zoom
Oldelaf fait son intéressant Oldelaf fait son intéressant
zoom
Oldelaf fait son intéressant Oldelaf fait son intéressant

Oldelaf fait son intéressant

    Partager sur :

« Oldelaf et Alain Berthier font les intéressants » - 02.03 - Casino Des Palmiers - Hyères

 

Le chanteur et humoriste Oldelaf sera accompagné d’Alain Berthier pour un nouveau spectacle. Après la création de nombreux albums, il s’est lancé sur la scène comique avec de multiples parodies en chansons et gags depuis le spectacle « La folle histoire de Michel Montana » qui eût un franc succès.

 

« Oldelaf et Alain Berthier font les intéressants » mélange gags et chanson, peut-on vous considérer comme chanteur humoristique ?
J’accepte cette étiquette mais pour moi je suis chanteur et humoriste. Je ne pense pas qu’on puisse tout résumer avec des étiquettes. Je comprend tout à fait qu’on puisse me qualifier de chanteur humoristique, ça ne me dérange pas.

D’où est venue l’envie de créer ce chanteur un peu loser des années 70, dans votre spectacle « La folle histoire de Michel Montana » ?
J’adore la chanson française et l’histoire de la musique des années 70. On souhaitait en parler à travers un univers comique en chanson mais pas de manière “stand up”. La création de cette fausse conférence permet de raconter l’histoire d’un type qui aurait croisé les plus grands et vécu la chanson française de l’intérieur sans accéder au succès. On est donc arrivé à ce Michel Montana, chanteur à part et incompris des années 70. Alain Berthier et moi, sommes les seuls membres de son fan club et ce spectacle est un peu un hommage à ce personnage.

Votre duo avec Alain Berthier fonctionne très bien, envisagez-vous d’autres collaborations ?
Oui effectivement, il y aura sûrement d’autres spectacles qui vont s’écrire. Il m’accompagne aussi sur le projet musical Oldelaf donc nous formons un vrai duo.

Vous avez côtoyé de nombreuses célébrités passant de Michel Drucker à Francis Cabrel, qu’est ce que cela a pu vous apporter ?
Je me suis rendu compte en côtoyant Michel Drucker que je n’avais pas conscience de la grandeur de notre pays et de la multitude d’artistes qu’on peut y trouver. Drucker est quelqu’un qui fait partie des grands visages de notre pays. J’ai vu les classes populaires et les différentes couches de la société. Je n’avais jamais imaginé établir des contacts avec des personnes si influentes. C’est extraordinaire pour moi et il y a une vraie forme d’admiration. Je n’ai pas eu un grand succès populaire donc avoir accès à des collaborations comme celles-ci est incroyable. Concernant Francis Cabrel, durant la création de l’album Le Soldat Rose, j’ai pu voir que le perfectionnisme existe encore dans la musique et je trouve ça admirable.

Vous avez produit votre dernier album « Goliath »...
Oui tout à fait. Mais c’est plus compliqué que ça. Il faut savoir que pour mener à bien la production d’un album, le plus important, c’est d’en parler. C’est tout ce qui regroupe la communication auprès des médias et des autres producteurs. Pour cette partie là on m’a beaucoup aidé et sans ça mon album n’aurait pas vu le jour !

Après votre chanson incontournable « La Tristitude » nous aurons droit à « La Dépressitude » ?
En fait, je n’avais pas calculé l’engouement qu’il y aurait autour de La Tristitude, le fait que les gens se l’approprient jusqu’à recréer des paroles. Cette chanson appuie sur des choses qui font mal tout en restant dans l’humour. Elle s’adresse à des gens qui n’ont plus d’étoiles auxquelles se raccrocher. Ce thème de la déprime ambiante, je pensais plutôt l’utiliser dans d’autres chansons à venir et ne pas re-parodier la Tristitude !

Stellie Poirrier

 

Interview Ringarde

Quelle chanson ringarde aimes-tu particulièrement ?
Je pense que je dois être un des rares à encore écouter les albums de Jean-Michel Jarre...
Un chanteur humoristique que tu affectionnes ?
Les joyeux urbains.
Tu préfères le ringard, le moderne ou les deux ?
Le ringard direct !
Les sandales avec les chaussettes, tu approuves ?
Plutôt mourir ! Rien ne justifie cette alliance, je préfère à la limite faire deux ans de prison...
Une phrase ringarde qui te fait rire ?
Coucou les amis ! J’adore l’utiliser.
Ton film ringard des années 70/80 ?
La 7e compagnie. Je reste un fan absolu !

 

Site Officiel d'Oldelaf

Facebook Officiel d'Oldelaf

Site Web du Casino Les Palmiers


Discipline: Articles, Sur les planches



Catégories : Articles, Sur les planches

Retour

« Oldelaf et Alain Berthier font les intéressants » - 02.03 - Casino Des Palmiers - Hyères

 

Le chanteur et humoriste Oldelaf sera accompagné d’Alain Berthier pour un nouveau spectacle. Après la création de nombreux albums, il s’est lancé sur la scène comique avec de multiples parodies en chansons et gags depuis le spectacle « La folle histoire de Michel Montana » qui eût un franc succès.

 

« Oldelaf et Alain Berthier font les intéressants » mélange gags et chanson, peut-on vous considérer comme chanteur humoristique ?
J’accepte cette étiquette mais pour moi je suis chanteur et humoriste. Je ne pense pas qu’on puisse tout résumer avec des étiquettes. Je comprend tout à fait qu’on puisse me qualifier de chanteur humoristique, ça ne me dérange pas.

D’où est venue l’envie de créer ce chanteur un peu loser des années 70, dans votre spectacle « La folle histoire de Michel Montana » ?
J’adore la chanson française et l’histoire de la musique des années 70. On souhaitait en parler à travers un univers comique en chanson mais pas de manière “stand up”. La création de cette fausse conférence permet de raconter l’histoire d’un type qui aurait croisé les plus grands et vécu la chanson française de l’intérieur sans accéder au succès. On est donc arrivé à ce Michel Montana, chanteur à part et incompris des années 70. Alain Berthier et moi, sommes les seuls membres de son fan club et ce spectacle est un peu un hommage à ce personnage.

Votre duo avec Alain Berthier fonctionne très bien, envisagez-vous d’autres collaborations ?
Oui effectivement, il y aura sûrement d’autres spectacles qui vont s’écrire. Il m’accompagne aussi sur le projet musical Oldelaf donc nous formons un vrai duo.

Vous avez côtoyé de nombreuses célébrités passant de Michel Drucker à Francis Cabrel, qu’est ce que cela a pu vous apporter ?
Je me suis rendu compte en côtoyant Michel Drucker que je n’avais pas conscience de la grandeur de notre pays et de la multitude d’artistes qu’on peut y trouver. Drucker est quelqu’un qui fait partie des grands visages de notre pays. J’ai vu les classes populaires et les différentes couches de la société. Je n’avais jamais imaginé établir des contacts avec des personnes si influentes. C’est extraordinaire pour moi et il y a une vraie forme d’admiration. Je n’ai pas eu un grand succès populaire donc avoir accès à des collaborations comme celles-ci est incroyable. Concernant Francis Cabrel, durant la création de l’album Le Soldat Rose, j’ai pu voir que le perfectionnisme existe encore dans la musique et je trouve ça admirable.

Vous avez produit votre dernier album « Goliath »...
Oui tout à fait. Mais c’est plus compliqué que ça. Il faut savoir que pour mener à bien la production d’un album, le plus important, c’est d’en parler. C’est tout ce qui regroupe la communication auprès des médias et des autres producteurs. Pour cette partie là on m’a beaucoup aidé et sans ça mon album n’aurait pas vu le jour !

Après votre chanson incontournable « La Tristitude » nous aurons droit à « La Dépressitude » ?
En fait, je n’avais pas calculé l’engouement qu’il y aurait autour de La Tristitude, le fait que les gens se l’approprient jusqu’à recréer des paroles. Cette chanson appuie sur des choses qui font mal tout en restant dans l’humour. Elle s’adresse à des gens qui n’ont plus d’étoiles auxquelles se raccrocher. Ce thème de la déprime ambiante, je pensais plutôt l’utiliser dans d’autres chansons à venir et ne pas re-parodier la Tristitude !

Stellie Poirrier

 

Interview Ringarde

Quelle chanson ringarde aimes-tu particulièrement ?
Je pense que je dois être un des rares à encore écouter les albums de Jean-Michel Jarre...
Un chanteur humoristique que tu affectionnes ?
Les joyeux urbains.
Tu préfères le ringard, le moderne ou les deux ?
Le ringard direct !
Les sandales avec les chaussettes, tu approuves ?
Plutôt mourir ! Rien ne justifie cette alliance, je préfère à la limite faire deux ans de prison...
Une phrase ringarde qui te fait rire ?
Coucou les amis ! J’adore l’utiliser.
Ton film ringard des années 70/80 ?
La 7e compagnie. Je reste un fan absolu !

 

Site Officiel d'Oldelaf

Facebook Officiel d'Oldelaf

Site Web du Casino Les Palmiers