zoom
Orphéon, 12000 oeuvres de théâtre à La Seyne sur Mer. Orphéon, 12000 oeuvres de théâtre à La Seyne sur Mer.
zoom
Orphéon, 12000 oeuvres de théâtre à La Seyne sur Mer. Orphéon, 12000 oeuvres de théâtre à La Seyne sur Mer.
zoom
Orphéon, 12000 oeuvres de théâtre à La Seyne sur Mer. Orphéon, 12000 oeuvres de théâtre à La Seyne sur Mer.
zoom
Orphéon, 12000 oeuvres de théâtre à La Seyne sur Mer. Orphéon, 12000 oeuvres de théâtre à La Seyne sur Mer.
zoom
Orphéon, 12000 oeuvres de théâtre à La Seyne sur Mer. Orphéon, 12000 oeuvres de théâtre à La Seyne sur Mer.
zoom
Orphéon, 12000 oeuvres de théâtre à La Seyne sur Mer. Orphéon, 12000 oeuvres de théâtre à La Seyne sur Mer.

Orphéon, 12000 oeuvres de théâtre à La Seyne sur Mer.

    Partager sur :

Orphéon, est une association majeure dans le monde du théâtre. Fondée en 1979, elle a créé la Bibliothèque Armand Gatti à la Seyne. Financée par le Département, la Région et l’Etat, elle dispose d’un fond de plus de 12000 oeuvres de théâtre, organise des prix prestigieux, des résidences, des performances, et surtout révèle de jeunes auteurs. Nous avons rencontré Georges Perpès, son président.

 

Quel est le rôle de l’association Orphéon ?

La Bibliothèque Armand Gatti, gérée par l’association Orphéon, est spécialisée dans les écritures contemporaines. C’est un lieu de résidence qui accueille des auteurs de théâtre, des écrivains pour jeune public et des artistes qui écrivent pour les arts de la rue et le cirque. Nous leur octroyons une bourse qui leur permet de finir ou d’amorcer une écriture.C’est également un lieu d’exposition spécialisé sur les écritures et le spectacle. La prochaine exposition Lettres ou ne pas lettres présentera le 6 octobre des œuvres d’écrivains de théâtre qui mêlent à leurs écrits dessins ou peintures, et celles de plasticiens qui se servent de mots ou phrases. Nous avons de plus créé un fond comptant plus de 12.000 ouvrages de théâtre. Nous y faisons du prêt et de la conservation.Orphéon organise également divers événements. Le Prix de Théâtre Contemporain pour le Jeune Public en est à sa quinzième année. Nous sélectionnons et éditons des dizaines de pièces puis les proposons à vingt classes de la région, du CM2 à la seconde, tout au long de l’année.           

Un auteur dans ma classe invite un auteur qui accompagne toute l’année des élèves pour écrire une œuvre.Nous faisons bien sûr des lectures, et autres performances, chez les libraires, en extérieur... Le 7 octobre par exemple notre auteur en résidence, Jean Benedetti proposera un spectacle dans la rue devant le monument au mort à la Seyne, c’est un spectacle gratuit autour de la guerre. L’année dernière, nous avons accueilli Léonore Confino pour une rencontre avec le public au Théâtre Liberté.


Vous aimez particulièrement révéler les auteurs...

Notre mission est de découvrir, de faire éditer. Le Prix Jeune Public est un événement très important, puisqu’il permet de repérer les auteurs. Fabien Arca, né à Toulon, en a été lauréat il y a trois ans. Après sa résidence, il a obtenu une aide du Centre National de Théâtre de 15000 euros pour monter son spectacle. Marie-Do Freval, a fait une résidence pour sa pièce Tentative de résistance. Son spectacle a été repéré et intégré dans le « In » du festival d’Aurillac. Nous l’accueillerons de nouveau les 17 et 18 novembre. Nous avons accueilli plus de cent cinquante auteurs du monde entier, environ douze par an.

Quelles sont vos prochaines actualités ?

Outre les évenements du 6 et du 7, le 14 Nadège Prugnard sera à la Librairie Contrebande pour une performance. Le 17 novembre, nous organisons un débat sur les arts de la rue à la bibliothèque et le 18 Marie-do Fréval vient jouer Tentative de résistance. En résidence, Aiat Fayez, vient passer un mois pour finir l’écriture de sa pièce Un pays dans le ciel. Il proposera des ateliers d’écriture et des lectures.

 

Site web d'Orphéon


Discipline: Articles, Sur les planches,



Catégories : Articles, Sur les planches,

Retour

Orphéon, est une association majeure dans le monde du théâtre. Fondée en 1979, elle a créé la Bibliothèque Armand Gatti à la Seyne. Financée par le Département, la Région et l’Etat, elle dispose d’un fond de plus de 12000 oeuvres de théâtre, organise des prix prestigieux, des résidences, des performances, et surtout révèle de jeunes auteurs. Nous avons rencontré Georges Perpès, son président.

 

Quel est le rôle de l’association Orphéon ?

La Bibliothèque Armand Gatti, gérée par l’association Orphéon, est spécialisée dans les écritures contemporaines. C’est un lieu de résidence qui accueille des auteurs de théâtre, des écrivains pour jeune public et des artistes qui écrivent pour les arts de la rue et le cirque. Nous leur octroyons une bourse qui leur permet de finir ou d’amorcer une écriture.C’est également un lieu d’exposition spécialisé sur les écritures et le spectacle. La prochaine exposition Lettres ou ne pas lettres présentera le 6 octobre des œuvres d’écrivains de théâtre qui mêlent à leurs écrits dessins ou peintures, et celles de plasticiens qui se servent de mots ou phrases. Nous avons de plus créé un fond comptant plus de 12.000 ouvrages de théâtre. Nous y faisons du prêt et de la conservation.Orphéon organise également divers événements. Le Prix de Théâtre Contemporain pour le Jeune Public en est à sa quinzième année. Nous sélectionnons et éditons des dizaines de pièces puis les proposons à vingt classes de la région, du CM2 à la seconde, tout au long de l’année.           

Un auteur dans ma classe invite un auteur qui accompagne toute l’année des élèves pour écrire une œuvre.Nous faisons bien sûr des lectures, et autres performances, chez les libraires, en extérieur... Le 7 octobre par exemple notre auteur en résidence, Jean Benedetti proposera un spectacle dans la rue devant le monument au mort à la Seyne, c’est un spectacle gratuit autour de la guerre. L’année dernière, nous avons accueilli Léonore Confino pour une rencontre avec le public au Théâtre Liberté.


Vous aimez particulièrement révéler les auteurs...

Notre mission est de découvrir, de faire éditer. Le Prix Jeune Public est un événement très important, puisqu’il permet de repérer les auteurs. Fabien Arca, né à Toulon, en a été lauréat il y a trois ans. Après sa résidence, il a obtenu une aide du Centre National de Théâtre de 15000 euros pour monter son spectacle. Marie-Do Freval, a fait une résidence pour sa pièce Tentative de résistance. Son spectacle a été repéré et intégré dans le « In » du festival d’Aurillac. Nous l’accueillerons de nouveau les 17 et 18 novembre. Nous avons accueilli plus de cent cinquante auteurs du monde entier, environ douze par an.

Quelles sont vos prochaines actualités ?

Outre les évenements du 6 et du 7, le 14 Nadège Prugnard sera à la Librairie Contrebande pour une performance. Le 17 novembre, nous organisons un débat sur les arts de la rue à la bibliothèque et le 18 Marie-do Fréval vient jouer Tentative de résistance. En résidence, Aiat Fayez, vient passer un mois pour finir l’écriture de sa pièce Un pays dans le ciel. Il proposera des ateliers d’écriture et des lectures.

 

Site web d'Orphéon