zoom
Rémy Kerténian - Une saison avec Picasso. Rémy Kerténian - Une saison avec Picasso.
zoom
©Affiche de la réunion des musées nationaux - Grand Palais, 2019 ©Affiche de la réunion des musées nationaux - Grand Palais, 2019
zoom
La Baie de Cannes - Pablo Picasso ©Rmn-Grand Palais (musée national Picasso-Paris)/Mathieu Rabeau ©Succession Picasso, 2019 La Baie de Cannes - Pablo Picasso ©Rmn-Grand Palais (musée national Picasso-Paris)/Mathieu Rabeau ©Succession Picasso, 2019
zoom
La Villa Chêne Roc - Pablo Picasso / ©M.Aeschimann ©Succession Picasso 2019	 La Villa Chêne Roc - Pablo Picasso / ©M.Aeschimann ©Succession Picasso 2019
zoom
Rémy Kerténian - Une saison avec Picasso. Rémy Kerténian - Une saison avec Picasso.

Rémy Kerténian - Une saison avec Picasso.

    Partager sur :

"Picasso et le paysage méditerranéen " - Jusqu'au 23.12 - Musée d'Art de Toulon 

Rémy Kerténian est directeur des Affaires Culturelles de la ville de Toulon. Son service, en collaboration avec ceux des musées, administratifs et logistiques, a conduit la rénovation du Musée d’Art de Toulon et proposé l’exposition « Picasso et les paysages méditerranéens », dans le cadre de l’événement « Une saison Picasso ».

 

Quel est l’ampleur de la réhabilitation du Musée d’Art de Toulon ?

Le projet s’étend entre 2018 et 2020, avec une rénovation complète, qui permet de faire du Musée d’Art de Toulon le premier musée des Beaux-Arts du Département, digne de la capitale culturelle qu’est Toulon. Nous avons triplé les surfaces d’exposition pour permettre d’avoir des expositions permanentes en arts ancien, contemporain, graphique et photographie, et d’accueillir des expositions temporaires d’envergure nationale et internationale. Cela permet d’assurer les bonnes conditions de conservation et de présentation des œuvres, et dans un bâtiment historique contraint, d’avoir les conditions d’accueil et de circulation des publics, avec une mise aux normes complète de la sécurité. Nous avons également réalisé la réhabilitation de la bibliothèque centrale. La cour a été entièrement reconstruite, avec un parvis somptueux, accessible aux fauteuils roulants. Pour cela la conservatrice en chef des musées Brigitte Gaillard a dû réaliser le projet scientifique, culturel et pédagogique du musée. L’étude de programmation muséographique et du chantier a été pensée avec les architectes Duchier et associés, et Philippe Maffre, scénographe et architecte du patrimoine. Le projet a été conduit par la délégation culture de Yann Tainguy et la délégation générale des bâtiments de Martine Bérard, avec comme chef de projet Jean-Marc Cermelli, directeur aux bâtiments de la ville de Toulon. Les travaux vont continuer, pour une réouverture complète en 2020.

Pourquoi ce choix des paysages méditerranéens pour l’exposition Picasso ?

L’exposition est coproduite par la ville, la Métropole et la Réunion des musées nationaux - Grands Palais. Elle s’inscrit dans une initiative menée entre le printemps 2017 et l’automne 2019 par le musée National Picasso nommée « Picasso Méditerranée », dans divers pays méditerranéens. L’exposition de Toulon clôture cette initiative. Chacun a imaginé une programmation en lien avec ses collections. Ici, nous avons choisi les paysages méditerranéens car la peinture en art paysager dans notre musée est bien représentée, avec des œuvres classiques, romantiques, de style provençal avec l’école marseillaise, et contemporaines. Cette thématique a été très peu abordée dans l’histoire de l’Art. Pourtant, elle court sur toute la carrière de Picasso : de très jeune en Espagne jusqu’à à sa dernière œuvre à plus de quatre-vingt-dix ans. L’exposition se décompose en trois temps : ses œuvres de jeunesse, des paysages en Espagne, puis la révolution cubiste, et les paysages peint pendant ses vacances dans notre région, dans ses propriétés de Vallauris, Cannes, ou Vauvenargues. La commissaire y a associé la thématique de l’attrait de notre région chez ses amis artistes. Juan Gris, Braque, Derain ou Dufy. En parallèle, on retrouve toute une série de photographies qui montrent Picasso dans ses différents ateliers.

Cette exposition s’inscrit dans un événement plus large appelé « Une saison Picasso »...

Plusieurs équipements de la Métropole se sont associés pour créer cet événement. Nous avons un Théma au Liberté, la présentation des scrapbooks de Marie-Laure de Noailles à la Villa Noailles, l’Agence Magnum avec un Picasso tribute à la Maison de la Photo, le Festival d’automne du conservatoire TPM, l’ESADTPM avec une exposition dans la galerie l’Annexe, l’exposition d’Alun Williams à la Villa Tamaris, avec la participation du Pôle, et l’Opéra qui intervient en médiation culturelle envers les jeunes publics. Nous sommes très contents d’avoir tous travaillé ensemble sur cet événement.

 

Affiche de l’exposition © Affiche de la Réunion des musées nationaux - Grand Palais, 2019 © Succession Picasso, 2019

Pablo Picasso - La baie de Cannes (1958) © Rmn-Grand Palais (Musée national PicassoParis) / Mathieu Rabeau © Succession Picasso, 2019

Pablo Picasso - La villa Chêne Roc (1931) collection particulière © M. Aeschimann © Succession Picasso, 2019


Discipline: Articles, Événements,



Catégories : Articles, Événements,

Retour

"Picasso et le paysage méditerranéen " - Jusqu'au 23.12 - Musée d'Art de Toulon 

Rémy Kerténian est directeur des Affaires Culturelles de la ville de Toulon. Son service, en collaboration avec ceux des musées, administratifs et logistiques, a conduit la rénovation du Musée d’Art de Toulon et proposé l’exposition « Picasso et les paysages méditerranéens », dans le cadre de l’événement « Une saison Picasso ».

 

Quel est l’ampleur de la réhabilitation du Musée d’Art de Toulon ?

Le projet s’étend entre 2018 et 2020, avec une rénovation complète, qui permet de faire du Musée d’Art de Toulon le premier musée des Beaux-Arts du Département, digne de la capitale culturelle qu’est Toulon. Nous avons triplé les surfaces d’exposition pour permettre d’avoir des expositions permanentes en arts ancien, contemporain, graphique et photographie, et d’accueillir des expositions temporaires d’envergure nationale et internationale. Cela permet d’assurer les bonnes conditions de conservation et de présentation des œuvres, et dans un bâtiment historique contraint, d’avoir les conditions d’accueil et de circulation des publics, avec une mise aux normes complète de la sécurité. Nous avons également réalisé la réhabilitation de la bibliothèque centrale. La cour a été entièrement reconstruite, avec un parvis somptueux, accessible aux fauteuils roulants. Pour cela la conservatrice en chef des musées Brigitte Gaillard a dû réaliser le projet scientifique, culturel et pédagogique du musée. L’étude de programmation muséographique et du chantier a été pensée avec les architectes Duchier et associés, et Philippe Maffre, scénographe et architecte du patrimoine. Le projet a été conduit par la délégation culture de Yann Tainguy et la délégation générale des bâtiments de Martine Bérard, avec comme chef de projet Jean-Marc Cermelli, directeur aux bâtiments de la ville de Toulon. Les travaux vont continuer, pour une réouverture complète en 2020.

Pourquoi ce choix des paysages méditerranéens pour l’exposition Picasso ?

L’exposition est coproduite par la ville, la Métropole et la Réunion des musées nationaux - Grands Palais. Elle s’inscrit dans une initiative menée entre le printemps 2017 et l’automne 2019 par le musée National Picasso nommée « Picasso Méditerranée », dans divers pays méditerranéens. L’exposition de Toulon clôture cette initiative. Chacun a imaginé une programmation en lien avec ses collections. Ici, nous avons choisi les paysages méditerranéens car la peinture en art paysager dans notre musée est bien représentée, avec des œuvres classiques, romantiques, de style provençal avec l’école marseillaise, et contemporaines. Cette thématique a été très peu abordée dans l’histoire de l’Art. Pourtant, elle court sur toute la carrière de Picasso : de très jeune en Espagne jusqu’à à sa dernière œuvre à plus de quatre-vingt-dix ans. L’exposition se décompose en trois temps : ses œuvres de jeunesse, des paysages en Espagne, puis la révolution cubiste, et les paysages peint pendant ses vacances dans notre région, dans ses propriétés de Vallauris, Cannes, ou Vauvenargues. La commissaire y a associé la thématique de l’attrait de notre région chez ses amis artistes. Juan Gris, Braque, Derain ou Dufy. En parallèle, on retrouve toute une série de photographies qui montrent Picasso dans ses différents ateliers.

Cette exposition s’inscrit dans un événement plus large appelé « Une saison Picasso »...

Plusieurs équipements de la Métropole se sont associés pour créer cet événement. Nous avons un Théma au Liberté, la présentation des scrapbooks de Marie-Laure de Noailles à la Villa Noailles, l’Agence Magnum avec un Picasso tribute à la Maison de la Photo, le Festival d’automne du conservatoire TPM, l’ESADTPM avec une exposition dans la galerie l’Annexe, l’exposition d’Alun Williams à la Villa Tamaris, avec la participation du Pôle, et l’Opéra qui intervient en médiation culturelle envers les jeunes publics. Nous sommes très contents d’avoir tous travaillé ensemble sur cet événement.

 

Affiche de l’exposition © Affiche de la Réunion des musées nationaux - Grand Palais, 2019 © Succession Picasso, 2019

Pablo Picasso - La baie de Cannes (1958) © Rmn-Grand Palais (Musée national PicassoParis) / Mathieu Rabeau © Succession Picasso, 2019

Pablo Picasso - La villa Chêne Roc (1931) collection particulière © M. Aeschimann © Succession Picasso, 2019