zoom
Sylvie Brunati-Abad - Un nouveau lieu d’enrichissement culturel

Sylvie Brunati-Abad - Un nouveau lieu d’enrichissement culturel

    Partager sur :

ARTS GRAPHIQUES
Dans le cadre des journées des créateurs - 28 > 30 MAI 2021
Maison du Patrimoine - Ollioules

L’ancienne « Maison des têtes », dont le nom faisait référence aux gypseries en forme de têtes qui se trouvent à l’intérieur, est aujourd’hui devenue « La Maison du Patrimoine ». Elle ouvrira ses portes pour quelques jours à l’occasion des Journées des Créateurs. Afin d’en savoir un peu plus sur cette structure, nous avons interrogé Sylvie Brunati-Abad, sa directrice.

Quel est le but de ce projet ?

La Métropole compte de nombreux musées, riches de collections permanentes de grande qualité, dédiés aux beaux-arts, à l’art contemporain, aux arts décoratifs et au design. Elle s’enrichit depuis le 28 février 2020 d’un nouvel espace muséal situé à Ollioules dans un hôtel particulier, véritable joyau de l’architecture du XVIIème siècle. Ce lieu accueille le Centre d’Interprétation du Patrimoine Métropolitain, afin de valoriser notre patrimoine ancien et contemporain à partir de sept thématiques : La commedia dell’ Arte, La gypserie, les curiosités du 17ème au 20ème siècle, les grandes épopées, le terroir, la villégiature et les grandes découvertes. A travers ce Centre d’Interprétation du Patrimoine, la Métropole a ainsi pour ambition de protéger le patrimoine, d’encourager sa transmission et de le valoriser. Il contribue à compléter le maillage culturel du territoire. La création de la Maison du Patrimoine TPM, à Ollioules, cité historique labellisée « Ville et Métiers d’Art », s’inscrit dans cette démarche d’identité, d’ouverture culturelle et de mise en valeur du patrimoine sur son territoire.

Un travail de rénovation particulier a-t-il été nécessaire ?

Ce Musée présente un très bel ensemble de quatre vingt gypseries classées au titre des Monuments Historiques. Elles ont fait l’objet d’un long et minutieux travail de restauration. Différentes entreprises spécialisées dans les Monuments Historiques se sont efforcées de redonner vie à cet hôtel particulier. Ces gypseries se singularisent grâce à un mélange de style classique et maniériste, typique de la Renaissance.

Que découvre-t-on dans ce nouveau pôle culturel ?

Ce lieu ouvert à tous, accessible aussi aux personnes à mobilité réduite, permet au fil de ses sept salles, de découvrir de manière l’histoire du Patrimoine du territoire grâce à un parcours interactif construit sous la forme d’une exposition permanente. Ludique et pédagogique, il vous emmène voyager à travers les siècles dans les douze communes de la Métropole et propose public de s’approprier des clés de lecture pour permettre à chacun de comprendre, sentir et apprécier le patrimoine sous tous ses formes. Pour vous accompagner lors de votre visite, il vous sera remis une tablette, dénommée Gaspard, notre Brigand provençal qui vous guidera tout au long de ce parcours. Des visites libres, commentées, des ateliers pédagogiques et des conférences vous sont également proposées. L’idée est de se retrouver imprégné par l’esprit des lieux, tout en faisant appel à des dispositifs innovants. Vous entrez et montez au dernier étage en ascenseur pour débuter la visite, ce qui constitue en soi une originalité et surprend le visiteur. La première salle est dédiée à la Commedia dell’Arte et vous assistez à une scénette grâce à la technologie du théâtre optique. Puis la suite vous entraîne dans l’Atelier des gypseries où vous découvrirez tous les secrets de ce savoir-faire et de ces chefs d’œuvre de décoration d’intérieur. La salle suivante est celle qui recèle le plus de surprises : le « Cabinet de Curiosités » donne la parole à certains portraits qui s’animent et nous invitent à découvrir des collections aussi inédites qu’insolites ayant appartenues à plusieurs personnages illustres du territoire. Puis, nous accédons à l’une de nos salles les plus immersives : « Terres d’Epopées ». Vous plongez alors dans les grandes épopées de notre territoire grâce à une projection dynamique, et cela depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours, mêlant des effets d’eau, de feu, de sons… La salle « Terre d’abondance » quant à elle, nous rappelle les richesses naturelles de notre région. Une ambiance de marché provençal vous fera découvrir les fleurs et plantes qui nous entourent. L’avant dernière pièce de la visite est la « Terre de villégiature ». Vous découvrirez une frise en «3D » qui raconte la naissance des stations de villégiature de Tamaris à Hyères. Une restitution historique de costumes d’époques 19ème et 20ème siècles a été réalisée en partenariat avec la Villa Rosemaine à Toulon. La dernière salle, également immersive, se nomme « Carnets de voyages». Des projections d’images retracent les découvertes d’illustres personnages de notre territoire, entre autres sur des panneaux de verre. Enfin, nous avons créé la « Salle aux Trésors », pour tous ceux qui tout au long du parcours ont récupéré les indices de notre chasse au trésor. Tout le monde peut y participer, afin de récupérer à la sortie, son diplôme de “Chasseur de trésor” !

Avril 2021


Discipline: Articles, Arts graphiques



Catégories : Articles, Arts graphiques

Retour

ARTS GRAPHIQUES
Dans le cadre des journées des créateurs - 28 > 30 MAI 2021
Maison du Patrimoine - Ollioules

L’ancienne « Maison des têtes », dont le nom faisait référence aux gypseries en forme de têtes qui se trouvent à l’intérieur, est aujourd’hui devenue « La Maison du Patrimoine ». Elle ouvrira ses portes pour quelques jours à l’occasion des Journées des Créateurs. Afin d’en savoir un peu plus sur cette structure, nous avons interrogé Sylvie Brunati-Abad, sa directrice.

Quel est le but de ce projet ?

La Métropole compte de nombreux musées, riches de collections permanentes de grande qualité, dédiés aux beaux-arts, à l’art contemporain, aux arts décoratifs et au design. Elle s’enrichit depuis le 28 février 2020 d’un nouvel espace muséal situé à Ollioules dans un hôtel particulier, véritable joyau de l’architecture du XVIIème siècle. Ce lieu accueille le Centre d’Interprétation du Patrimoine Métropolitain, afin de valoriser notre patrimoine ancien et contemporain à partir de sept thématiques : La commedia dell’ Arte, La gypserie, les curiosités du 17ème au 20ème siècle, les grandes épopées, le terroir, la villégiature et les grandes découvertes. A travers ce Centre d’Interprétation du Patrimoine, la Métropole a ainsi pour ambition de protéger le patrimoine, d’encourager sa transmission et de le valoriser. Il contribue à compléter le maillage culturel du territoire. La création de la Maison du Patrimoine TPM, à Ollioules, cité historique labellisée « Ville et Métiers d’Art », s’inscrit dans cette démarche d’identité, d’ouverture culturelle et de mise en valeur du patrimoine sur son territoire.

Un travail de rénovation particulier a-t-il été nécessaire ?

Ce Musée présente un très bel ensemble de quatre vingt gypseries classées au titre des Monuments Historiques. Elles ont fait l’objet d’un long et minutieux travail de restauration. Différentes entreprises spécialisées dans les Monuments Historiques se sont efforcées de redonner vie à cet hôtel particulier. Ces gypseries se singularisent grâce à un mélange de style classique et maniériste, typique de la Renaissance.

Que découvre-t-on dans ce nouveau pôle culturel ?

Ce lieu ouvert à tous, accessible aussi aux personnes à mobilité réduite, permet au fil de ses sept salles, de découvrir de manière l’histoire du Patrimoine du territoire grâce à un parcours interactif construit sous la forme d’une exposition permanente. Ludique et pédagogique, il vous emmène voyager à travers les siècles dans les douze communes de la Métropole et propose public de s’approprier des clés de lecture pour permettre à chacun de comprendre, sentir et apprécier le patrimoine sous tous ses formes. Pour vous accompagner lors de votre visite, il vous sera remis une tablette, dénommée Gaspard, notre Brigand provençal qui vous guidera tout au long de ce parcours. Des visites libres, commentées, des ateliers pédagogiques et des conférences vous sont également proposées. L’idée est de se retrouver imprégné par l’esprit des lieux, tout en faisant appel à des dispositifs innovants. Vous entrez et montez au dernier étage en ascenseur pour débuter la visite, ce qui constitue en soi une originalité et surprend le visiteur. La première salle est dédiée à la Commedia dell’Arte et vous assistez à une scénette grâce à la technologie du théâtre optique. Puis la suite vous entraîne dans l’Atelier des gypseries où vous découvrirez tous les secrets de ce savoir-faire et de ces chefs d’œuvre de décoration d’intérieur. La salle suivante est celle qui recèle le plus de surprises : le « Cabinet de Curiosités » donne la parole à certains portraits qui s’animent et nous invitent à découvrir des collections aussi inédites qu’insolites ayant appartenues à plusieurs personnages illustres du territoire. Puis, nous accédons à l’une de nos salles les plus immersives : « Terres d’Epopées ». Vous plongez alors dans les grandes épopées de notre territoire grâce à une projection dynamique, et cela depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours, mêlant des effets d’eau, de feu, de sons… La salle « Terre d’abondance » quant à elle, nous rappelle les richesses naturelles de notre région. Une ambiance de marché provençal vous fera découvrir les fleurs et plantes qui nous entourent. L’avant dernière pièce de la visite est la « Terre de villégiature ». Vous découvrirez une frise en «3D » qui raconte la naissance des stations de villégiature de Tamaris à Hyères. Une restitution historique de costumes d’époques 19ème et 20ème siècles a été réalisée en partenariat avec la Villa Rosemaine à Toulon. La dernière salle, également immersive, se nomme « Carnets de voyages». Des projections d’images retracent les découvertes d’illustres personnages de notre territoire, entre autres sur des panneaux de verre. Enfin, nous avons créé la « Salle aux Trésors », pour tous ceux qui tout au long du parcours ont récupéré les indices de notre chasse au trésor. Tout le monde peut y participer, afin de récupérer à la sortie, son diplôme de “Chasseur de trésor” !

Avril 2021