zoom
Olena Uutai - Le Télégraphe - 20h

Olena Uutai - Le Télégraphe - 20h

    Partager sur :

Après un Théâtre de la Guérison en été, annonciateur d’une saison #3 aux fondements orientée, le Telegraphe fait vœu de lumière en accueillant Olena Uutai le 2 octobre. Encore chaotique des mois derniers, il lance ainsi puissamment sa métamorphose, invitant une femme, artiste, chamane, le temps d’une expérience rare.
Uutai signifie, en langue yacoute, le mystère créé par l’eau. C’est dire ce qui l’habite ! Uutai porte en elle les croyances d’un peuple des extrêmes, traversé par le froid et le nomadisme des Nenets, éleveurs de rennes.
Sa perception du monde repose sur une intention d’harmonie avec la nature, parfois transe, parfois fusion. Elle s’inspire, crée, improvise, à partir du chant des oiseaux, cri du loup, hennissement du cheval, maîtrisant aussi bien ces sons de sa voix que les instruments qu’elle manie. Virtuose de la guimbarde khomus, y mêlant chants et percussions, Olena occupe tout l’espace de ses vibrations, résolument déroutantes.
Ode à la Terre mère, prière chamanique, rituel ou soin, c’est autrement plus qu’un concert ou spectacle qui marque le début d’une aventure pour le Telegraphe, celle de toute une année. Un jeu avec l’invisible, entre intime et communion, pour aller chercher trouver, au cœur du quotidien, ce qui nous est sacré.

https://letelegraphe.org/fr/agenda/538/concert-olena-uutai


Discipline: Agenda, Musique,

Ville: Toulon

Date: 02 octobre 2020.



Catégories : Agenda, Musique,

Retour
Après un Théâtre de la Guérison en été, annonciateur d’une saison #3 aux fondements orientée, le Telegraphe fait vœu de lumière en accueillant Olena Uutai le 2 octobre. Encore chaotique des mois derniers, il lance ainsi puissamment sa métamorphose, invitant une femme, artiste, chamane, le temps d’une expérience rare. Uutai signifie, en langue yacoute, le mystère créé par l’eau. C’est dire ce qui l’habite ! Uutai porte en elle les croyances d’un peuple des extrêmes, traversé par le froid et le nomadisme des Nenets, éleveurs de rennes. Sa perception du monde repose sur une intention d’harmonie avec la nature, parfois transe, parfois fusion. Elle s’inspire, crée, improvise, à partir du chant des oiseaux, cri du loup, hennissement du cheval, maîtrisant aussi bien ces sons de sa voix que les instruments qu’elle manie. Virtuose de la guimbarde khomus, y mêlant chants et percussions, Olena occupe tout l’espace de ses vibrations, résolument déroutantes. Ode à la Terre mère, prière chamanique, rituel ou soin, c’est autrement plus qu’un concert ou spectacle qui marque le début d’une aventure pour le Telegraphe, celle de toute une année. Un jeu avec l’invisible, entre intime et communion, pour aller chercher trouver, au cœur du quotidien, ce qui nous est sacré. https://letelegraphe.org/fr/agenda/538/concert-olena-uutai