son, ont fait preuve d’ingéniosité pour faire sonner au mieux les différentes acoustiques, et ont redoublé d’application pour réaliser un montage d’une grande fluidité avec plus de six cents prises de dialogues ! Un immense bravo et merci à elles et à eux.

Damien Roquetty

Dans la série « 1514 », comme l’indique le sous-titre « le voyage musico-temporel des Voix Animées », nous voyageons dans le temps, et qui plus est dans nos propres rôles... ou presque ! Certains traits de caractère de mon personnage, ingénieux mais tout à fait opportuniste, étant, je l’espère, issus uniquement de l’imagination de nos auteurs. Nous étions entourés d’une superbe équipe de comédiens : Dominique Blanc, Dominique Pinon, Fanny Blondeau, Olivier Broche, Jean-Claude Bolle-Reddat, Quentin Baillot, Geoffrey Carey, Alexandra Flandrin, Thomas Guené, Aurélie Miermont, Thomas Rortais et Teddy Melis. La distribution, qui s’est faite en collaboration entre Luc, Laurence et Louise Loubrieu, la réalisatrice, nous a assuré tout à la fois talents et qualités humaines. Ce fut une grande chance de partager ce tournage avec des comédiens souvent très rodés à la pratique de la fiction radiophonique. Quel plaisir d’entendre les personnages et l’histoire prendre vie, d’observer la capacité des comédiens à jouer si subtilement de leurs voix, à habiter si intensément leurs rôles, à créer une atmosphère et à nourrir un imaginaire seulement par le son. La voix, dans une utilisation différente de celle à laquelle nous, chanteurs, l’employons au quotidien, et pourtant si semblable : une autre forme de contrepoint, qui sur l’architecture du texte, vient se colorer des différents timbres, phrasés et nuances. L’ambiance de tournage était très chaleureuse et amicale, tour à tour exubérante ou plus calme et concentrée, mais toujours sereine et bienveillante.

Juillet 2021


Discipline: Articles, Musique, Initiatives



Catégories : Articles, Musique, Initiatives

Retour

1514, le voyage musico-temporel des Voix Animées

Luc Coadou - Naissance d’un projet

Forts du succès de notre première web-série réalisée en 2014, « La vidéo de promotion des Voix Animées », nous avons proposé à nos auteurs Denis Baronnet et Jean-Christophe Mast de nous écrire un deuxième opus. Commence alors une nouvelle aventure : « 1514 ». Pour un Toulonnais, 1514, c’est l’année de la construction de la Tour Royale, mais pour l’histoire de France, c’est une année passionnante, celle de la fin du règne de Louis XII. Certes elle est moins connue que la suivante, 1515, mais pas moins riche en événements. D’après le scénario, force est de constater que l’entreprise s’avère « hollywoodienne ». Impossible à mettre en œuvre pour notre structure alors en plein essor et archi-bookée ! La solution sera « Space O », une autre histoire du tandem Mast & Baronnet qui cette fois nous envoie dans l’espace. Morale de l’histoire, voyager dans l’espace est moins coûteux que voyager dans le temps ! En octobre 2019, Les Voix Animées participent à l’émission « Générations France Musique, le live » de Clément Rochefort. Lors du cocktail suivant cette émission, j’ai le plaisir de discuter avec Marc Voinchet le directeur de France Musique, qui, ravi de notre prestation me propose de rester en lien. Aussitôt dit aussitôt fait, Laurence Recchia envoie un mail pour organiser une rencontre à la Maison de la Radio et de la Musique. Que pourrais-je bien amener dans ma gibecière lors de ce rendez-vous ? Mais « 1514 » bien sûr… pourquoi pas une série musicale pour les oreilles, une fiction radiophonique ! À suivre…

Sterenn Boulbin

Dans la série, je suis Sterenn, soprano, et on peut dire que je ne suis pas aussi ravie que Luc d’atterrir au XVIe siècle ! Pour autant, je sais apprécier l’agréable compagnie de Marguerite, la sœur du futur roi François Ier. J’essaie aussi de militer à ma manière pour que les femmes puissent chanter aux offices religieux mais cela s’avèrera plutôt compliqué et source de tracas… La semaine de tournage à Ambronay a été un moment particulièrement joyeux. Nous étions quasiment au complet, comédiens, chanteurs, équipe de réalisation et, après ces longs mois de crise, se réunir autour d’un projet aussi passionnant tenait du miracle ! Avec Élodie Fiat, la bruiteuse, nous avons pu découvrir les coulisses de ce métier assez peu connu et qui pourtant, constitue une part majeure dans la création d’une série radiophonique. Elle sait recréer, à partir de toutes sortes de matériaux récupérés, tour à tour, les bruits d’une poignée de porte, d’une chute, d’un rat qui court sur le sol, d’une calèche et tant d’autres !...

Laurence Recchia 

Depuis la première web-série concoctée sur-mesure par nos deux auteurs favoris, à chaque tournage, je prends plaisir à me glisser dans le rôle de... Laurence Recchia ! Pas trop compliqué me direz-vous ? Eh bien ce n’est pas si facile car évidemment, les
situations cocasses imaginées par nos auteurs ne correspondent pas vraiment à notre quotidien ! « 1514 », c’est presque
devenu une formule magique ! En 2015, lorsque nous avons découvert le scénario, nous n’aurions pas imaginé le long chemin que nous allions parcourir avec le texte sous le bras... la preuve qu’un projet peut se concrétiser dans le temps : inutile de courir, il faut rester confiant et saisir l’opportunité quand elle se présente ! En effet, notre projet a pu être réalisé grâce au précieux partenariat tissé par France Musique avec l’Abbaye d’Ambronay, Centre culturel de rencontre. Un partenariat rendu possible par la fermeture des lieux culturels au printemps dernier : une fenêtre inespérée s’ouvre dans le calendrier... et nous voilà tous installés, immergés pour une semaine à Ambronay ! Ce lieu paisible est animé par une équipe chaleureuse qui nous accueille merveilleusement, les meilleures conditions sont réunies ! Quelle chance inouïe de pouvoir bénéficier des espaces du site, si riches en acoustiques... Un terrain de jeu idéal pour Louise Loubrieu et son équipe qui ont réussi à donner à « 1514 » des reliefs sonores remarquables. Imaginez... c’est du véritable « cinéma pour les oreilles » !

Raphaël Pongy

Pour « 1514 », les auteurs se sont paraît-il inspirés de nos traits de caractère pour créer nos personnages... cependant le Raphaël que j’y campe apparaît tour à tour stupide car incrédule, puis couard et enfin amoureux irréfléchi, alors j’aime à croire qu’il s’agit plutôt d’un rôle de composition ! Mais ce qui m’a fasciné durant les diverses phases d’enregistrement, c’est d’observer l’excellence du travail de l’équipe réalisation de Radio France. Cyrielle Weber qui supervisait la partie musicale de l’enregistrement a envisagé toutes les interactions futures avec la partie théâtrale ; Louise Loubrieu la réalisatrice a déployé une énergie folle pour concentrer celles de chacun et nous emmener ensemble dans sa vision d’une aventure la plus crédible et la plus drôle possible, assistée à chaque instant par Aurélie Miermont qui tenait, en plus d’un rôle dans la série, le poste d’assistante à la réalisation. Enfin, Djaïsan Taouss, chef-opérateur et Valentin Azan-Zielinski, opérateur du son, ont fait preuve d’ingéniosité pour faire sonner au mieux les différentes acoustiques, et ont redoublé d’application pour réaliser un montage d’une grande fluidité avec plus de six cents prises de dialogues ! Un immense bravo et merci à elles et à eux.

Damien Roquetty

Dans la série « 1514 », comme l’indique le sous-titre « le voyage musico-temporel des Voix Animées », nous voyageons dans le temps, et qui plus est dans nos propres rôles... ou presque ! Certains traits de caractère de mon personnage, ingénieux mais tout à fait opportuniste, étant, je l’espère, issus uniquement de l’imagination de nos auteurs. Nous étions entourés d’une superbe équipe de comédiens : Dominique Blanc, Dominique Pinon, Fanny Blondeau, Olivier Broche, Jean-Claude Bolle-Reddat, Quentin Baillot, Geoffrey Carey, Alexandra Flandrin, Thomas Guené, Aurélie Miermont, Thomas Rortais et Teddy Melis. La distribution, qui s’est faite en collaboration entre Luc, Laurence et Louise Loubrieu, la réalisatrice, nous a assuré tout à la fois talents et qualités humaines. Ce fut une grande chance de partager ce tournage avec des comédiens souvent très rodés à la pratique de la fiction radiophonique. Quel plaisir d’entendre les personnages et l’histoire prendre vie, d’observer la capacité des comédiens à jouer si subtilement de leurs voix, à habiter si intensément leurs rôles, à créer une atmosphère et à nourrir un imaginaire seulement par le son. La voix, dans une utilisation différente de celle à laquelle nous, chanteurs, l’employons au quotidien, et pourtant si semblable : une autre forme de contrepoint, qui sur l’architecture du texte, vient se colorer des différents timbres, phrasés et nuances. L’ambiance de tournage était très chaleureuse et amicale, tour à tour exubérante ou plus calme et concentrée, mais toujours sereine et bienveillante.

Juillet 2021