zoom
Rémy Kerténian - Le Musée d’Art de Toulon, fleuron de notre patrimoine culturel. Rémy Kerténian - Le Musée d’Art de Toulon, fleuron de notre patrimoine culturel.
zoom
Rémy Kerténian - Le Musée d’Art de Toulon, fleuron de notre patrimoine culturel. Rémy Kerténian - Le Musée d’Art de Toulon, fleuron de notre patrimoine culturel.
zoom
Rémy Kerténian - Le Musée d’Art de Toulon, fleuron de notre patrimoine culturel. Rémy Kerténian - Le Musée d’Art de Toulon, fleuron de notre patrimoine culturel.

Rémy Kerténian - Le Musée d’Art de Toulon, fleuron de notre patrimoine culturel.

    Partager sur :

ARTS PLASTIQUES

Le paysage moderne
Musée d’Art de Toulon
Jusqu’au 26 septembre

Le Musée d’Art de Toulon, entièrement rénové cette fois, a ouvert le 11 juin. Nous avons rencontré Rémy Kerténian, directeur des Affaires Culturelles de la ville, qui nous présente le musée finalisé.

Le Musée d’Art de Toulon vient d’ouvrir après d’important travaux de rénovation...
C’est le premier musée de Beaux-arts du département, labellisé Musée de France depuis 2002. Il se devait d’être à la hauteur de la capitale culturelle qu’est devenue Toulon. A cette fin, la ville a triplé les surfaces d’exposition. Grâce au chantier conduit par le cabinet Duchier et associés, avec l’assistance de Philippe Maffre pour la conception scénographique, nous pouvons assurer de bonnes conditions de conservation des collections permanentes ou des prêts extérieurs et accueillir le public dans des conditions optimales. Nous avons également mis le musée en accessibilité complète. Tout en préservant la mémoire patrimoniale et architecturale de ce bâtiment, ouvert en 1888, nous entrons désormais dans un musée du XXIème siècle. Ce fleuron de notre patrimoine s’inscrit dans un parcours culturel exceptionnel, qui fait de Toulon l’étape indispensable du département et bien au-delà. On peut démarrer à la médiathèque Chalucet, aller au Musée, passer à l’Hôtel des Arts, au Théâtre Liberté, au cinéma, à l’opéra, puis flâner dans la Rue des Arts, à la Galerie des Musées ou à la Maison de la Photographie... 

Pour l’ouverture, vous avez choisi de présenter l’exposition temporaire « Le paysage moderne » ...
Elle est réalisée en collaboration avec le Musée d’Art Moderne de Troyes, et montre des collections données à l’Etat par Pierre et Denise Lévy, grands industriels du textile, avec un florilège d’œuvres des plus grands artistes de l’époque moderne, choisies par Brigitte Gaillard conservatrice en chef des musées de Toulon et commissaire de l’exposition. On part de Courbet avec le paysage réaliste, on passe à Seurat et Luce, pour le néo impressionnisme, puis au Fauvisme avec Braque, Dufy, Friesz ou Marquet, jusqu’à l’expressionnisme et l’école de Paris, avec Soutine ou Hayden. Nous présentons également les œuvres de Derain, ami de la famille Lévy, de  Balthus, de Nicolas de Staël, ou de Marinot, artiste très talentueux, peintre et maître verrier, proche également du couple Lévy également. 

Les surfaces d’exposition permanentes ont également été totalement repensées...
A l’entresol, nous avons ouvert un cabinet d’arts graphiques, qui présente en roulement les fonds photographiques et d’arts graphiques du musée. A l’étage, deux grandes salles avec nos collections d’art contemporain. Nous y montrons notamment le groupe BMPT (Buren, Mosset, Parmentier, Toroni), le nouveau réalisme avec Niki de Saint Phale, Yves Klein, César, Armand ou Raysse, la figuration libre avec Robert Combas, Support-surfaces avec entre autres Vincent Bioulès, des œuvres majeures de trois artistes du courant minimaliste américain : Judd, Lewitt et Flavin, des travaux de Lucio Fontana ou de Boltansky, et un exceptionnel monochrome gris de Richter. Dernière grande idée forte : faire entrer le musée dans la bibliothèque historique de la ville, et inversement. Nous avons rénové la bibliothèque du XIXème siècle tout en conservant ses coursives, ses boiseries, son plancher qui craque... Elle compte plus de quarante mille ouvrages consultables sur place et empruntables pour partie. Nous présentons, dans ce que l’on a appelé Le Cabinet de Curiosités, des œuvres autour des Amériques, de l’Asie, de l’Afrique, de l’Océanie et du Moyen Orient, entourées d’ouvrages en accès libre, qui permettent de se documenter sur les différentes civilisations évoquées. L’ouverture est enfin marquée par l’acquisition, faite avec le soutien de l’Etat et de l’association pour les amis des musées de Toulon, d’une œuvre de Jean-Michel Othoniel, l’un des artistes français les plus importants de la scène artistique contemporaine.

Juillet 2021


Discipline: Articles, Arts graphiques



Catégories : Articles, Arts graphiques

Retour

ARTS PLASTIQUES

Le paysage moderne
Musée d’Art de Toulon
Jusqu’au 26 septembre

Le Musée d’Art de Toulon, entièrement rénové cette fois, a ouvert le 11 juin. Nous avons rencontré Rémy Kerténian, directeur des Affaires Culturelles de la ville, qui nous présente le musée finalisé.

Le Musée d’Art de Toulon vient d’ouvrir après d’important travaux de rénovation...
C’est le premier musée de Beaux-arts du département, labellisé Musée de France depuis 2002. Il se devait d’être à la hauteur de la capitale culturelle qu’est devenue Toulon. A cette fin, la ville a triplé les surfaces d’exposition. Grâce au chantier conduit par le cabinet Duchier et associés, avec l’assistance de Philippe Maffre pour la conception scénographique, nous pouvons assurer de bonnes conditions de conservation des collections permanentes ou des prêts extérieurs et accueillir le public dans des conditions optimales. Nous avons également mis le musée en accessibilité complète. Tout en préservant la mémoire patrimoniale et architecturale de ce bâtiment, ouvert en 1888, nous entrons désormais dans un musée du XXIème siècle. Ce fleuron de notre patrimoine s’inscrit dans un parcours culturel exceptionnel, qui fait de Toulon l’étape indispensable du département et bien au-delà. On peut démarrer à la médiathèque Chalucet, aller au Musée, passer à l’Hôtel des Arts, au Théâtre Liberté, au cinéma, à l’opéra, puis flâner dans la Rue des Arts, à la Galerie des Musées ou à la Maison de la Photographie... 

Pour l’ouverture, vous avez choisi de présenter l’exposition temporaire « Le paysage moderne » ...
Elle est réalisée en collaboration avec le Musée d’Art Moderne de Troyes, et montre des collections données à l’Etat par Pierre et Denise Lévy, grands industriels du textile, avec un florilège d’œuvres des plus grands artistes de l’époque moderne, choisies par Brigitte Gaillard conservatrice en chef des musées de Toulon et commissaire de l’exposition. On part de Courbet avec le paysage réaliste, on passe à Seurat et Luce, pour le néo impressionnisme, puis au Fauvisme avec Braque, Dufy, Friesz ou Marquet, jusqu’à l’expressionnisme et l’école de Paris, avec Soutine ou Hayden. Nous présentons également les œuvres de Derain, ami de la famille Lévy, de  Balthus, de Nicolas de Staël, ou de Marinot, artiste très talentueux, peintre et maître verrier, proche également du couple Lévy également. 

Les surfaces d’exposition permanentes ont également été totalement repensées...
A l’entresol, nous avons ouvert un cabinet d’arts graphiques, qui présente en roulement les fonds photographiques et d’arts graphiques du musée. A l’étage, deux grandes salles avec nos collections d’art contemporain. Nous y montrons notamment le groupe BMPT (Buren, Mosset, Parmentier, Toroni), le nouveau réalisme avec Niki de Saint Phale, Yves Klein, César, Armand ou Raysse, la figuration libre avec Robert Combas, Support-surfaces avec entre autres Vincent Bioulès, des œuvres majeures de trois artistes du courant minimaliste américain : Judd, Lewitt et Flavin, des travaux de Lucio Fontana ou de Boltansky, et un exceptionnel monochrome gris de Richter. Dernière grande idée forte : faire entrer le musée dans la bibliothèque historique de la ville, et inversement. Nous avons rénové la bibliothèque du XIXème siècle tout en conservant ses coursives, ses boiseries, son plancher qui craque... Elle compte plus de quarante mille ouvrages consultables sur place et empruntables pour partie. Nous présentons, dans ce que l’on a appelé Le Cabinet de Curiosités, des œuvres autour des Amériques, de l’Asie, de l’Afrique, de l’Océanie et du Moyen Orient, entourées d’ouvrages en accès libre, qui permettent de se documenter sur les différentes civilisations évoquées. L’ouverture est enfin marquée par l’acquisition, faite avec le soutien de l’Etat et de l’association pour les amis des musées de Toulon, d’une œuvre de Jean-Michel Othoniel, l’un des artistes français les plus importants de la scène artistique contemporaine.

Juillet 2021