zoom
Pupo di zucchero La festa dei morti - Le Liberté - 20h30

Pupo di zucchero La festa dei morti - Le Liberté - 20h30

    Partager sur :

Artiste phare de la scène européenne et fidèle de Châteauvallon-Liberté, Emma Dante revient avec sa nouvelle création. Hommage poétique aux disparus, elle nous rappelle que nous sommes mortels et que la mémoire de ceux qui nous furent chers se transmet.

La maison bruisse des présences de ceux qui ne sont plus. Bientôt ils feront leur entrée. Le vieil homme leur parle. Il sait que les morts sont morts mais qu’ils sont là, ils vivent en lui. Nous sommes la veille du 2 novembre, jour de la fête des morts et l’homme dresse la table du banquet en l’honneur des défunts selon la tradition. Il confectionne la statuette de sucre comme il est d’usage, personnage central de l’offrande aux morts qui, cette nuit, doivent venir déguster gâteaux et confiseries. Dans ce rite revivent les disparus qui lui sont chers et le roman de leurs vies. Leurs croisements (mariages, naissances, décès), les évènements, les petits gestes de leur vie d’antan, leurs joies et leurs peines. Emma Dante tisse ce lien entre la vie et la mort en inscrivant l’Humain dans une chaîne qui relie. Il y a un sens, on ne disparaît jamais tout à fait car la mémoire survit et se transmet.


Discipline: Agenda, Théâtre

Ville: Toulon

Date: 10 mars 2022.

Date de fin: 12 novembre 2021.



Catégories : Agenda, Théâtre

Retour
Artiste phare de la scène européenne et fidèle de Châteauvallon-Liberté, Emma Dante revient avec sa nouvelle création. Hommage poétique aux disparus, elle nous rappelle que nous sommes mortels et que la mémoire de ceux qui nous furent chers se transmet. La maison bruisse des présences de ceux qui ne sont plus. Bientôt ils feront leur entrée. Le vieil homme leur parle. Il sait que les morts sont morts mais qu’ils sont là, ils vivent en lui. Nous sommes la veille du 2 novembre, jour de la fête des morts et l’homme dresse la table du banquet en l’honneur des défunts selon la tradition. Il confectionne la statuette de sucre comme il est d’usage, personnage central de l’offrande aux morts qui, cette nuit, doivent venir déguster gâteaux et confiseries. Dans ce rite revivent les disparus qui lui sont chers et le roman de leurs vies. Leurs croisements (mariages, naissances, décès), les évènements, les petits gestes de leur vie d’antan, leurs joies et leurs peines. Emma Dante tisse ce lien entre la vie et la mort en inscrivant l’Humain dans une chaîne qui relie. Il y a un sens, on ne disparaît jamais tout à fait car la mémoire survit et se transmet.