zoom
Monsieur Z, partager la beauté de notre région. Monsieur Z, partager la beauté de notre région.
zoom
Monsieur Z, partager la beauté de notre région. Monsieur Z, partager la beauté de notre région.
zoom
Monsieur Z, partager la beauté de notre région. Monsieur Z, partager la beauté de notre région.

Monsieur Z, partager la beauté de notre région.

    Partager sur :

Des Alpes à la Ciotat, de New-York à Cannes, en passant par le Var, personne n’échappe aux affiches de Monsieur Z. L’illustrateur le plus tendance de la French Riviera a charmé le public avec son graphisme chic et intemporel dans des images qu’il griffe d’un avion et de son fameux « Z » couronné.

 

Dix ans que tu t’es installé dans le Var, quel regard portes-tu sur ta région d’adoption ?


Le Var est un département magnifique. Je viens de Strasbourg aussi, quand je me suis installé ici, je me suis laissé envahir par ce climat doux et ensoleillé qui invite à la contemplation. Cette terre est esthétique et exotique, tellement variée avec ses villages perchés, ses montagnes, cette mer ancestrale et cette végétation luxuriante. Le Var est riche par nature et c’est cette beauté que je cherche à retranscrire et à partager dans mes affiches.


Si tu pouvais résumer ta création en quelques mots ?


Graphique, épurée, économique, colorée, gaie, joyeuse… Mes illustrations doivent être esthétiques et dans l’air du temps, avec une touche de nostalgie, de l’humour bien dosé et surtout qu’elles procurent du plaisir au public.


Quelles sont tes sources d’inspiration ?


La première est la modernité qui émane après la Seconde Guerre Mondiale. Mes parents m’ont ouvert à la culture, j’ai la chance de voyager depuis très jeune et de découvrir plein de choses qui ont nourri ma sensibilité. Mon père était architecte aussi, j’ai découvert l’architecture moderne et épurée qui a influencé mon travail d’illustrateur. Quant à ma mère, elle m’a mis un crayon entre les mains et je passais mon temps à « croquer » des images. Le design, la création, le dessin… J’ai baigné dans un univers très graphique inspiré de Perriand, Le Corbusier ou encore Knoll. Le Journal de Mickey m’a aussi beaucoup inspiré (rires !). C’est mon socle créatif auquel vient se rajouter tout ce que j’apprends ou que je découvre en visitant une exposition, en suivant un confrère illustrateur ou bien un artiste. Je pense avoir une aptitude à comprendre le monde, à détecter les tendances, à être sensible aux couleurs et aux matières. L’inspiration est omniprésente.


Quelle est ton actualité ?


Je suis submergé de commandes ! J’en suis à la fois ravi et frustré car je souhaiterais satisfaire toutes les demandes. Je réalise des dessins pour les différents évènements du groupe hôtelier Hôtel Toulon Bord de Mer. J’ai créé une affiche pour La Hyéroise, une course au profit de la lutte contre le cancer du sein. Mes illustrations sont distribuées au Comptoir des Copines ainsi qu’à la Galerie Lisa. Cette dernière collaboration dure depuis l’ouverture de la galerie, qui soufflera sa première bougie en novembre prochain. Cet évènement donnera lieu à des célébrations festives auxquelles je participerai avec grand plaisir. Rendez-vous les 9, 10 et 11 novembre.

 

Facebook de Monsieur Z


Discipline: Articles, Arts graphiques,



Catégories : Articles, Arts graphiques,

Retour

Des Alpes à la Ciotat, de New-York à Cannes, en passant par le Var, personne n’échappe aux affiches de Monsieur Z. L’illustrateur le plus tendance de la French Riviera a charmé le public avec son graphisme chic et intemporel dans des images qu’il griffe d’un avion et de son fameux « Z » couronné.

 

Dix ans que tu t’es installé dans le Var, quel regard portes-tu sur ta région d’adoption ?


Le Var est un département magnifique. Je viens de Strasbourg aussi, quand je me suis installé ici, je me suis laissé envahir par ce climat doux et ensoleillé qui invite à la contemplation. Cette terre est esthétique et exotique, tellement variée avec ses villages perchés, ses montagnes, cette mer ancestrale et cette végétation luxuriante. Le Var est riche par nature et c’est cette beauté que je cherche à retranscrire et à partager dans mes affiches.


Si tu pouvais résumer ta création en quelques mots ?


Graphique, épurée, économique, colorée, gaie, joyeuse… Mes illustrations doivent être esthétiques et dans l’air du temps, avec une touche de nostalgie, de l’humour bien dosé et surtout qu’elles procurent du plaisir au public.


Quelles sont tes sources d’inspiration ?


La première est la modernité qui émane après la Seconde Guerre Mondiale. Mes parents m’ont ouvert à la culture, j’ai la chance de voyager depuis très jeune et de découvrir plein de choses qui ont nourri ma sensibilité. Mon père était architecte aussi, j’ai découvert l’architecture moderne et épurée qui a influencé mon travail d’illustrateur. Quant à ma mère, elle m’a mis un crayon entre les mains et je passais mon temps à « croquer » des images. Le design, la création, le dessin… J’ai baigné dans un univers très graphique inspiré de Perriand, Le Corbusier ou encore Knoll. Le Journal de Mickey m’a aussi beaucoup inspiré (rires !). C’est mon socle créatif auquel vient se rajouter tout ce que j’apprends ou que je découvre en visitant une exposition, en suivant un confrère illustrateur ou bien un artiste. Je pense avoir une aptitude à comprendre le monde, à détecter les tendances, à être sensible aux couleurs et aux matières. L’inspiration est omniprésente.


Quelle est ton actualité ?


Je suis submergé de commandes ! J’en suis à la fois ravi et frustré car je souhaiterais satisfaire toutes les demandes. Je réalise des dessins pour les différents évènements du groupe hôtelier Hôtel Toulon Bord de Mer. J’ai créé une affiche pour La Hyéroise, une course au profit de la lutte contre le cancer du sein. Mes illustrations sont distribuées au Comptoir des Copines ainsi qu’à la Galerie Lisa. Cette dernière collaboration dure depuis l’ouverture de la galerie, qui soufflera sa première bougie en novembre prochain. Cet évènement donnera lieu à des célébrations festives auxquelles je participerai avec grand plaisir. Rendez-vous les 9, 10 et 11 novembre.

 

Facebook de Monsieur Z